Femmes d'influence au XVIIIe siècle - Maxicours

Femmes d'influence au XVIIIe siècle

Objectif

Connaitre quelques femmes influentes du XVIIIe siècle.

Points clés
  • Les femmes les plus influentes au XVIIIe siècle sont les grandes aristocrates ayant réussi à attirer la faveur du roi, ou les grandes salonnières parisiennes.
  • Jeanne-Antoinette Poisson, pourtant née roturière, connait une des ascensions les plus spectaculaires du siècle en devenant l’influente Marquise de Pompadour.
  • Suzanne Necker tient l’un des salons les plus politisés des années 1780.
1. Les femmes d’influence à la cour : l’exemple de la Marquise de Pompadour

La Marquise de Pompadour est née Jeanne-Antoinette Poisson, roturière. Elle reçoit une éducation de qualité grâce à sa mère et à l’influent protecteur et amant de cette dernière. Jeanne fréquente la bonne société parisienne et affine son esprit en fréquentant les salons, en particulier celui de Mme Tencin, une amie de sa mère.

En 1745, à 24 ans, elle parvient à se faire remarquer par le Roi Louis XV, qui l’installe à Versailles. Elle est élevée au rang de marquise, le Roi la fait maitresse-en-titre.

Cette ascension spectaculaire pour une roturière lui vaut de nombreux ennemis à Versailles. Les intrigues de la cour la fatiguent, d’autant qu’elle est de santé fragile. Elle voit le roi se tourner vers de nouvelles maitresses, plus jeunes, dès le début des années 1750.
Le Roi, en contrepartie, la fait duchesse, et ne l’oublie pas, bien au contraire : Jeanne reste l’intime de Louis XV et garde sur lui une influence certaine.

La Duchesse est également mécène, elle protège et finance des artistes, comme le peintre Boucher. Femme de goût, elle est aussi femme d’esprit ouverte aux idées des Lumières. Elle soutient Voltaire. Elle joue de son influence pour soutenir l’entreprise de l’Encyclopédie. Elle meurt en 1764 à l’âge de 42 ans.

Mécène : personne qui protège et finance un artiste.
2. L’influence des salonnières : l’exemple de Suzanne Necker

Les grandes salonnières parisiennes comptent parmi les femmes les plus influentes du siècle. Elles sont aristocrates pour la plupart, mais de grandes bourgeoises tiennent aussi des salons influents (voir le cours « Les salons au XVIIIe siècle »).

Le salon de Suzanne Necker est un des salons où l’on discute le plus de politique. Il jouit d’une grande influence dans le Paris des années 1780. Suzanne Curchod est la fille d’un pasteur suisse. Relativement pauvre, elle bénéficie cependant d’une solide éducation protestante.
Elle épouse en 1764 Jacques Necker, riche financier de Genève, qui est nommé en 1776 par Louis XVI Directeur général du Trésor royal, puis des Finances.

Le salon de Suzanne s’impose comme l’un des salons les plus en vue et les plus engagés politiquement. On y croise Buffon, Grimm, Diderot, d’Alembert et les esprits les plus brillants de la période.

Madame Necker s’est aussi rendue célèbre en créant un Hôpital pour enfants (1778), ainsi que par ses écrits : elle y défend des idées progressistes, notamment sur la condition de la femme.

Sa fille Germaine grandit dans un environnement culturel hors du commun : elle deviendra Madame de Staël, célèbre philosophe et romancière.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent