La lecture de l'image - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Objectif : Etudier l’image en tant que fait de langage, avec ses codes spécifiques. Quelles sont les composantes signifiantes d'une image?
1. Les plans, les angles et les mouvements employés

Un plan (qui correspond grosso modo à une image même s’il y 24 images par seconde diffusées sur l’écran) est défini par un cadrage et une durée. Au cours de sa durée, le plan peut changer d’échelle si la caméra ou le personnage se déplacent. On recense six tailles de plan :

  • Plan général : plan très large, présentant le décor. C’est un plan descriptif, très utilisé en introduction, au début du film ou d’une séquence.
  • Plan d’ensemble : plan large, cadrant un groupe de personnages ou un personnage dans un décor visible.
  • Plan moyen ou plan italien : plan cadrant un ou plusieurs personnage(s) au premier plan, en pied ou à mi-jambe. Le décor est peu visible.
  • Plan rapproché ou plan américain : plan cadrant un ou plusieurs personnage(s) au premier plan, à la ceinture. Le ou plusieurs personnage(s)  décor n’est plus visible.
  • Gros plan : plan sur le visage pour monter une émotion. C’est un plan de dramatisation.
  • Très gros plan : plan isolant un détail significatif (œil, main, bijou, etc.), qui est souvent utilisé en insert.

Un plan se caractérise aussi par un angle de vue. Les angles de vue sont déterminés par la position de la caméra par rapport au sujet filmé. On recense les types d’angles de vue suivants :

  • A hauteur du sujet
  • Au-dessus (plongée)
  • En-dessous (contre-plongée)
  • Sur la droite
  • Sur la gauche

Un plan se caractérise aussi par le mouvement de la caméra. On recense les types de mouvements suivants :

  • Le panoramique : la caméra balaye le champ dans le sens horizontal ou vertical en pivotant (comme la tête sur le cou). C’est un mouvement qui sert à filmer un décor trop vaste pour être saisi en plan d’ensemble ou suivre un personnage en mouvement.
  • Le travelling : la caméra se déplace entraînant le spectateur dans l’action pour suivre un personnage en déplacement ou en caméra subjective. Le travelling peut être panoramique, avant ou arrière.
  • Le zoom : changement de focale qui grossit ou rapetisse le sujet filmé.
2. Les raccords entre les plans

Les raccords permettent de passer au plan suivant. Les raccords possibles :

  • Raccord avec un fondu enchaîné lorsque l’on suit un déplacement, par exemple avec des ellipses.
  • Raccord avec un plan de coupe ou un insert. L’insert est un très gros plan sur un détail.
  • Champ-contrechamp interne (deux personnages sont filmés en alternance, les deux de face) ou externe (les deux personnages sont filmés en alternance, l’un de face, l’autre de dos).
  • Raccord dans l’axe (on s’éloigne ou on se rapproche du sujet filmé toujours dans le même axe mais on change d’échelle).
  • Raccord dans le mouvement (le mouvement commencé se termine dans le plan suivant).
3. Le son

Les bruits : leur nature détermine leur fonction et doit être prise en compte lors de l’analyse de l’image, à l’instar de la musique qui peut avoir pour rôle de dramatiser l’action filmée.

Les paroles et les voix des personnages sont aussi essentielles. Une voix-off est celle d’un personnage ou du réalisateur souvent extérieur à l’action filmée tandis qu’une voix hors-champ est celle d’un personnage qui est sorti du cadrage.

Le cadrage sonore peut être au premier plan, à l’arrière-plan, en gros plan, ou en plan d’ensemble.

4. Le montage

Une séquence se compose d’un ou de plusieurs plans(s), se définit par une unité de temps, de lieu et d’action. Les séquences peuvent s’enchaîner cut (sans plan ni effet de liaison), par un fondu (noir ou enchaîné soulignant le changement de lieu ou l’ellipse), par un plan de coupe ou un insert.

Deux séquences peuvent être mêlées au montage grâce à un montage alterné faisant alterner des plans traitant d’une action différente mais tournés dans un lieu et un temps identiques, alors que le montage parallèle fait se succéder des plans de deux séquences se déroulant dans un temps et un lieu différents.

L’essentiel

Un plan est défini par un cadrage (qui détermine la taille à l’écran du sujet filmé), une durée, un angle de vue (le placement de la caméra par rapport au sujet filmé) et un mouvement de caméra. Les raccords permettent de passer au plan suivant (raccord avec fondu, par un insert…) de manière a impulser un rythme voulu à l’action.
Les bruits, les voix (voix in, hors-champ, off), le cadrage sonore sont aussi utiles pour analyser l’image.
Une séquence se compose d’un ou de plusieurs plans(s), se définit par une unité de temps, de lieu et d’action. Deux séquences peuvent être mêlées au montage grâce à un montage alterné ou parallèle.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents