La Révolution française de 1789 à 1792 - Maxicours

La Révolution française de 1789 à 1792

Objectif

  •  Connaitre les différentes étapes de la Révolution française de 1789 à 1792.
Points clés
  • À la suite de la réunion des États généraux, une vague révolutionnaire emporte l'Ancien Régime. Une monarchie constitutionnelle est instituée.
  • La fuite du roi et le début de la guerre rendent impossible tout compromis entre Louis XVI et la Nation.
  • Le 10 août 1792, les sans-culottes prennent les Tuileries et renversent la royauté.
1. L'année 1789
a. La réunion des États généraux

Pour résoudre la crise financière, Louis XVI décide de convoquer les États généraux.

Le 5 mai 1789, les représentants de la noblesse, du clergé et du tiers état se réunissent à Versailles. Très vite, le tiers état conteste le vote par ordre. Sur la proposition de Sieyès, auteur du pamphlet Qu'est-ce que le tiers état ?, les députés du Tiers se proclament « Assemblée nationale » le 17 juin 1789. Ils affirment ainsi le principe de la souveraineté populaire, contre la monarchie de droit divin.

Le 20 juin 1789, les députés se rassemblent dans la salle du Jeu de paume et décident de na pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France : c'est le serment du Jeu de paume.
Ils prennent alors officiellement le nom d'« Assemblée nationale constituante » le 9 juillet 1789.

Le serment du Jeu de paume de Jacques-Louis David, 1791.

b. La prise de la Bastille

Le renvoi de Necker, responsable des désordres selon le roi, provoque la colère du peuple. Celui-ci se rend le 14 juillet 1789 à la Bastille et prend d'assaut cette prison symbole de l'absolutisme. Le roi cède et rappelle Necker. Puis il se rend à Paris où il accepte d'arborer la cocarde tricolore.

Prise de la Bastille de Jean-Baptiste Lallemand, vers 1790.

c. La fin de l'Ancien Régime

En province, un sentiment de panique s'empare des paysans : c'est la Grande Peur, qui culmine du 20 juillet au 6 août 1789.

Des révoltes éclatent, les paysans s'en prennent aux nobles. Pour tenter de rétablir le calme, les députés décident dans la nuit du 4 août l'abolition des privilèges : tout l'édifice social de l'Ancien Régime s'effondre.

Le 26 août 1789, la Déclaration des droits de l'homme est adoptée ; elle définit les nouveaux principes de la société.

Comme le roi refuse de signer ces décrets, la foule marche sur Versailles. Le roi doit accepter les nouvelles mesures, et le peuple le contraint le 6 octobre 1789 à quitter Versailles pour venir vivre à Paris.

 
2. L'échec de la monarchie constitutionnelle
a. La Constitution de 1791

La Constituante, fidèle à son serment, prépare une constitution qui met en place une monarchie constitutionnelle et qui consacre la séparation des pouvoirs :

  • Le pouvoir exécutif appartient au roi, qui doit prêter serment à la Nation ; il nomme les ministres, conduit la politique extérieure et peut suspendre l'exécution d'une loi pendant un certain temps.
  • Le pouvoir législatif appartient à une Assemblée législative qui vote les lois. Les députés sont élus au suffrage censitaire.
Suffrage censitaire : mode de scrutin où le vote est réservé à ceux qui payent un impôt.
b. Les difficultés

Mais des difficultés surgissent. Le problème financier est le plus préoccupant : pour y remédier, on décide la nationalisation des biens du clergé.

En contrepartie, le 12 juillet 1790, la Constitution civile du clergé fait des ecclésiastiques des fonctionnaires salariés par l'État. Les prêtres doivent prêter serment à la Nation et au roi. Certains refusent, et très vite s'affrontent deux clergés :

  • le clergé constitutionnel
  • le clergé réfractaire, qui a la préférence de Louis XVI.

Le roi accepte mal ces nouvelles mesures.

Le 20 juin 1791, le roi et sa famille fuient la France, espérant obtenir l'aide des souverains étrangers. Reconnu à Varennes, le roi est reconduit à Paris. Mais il a perdu la confiance de la Nation.

Arrestation du Roi et de sa famille désertant le Royaume, Anonyme, vers 1789-1793

c. Le renversement de la monarchie

Les souverains étrangers s'inquiètent de l'évolution politique de la France. Bientôt, chacun en vient, à l'étranger comme en France, à souhaiter la guerre.

Le 20 avril 1792, la France entre en guerre contre les Prussiens et les Autrichiens mais connaît des défaites. Le peuple de Paris suspecte le roi de complicité avec l'ennemi, et dans un contexte de grande agitation, les Parisiens prennent d'assaut les Tuileries le 10 août 1792. L'assemblée vote la déchéance du roi : c'est la fin de la monarchie.

 

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Découvrir le reste du programme

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent