Tartuffe : lecture méthodique II - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Tartuffe : lecture méthodique II

Introduction

Orgon a décidé que sa fille Mariane devait épouser Tartuffe. Voyant cela, sa belle-mère Elmire décide de voler au secours de la jeune fille en demandant à Tartuffe de refuser ce mariage. Elle demande à Dorine de le prévenir qu’elle désire s’entretenir avec lui. C’est la première apparition de Tartuffe sur scène.

Problématique

Comment dès sa première entrée sur scène Molière révèle au lecteur-spectateur l’hypocrisie de Tartuffe ?

Explication
1. La comédie de Tartuffe
• La didascalie initiale « apercevant Dorine » souligne d’emblée la duplicité du personnage. En effet, il se met à parler dès qu’il voit Dorine. Cette dernière n’est d’ailleurs pas dupe.

• C’est alors que se met en place la comédie de la dévotion jouée par Tartuffe. Sa première réplique comprend de nombreux termes appartenant au champ lexical de la religion : « ma haire, ma discipline » (v.853), « priez » (v.854), « le Ciel » (v.854), « illumine » (v.854), « aumônes » (v.856). Il apparaît donc sur scène dans le rôle du parfait dévot.
2. Le comique de la scène
• Le lazzi du mouchoir révèle l’hypocrisie et la sensualité du personnage quand il déclare à Dorine : « Avant que de parler, prenez-moi ce mouchoir (…) Cachez ce sein que je ne saurais voir ». C’est un comique de geste.

• A cette remarque hypocrite, Dorine selon sa vivacité habituelle se moque de la fausse pudibonderie du personnage en déclarant : « Et je vous verrai nu du haut jusques en bas/Que toute votre peau ne me tenterait pas ». Le vers 875 confirme son hypocrisie quand Dorine lui apprend qu’Elmire désire le voir, il soupire « Hélas ! très volontiers ». La proposition oxymorique révèle la contradiction entre le soupir poussé par le (faux) dévot et la jubilation de l’homme qu’il laisse entrevoir. C’est une nouvelle forme de comique qui est illustrée ici : un comique d’opposition qui vient de la tension entre le paraître et l’être.
Conclusion

Cette très courte scène met en présence Tartuffe pour la première fois. Dès son entrée sur scène, on comprend son hypocrisie. Il joue à être devant deux publics, Dorine et les spectateurs. Dorine ne se laisse pas abuser par cette attitude qu’elle dénonce avec moquerie. Tartuffe apparaît également comme un homme sensuel ; sa sensualité le trahit ici pour mieux révéler sa duplicité.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents