L'évolution des échanges internationaux - Cours de SES Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'évolution des échanges internationaux

Objectif : comment les échanges internationaux évoluent-ils ? Le commerce mondial profite-t-il à tous les pays et zones géographiques de la même façon ? Quel rôle jouent les FMN (les firmes multinationales) dans la mondialisation ?

Les échanges internationaux existaient avant que l’on parle d’une économie capitaliste de marché. La mondialisation de l’économie est un phénomène nouveau car elle est le résultat d’une transformation des échanges internationaux avec la naissance de nouveaux acteurs, les firmes multinationales (FMN ou transnationales FTN).
1. L’évolution des échanges
En 2004, les échanges internationaux de biens et de services s’élèvent à environ 11 000 milliards de dollars (d’après l’OMC).

A partir de la Seconde Guerre mondiale, les échanges internationaux s’accélèrent. Depuis les années 1950, on observe une augmentation soutenue et continuelle des exportations et importations qui connaissent toutefois un ralentissement pendant les deux chocs pétroliers.

Mais depuis les années 1980, on parle de mondialisation car on remarque une très forte progression des échanges de biens et de services et de mouvements de capitaux sur le plan international. Cette croissance est supérieure à celle de la production mondiale.
2. Le commerce international par secteurs géographiques
L’analyse des flux internationaux montre trois phénomènes importants :

 les pays industrialisés réalisent environ 70% des échanges.
En 2004, le premier exportateur mondial était l’Allemagne, suivi des Etats-Unis. La France occupait la 5e place. En revanche, les PED (pays en développement) n’ont pas augmenté leurs échanges qui stagnent depuis les années 1960. Ils participent seulement à hauteur de 25% au commerce mondial.

Mais il faut distinguer les NPI (nouveaux pays industrialisés) dont la Chine, l’Inde... qui réalisent environ 15% des échanges et les PMA (pays les moins avancés) qui participent de moins en moins au commerce mondial. L’Afrique ne représente que 2% des échanges internationaux.

• trois grandes zones géographiques : le commerce international est polarisé autour de trois zones géographiques (Amérique du Nord, Europe occidentale, Asie du Sud-Est) : la Triade. Dans cette zone se concentrent plus de 90% du commerce mondial.

• la régionalisation des échanges : les échanges intra-régionaux ou inter-zones se réalisent au sein d’une même région ou zone mondiale. Ils représentent environ 50% du commerce international des biens. Il existe plusieurs zones telles que le marché unique européen, l’Alena nord américain, le Mercosur sud-américain...

Chaque pays d’une zone régionale privilégie les échanges avec les pays de sa zone. Par exemple, 60% des échanges des pays européens se réalisent à l’intérieur de l’Union européenne.
3. L’évolution des échanges par nature
Les exportations de marchandises représentent 80% du commerce mondial contre seulement 20% d’exportations de services. Mais depuis vingt ans environ, les exportations de services augmentent plus vite que les exportations de biens.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les flux de capitaux (IDE) progressent fortement. Les investissements se réalisent principalement au sein de la Triade, (80% des flux de capitaux) tandis que les investissements dans les PED sont très rares et se concentrent dans les pays à forte croissance économique (Chine, Brésil...).
4. Le rôle des FMN (ou FTN) dans les échanges internationaux
La firme multinationale (ou transnationale) est une entreprise qui à partir d’une base nationale (société mère) développe son activité productive grâce à une ou plusieurs filiales établies à l’étranger. Elles jouent un rôle très important car elles réalisent la plus grande partie des investissements directs à l’étranger (IDE).

De ce fait, elles contrôlent 25% de la production mondiale et plus que la moitié du commerce international.
L’essentiel
 
Depuis la Deuxième Guerre mondiale, les échanges internationaux ont fortement progressé.
Mais cette progression n’est pas répartie de manière homogène. Les échanges de marchandises représentent la part la plus importante et les échanges de services progressent très rapidement.

La majeure partie du commerce mondial s’effectue entre pays riches. On constate également un flux d’échanges très important dans les trois régions du monde les plus développées : l’Amérique du Nord, L’Europe occidental et l’Asie du Sud-Est.

Les régions ou pays les moins développés participent très peu aux échanges internationaux.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents