Le calendrier à Rome - Cours de Latin 5eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le calendrier à Rome

Le calendrier romain est très compliqué et a mis beaucoup de temps à fonctionner. Il était rédigé par le Grand Pontife (équivalent du chef des prêtres) et avait une importance tant religieuse que politique et sociale puisque c’est sur lui que se greffaient toutes les fêtes qui rythmaient la vie à Rome et dans l’Empire.
1. Les années (annus, i, m.)
Les années sont désignées de deux façons différentes :

  •  soit à partir de l’année supposée de la fondation de Rome, en 753 avant Jésus Christ (ab Urbe condita, abrégée en a.U.c.).
  •  soit par le nom des consuls en charge sous la République (la liste appelée fasti consulares) puis selon les années de règne des empereurs.
      Ex.
 : Cicerone consule : sous le Consulat de Cicéron.

Dans le calendrier institué par Numa  au VIIe siècle av. J.-C., les années comptaient 355 jours correspondant aux 12 mois lunaires. Mais les Grands Pontifes devaient effectuer des ajustements (ajouter un mois intercalaire tous les 2 ans) afin de faire coïncider ce calendrier avec l’année solaire. Les décalages augmentèrent pendant les guerres civiles, les Pontifes négligeant leur fonction.
C’est pourquoi, César (dictateur et Grand Pontife) institua l’année de 365 jours à partir du 1er janvier 45 av. J.-C. avec un jour supplémentaire tous les 4 ans en février, intercalé entre le 24 et le 25.
Le système du calendrier julien (de Jules César) est, malgré de légers changements, encore le nôtre aujourd’hui.

Remarque : Le jour supplémentaire du mois de février correspondait au 6e jour avant les Calendes (fêtes religieuses) que les Romains comptaient deux fois : dies bis sextus. On retrouve ici l'origine du mot « bissextile » en français.
2. Les mois (mensis, is, m.)
Attribué à Romulus (fondateur de Rome), le calendrier romain original comprenait 10 mois, de mars à décembre ; jusqu’en 153 av. J.-C. l’année commençait en mars.
Avec Numa, l’année passe à 355 jours répartis sur les 12 mois suivants :
 

 

M O I S D U R É E O R I G I N E
Martius 31 jours  >> En l'honneur du dieu Mars, père de Romulus.
Aprilis 30 jours  
Maius 31 jours  
Junius 30 jours  >> En l'honneur de la déesse Junon.
Quintilis 31 jours  >> Du latin quinque (cinq), 5e mois de l'année.
Sextilis 30 jours  >> Du latin sex, (six), 6e mois de l'année.
September 30 jours  >> Du latin septem (sept), 7e mois de l'année.
October 31 jours  >> Du latin octo (huit), 8e mois de l'année.
November 30 jours  >> Du latin novem (neuf), 9e mois de l'année.
December 31 jours  >> Du latin decem (dix), 10e mois de l'année.
Januarius 31 jours  >> En l'honneur du dieu Janus.
Februarius 28-29 jours  

Quintilis devient Julius en l'honneur de Jules César, en 44 avant J.-C.
Sextilis devient Augustus en l'honneur d'Auguste en 8 avant J.-C.
3. Les jours (dies, diei, m.)
Les mois sont jalonnés de trois jours particuliers (des grandes fêtes religieuses) par rapport auxquels on situe tous les autres jours :

•  Les Calendes (Kalendae, arum, f.pl.) : elles se situent le 1er jour de chaque mois.
•  Les Nones (Nonae, arum, f.pl) : elles se situent le 5 des mois de janvier, février, avril, juin, août, septembre, novembre, décembre et le 7 des mois de mars, mai, juillet, octobre.
•  Les Ides (Idus, uum, f.pl.) : elles se situent le 13 des mois de janvier, février, avril, juin, août, septembre, novembre, décembre et le 15 des mois de mars, mai, juillet, octobre.

On date les jours en comptant à rebours à partir de ces repères.
4. Calcul de la date
Pour calculer la date en latin, il faut se situer par rapport aux autres jours. On distingue trois repères différents :

•  un évènement qui s’est produit l’un de ces 3 jours : dans ce cas là, on emploie un complément à l’ablatif sans préposition en accordant l’adjectif dérivé du mois.
Ex. : Hoc factum est Kalendis Februariis.
        Ceci s’est produit le jour des Calendes de février. (= le 1er février)

• un évènement qui s'est produit la veille : dans ce cas là, on emploie la préposition pridie + accusatif.
Ex. : Hoc factum est pridie Idus Januarias.
        Ceci s’est produit la veille des Ides de janvier. (= le 12 janvier)

• un évènement qui s'est produit les autres jours : dans ce cas là, on emploie la préposition ante + accusatif, qui peu à peu se place en tête de l’expression (bien que cela engendre une faute de syntaxe !).
Ex. : Hoc factum est die quarto ante Nonas Octobres. (place normale)
        Hoc factum est ante diem quartum Nonas Octobres.(tête de l'expression)
        Ceci s’est produit le 4e jour avant les Nones d’octobre. (= le 4 octobre)
L'essentiel
Le calendrier romain est très complexe et a mis longtemps pour trouver sa forme définitive.
Pour les mois et les années, il est resté quasiment sans changement jusqu’à aujourd’hui.
En revanche, il nous faut réfléchir pour convertir les jours et calculer des dates précises !

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en géographie grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents