La décision de production de l'entreprise - Cours de SES Première pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La décision de production de l'entreprise

Objectifs :
Quels sont les objectifs poursuivis par l'entrepreneur lorsqu'il décide de produire des biens ou des services ? Qu'appelle-t-on « combinaison productive » ? Qu'est-ce que la productivité ? Comment la mesure-t-on ? Que désigne-t-on par gains de productivité ?
Lorsqu'un entrepreneur décide de produire, le but qu'il poursuit est de réaliser un profit. Pour cela, il fait le choix d'une combinaison productive.

Il existe plusieurs façons de combiner les facteurs de production. Pour fabriquer un bien ou un service donné, l’entrepreneur combinera une proportion plus ou moins importante de facteurs travail et capital ; l'objectif sera d'optimiser la recherche du profit et d'assurer la pérennité de l’entreprise, tout en tenant compte des contraintes financières, technologiques, humaines…
1. La notion de « combinaison productive »
a. Qu’appelle-t-on combinaison productive ?
La combinaison productive désigne la proportion variable de capital et de travail utilisée pour produire.
Le facteur capital est nécessaire à la réalisation de toute production. De même, sans travail aucune production n'est possible. Les facteurs de production sont dits « complémentaires ».

Par ailleurs, la combinaison productive peut être à plus ou moins forte intensité capitalistique c'est-à-dire qu'elle utilisera plus ou moins de capital (exemple : les services sont généralement à faible intensité capitalistique alors que la construction automobile utilisera majoritairement des chaînes de production robotisées donc du capital technique).
b. Le choix de la combinaison productive
En fonction de l'évolution de l'entreprise, la combinaison productive peut être modifiée. L'entrepreneur peut choisir de substituer le capital au travail c'est-à-dire de remplacer des travailleurs par du capital technique (exemple : machines, robots…). Il peut aussi opter pour la substitution du travail au capital (exemple : retour à une production artisanale par une utilisation plus importante de main-d’œuvre).
Les facteurs de production sont dits « substituables ».

L'évolution de la combinaison productive a souvent pour origine la diffusion du progrès technique ; en effet, avec un capital technologiquement plus avancé, la quantité de production obtenue augmente, ce qui incite les entrepreneurs à accroître la substitution du capital au travail.

Le choix de la combinaison productive est également guidé par la recherche d'une production à moindre coût ; il s’appuie donc sur le coût relatif du travail et du capital. Si le coût du travail est avantageux (c’est le cas dans les pays en voie de développement), on privilégiera ce facteur dans la combinaison productive ; à l’inverse, si le coût du facteur capital est faible par rapport à celui du travail, la combinaison productive sera à dominante capitalistique.
2. La mesure de l’efficacité de la combinaison productive
a. Comment mesure-t-on l'efficacité de la combinaison productive ?
L'efficacité de la combinaison productive se mesure au travers de la notion de productivité.

La productivité désigne le rapport entre une production (évaluée en volume ou en valeur) et la quantité de facteurs utilisée pour l'obtenir. On distingue la productivité du travail et la productivité du capital.
b. La productivité du travail
La productivité du travail désigne le rapport entre la production obtenue et la quantité de travail utilisée mesurée en nombre d'heures (on parle de productivité horaire du travail) ou en effectifs employés (on parle de productivité par personne occupée).
c. La productivité du capital
La productivité du capital mesure le rapport entre la production obtenue pendant une période donnée (évaluée en unités physiques ou en unités monétaires) et la quantité de capital fixe utilisée.

Remarque : l'INSEE utilise l'expression de « productivité apparente » du travail et du capital parce qu'il est difficile de connaître avec exactitude l'origine de la productivité d'une entreprise. Cela s'explique tout simplement par le fait que la productivité de chacun des facteurs est interdépendante ; ainsi, lorsque la productivité du travail progresse, la productivité du capital augmente. De même, si le facteur capital est plus performant, cela permettra au facteur travail d'améliorer sa productivité.
3. La notion de gains de productivité
a. Qu'appelle-t-on gains de productivité ?
La productivité d'une entreprise n'est pas une donnée figée ; en effet, lorsque le facteur capital ou le facteur travail améliorent leur productivité, l'entreprise enregistre alors un accroissement de l'efficacité de sa combinaison productive. Ainsi, le volume de production obtenue augmente plus vite que la quantité de facteurs mise en œuvre ; on dit alors que l'entreprise a obtenu un « gain de productivité ».

L'augmentation de la productivité des facteurs de production utilisés (travail ou capital) peut avoir pour origine la modernisation des équipements, l'allongement de la durée d'utilisation du capital, l’élévation des qualifications des salariés, une modification de l'organisation du travail…
b. Le partage des gains de productivité
L'obtention de gains de productivité permet à l'entreprise de réaliser davantage de profit. Se pose alors le problème du partage de ces gains de productivité. Trois catégories de participants à la vie de l’entreprise sont concernées par le partage des gains de productivité :
les salariés : ils peuvent revendiquer une hausse des salaires ou une amélioration de leurs conditions de travail (exemple : diminution du temps de travail) ;
l'entreprise : elle peut réinvestir une partie du profit réalisé afin d'assurer sa pérennité ;
les propriétaires de l'entreprise : ils peuvent réclamer une augmentation de leurs dividendes.

Par ailleurs, la réalisation de gains de productivité peut être l'occasion pour l'entreprise d'améliorer sa compétitivité-prix, c’est-à-dire l'amélioration de la productivité de la combinaison des facteurs de production permettant une baisse des coûts (avec la même quantité de facteurs utilisée, l'entreprise obtient plus de production → baisse du coût de revient → baisse des prix de vente).
L’essentiel
Le but recherché dans la décision de produire est de réaliser un profit maximum. C'est l'efficacité de la combinaison productive qui permettra à l'entrepreneur d'optimiser ce profit. Si le facteur travail et le facteur capital sont complémentaires (aucune production ne peut-être obtenue sans la participation complémentaire de ces deux facteurs), la part de chaque facteur dans la combinaison productive peut varier en fonction de l’activité de l'entreprise. Ainsi, le choix de la combinaison productive sera guidé principalement par le type d'activité de l'entreprise (service, production industrielle…) et le coût relatif que représente chacun des facteurs dans l'obtention de la production.

Par ailleurs, la combinaison productive peut évoluer ; facteurs travail et capital sont substituables en fonction de l'évolution de leur coût mais aussi de leur productivité.

On entend par productivité le rapport entre une production (évaluée en volume ou en valeur) et la quantité de facteurs utilisée pour l'obtenir. Lorsque la productivité de la combinaison productive s'améliore, on dit que l'entreprise enregistre des gains de productivité.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents