Le registre lyrique - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le registre lyrique

Le mot « registre » correspond à ce qu'on appelait avant les tonalités. Ce terme est emprunté au vocabulaire de la musique pour lequel il désigne la palette des sons d'un instrument ou d'une voix (des graves aux aigus).
En littérature, il désigne l'impression particulière que provoque un texte sur le lecteur : de la tristesse à la peur, en passant par la joie, toutes les émotions peuvent être engendrées par un texte et l'étude des différents registres a pour objectif de les analyser.
1. Les effets recherchés sur le lecteur
Le registre lyrique se caractérise notamment par l'expression personnelle des sentiments intimes. Les textes lyriques laissent donc une place prépondérante aux états d'âme amoureux, à la confidence des émotions ressenties et, par là même, entraînent le lecteur à se reconnaître dans les sentiments évoqués. Ce registre repose donc principalement sur l'empathie du lecteur vis-à-vis de l'auteur.
2. Les procédés mis en oeuvre
a. Les thèmes
Pour exprimer ses états d'âme successifs, l'auteur évoque en premier lieu l'amour, qui est le thème par excellence du registre lyrique. Cet amour est le plus souvent malheureux, déçu, contrarié ou malmené. Et le poète d'évoquer alors ses troubles, ses regrets, voire sa rage ou son désespoir, de n'être pas satisfait. Tous les degrés de la souffrance amoureuse sont régulièrement convoqués dans les textes lyriques.

« Mon Lou je veux te reparler maintenant de l'Amour
Il monte dans mon cœur comme le soleil sur le jour
Et soleil il agite ses rayons comme des fouets
Pour activer nos âmes et les lier
Mon amour c'est seulement ton bonheur
Et ton bonheur c'est seulement ma volonté. »

(Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou, posth. 1947.)

Le bonheur n'en est pourtant pas totalement absent. Le plus souvent, il s'exprime alors indirectement, par l'évocation d'une nature belle, généreuse et accueillante. Le thème de l'harmonie avec la nature et de la joie de vivre au cœur d'un monde plein de possibles enchanteurs s'impose alors au texte lyrique. On note que la nature occupe une place d'autant plus importante chez les lyriques qu'elle se modifie en fonction de l'état d'âme de l'auteur. Cette connivence entre l'homme et la nature est tout entière évoquée par Perdican à sa cousine Camille :

« O mon Dieu ! le bonheur est une perle si rare dans cet océan d'ici-bas ! Tu nous l'avais donné, pêcheur céleste, tu l'avais tiré pour nous des profondeurs de l'abîme, cet inestimable joyau ; et nous, comme des enfants gâtés que nous sommes, nous en avons fait un jouet. Le vert sentier qui nous amenait l'un vers l'autre avait une pente si douce, il était entouré de buissons si fleuris, il se perdait dans un si tranquille horizon ! Il a bien fallu que la vanité, le bavardage et la colère vinssent jeter leurs rochers informes sur cette route céleste, qui nous aurait conduits à toi dans un baiser ! »

(Alfred de Musset, On ne badine pas avec l'amour, III, 8, 1834.)
b. Les figures de style
• Il faut noter que les marques de 1re personne (pronoms personnels, pronoms et déterminants possessifs) sont des éléments récurrents du registre lyrique.

« Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
   D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime,
   Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
   Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. »

 
(Paul Verlaine, Poèmes saturniens, 1866.)

• Les phrases interrogatives, exclamatives ou encore les apostrophes à l'adresse du lecteur abondent aussi, et plus spécialement au théâtre.

« À ces dévotions ? dis donc à sa pensée !
   Où la fuir maintenant ? Seule ! Ils m'ont tous laissée.
   Pauvre esprit sans flambeau dans un chemin obscur ! »

 
(Victor Hugo, Ruy Blas, II, 2, 1838.)

• Enfin, la métaphore ainsi que tous les procédés d'insistance tels que l'hyperbole contribuent eux aussi à peindre les sentiments dans toute leur complexité.

« Et comme un éclatant abrégé des saisons,
   Mon cœur découvre en soi tropiques et banquises
   Voyageant d'île en cap et de port en surprise
   Il démêle un intime écheveau d'horizons. »

 
(Jules Supervielle, « La Sphère », Débarcadères, 1922.)
c. Le lexique
Enfin, le vocabulaire des sentiments se trouve au centre de nombre de textes lyriques. Les champs lexicaux de l'émotion, du souvenir, du bonheur et du malheur sont innombrables au sein de ce registre. A cela s'ajoute aussi l'ensemble du lexique religieux, souvent employé pour évoquer la force insensée d'un amour aussi fort que l'amour divin.

  « Il semble que tu connaisses les deux rives,
   L'extrême joie et l'extrême douleur.
   Là-bas, parmi ces roseaux gris dans la lumière,
   Il semble que tu puises de l'éternel. »

 
(Yves Bonnefoy, Hier régnant désert, « À la voix de Kathleen Ferrier », 1958.)
3. Les genres littéraires concernés
La poésie donne une place importante au registre lyrique. Celui-ci parvient à prendre toute sa mesure dans les poèmes d'amour qui ont fait les belles heures de la littérature, à toutes les époques. Néanmoins, ni le sentiment amoureux ni l'évocation de la nature ne sont cantonnés à la poésie ; on retrouve donc souvent le registre lyrique au sein de descriptions romanesques ou encore de monologues tragiques.
L'essentiel
Le registre lyrique est l'un des plus récurrents de la littérature en général et de la poésie en particulier. Privilégié pour évoquer les sentiments amoureux, il permet d'explorer longuement toutes les nuances de l'affectivité et des états d'âme.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en SVT grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents