Réduction des effets néfastes des aménagements urbains - Cours de Technologie 6eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Réduction des effets néfastes des aménagements urbains

Objectifs
L’Homme transforme son environnement pour répondre à ses besoins. Il construit des routes, des habitations, des centres de loisirs, etc.
Ces transformations modifient le milieu de vie d’un grand nombre de végétaux et d’animaux.

Quelles sont les conséquences de la construction d’une autoroute pour ces êtres vivants ?
De quels moyens l'Homme dispose-t-il pour limiter l'impact de ces installations sur l'environnement naturel ?

1. Construction d'une autoroute et ses effets négatifs

La construction d’une autoroute affecte l'environnement de différentes façons.

• Destruction de nombreux végétaux
Le passage d’une chaussée large nécessite l’abattage d’un grand nombre d’arbres et d’arbustes qui abritent une faune très importante.
Détruire la végétation, c’est détruire le milieu de vie de nombreux animaux.

Morcellement du territoire d’un grand nombre d’animaux
Des animaux sauvages comme les chevreuils et les sangliers peuvent  voir leur territoire coupé par une chaussée qu’ils ne peuvent franchir, réduisant alors leurs possibilités de trouver de la nourriture.
Des perturbations dans leur alimentation peuvent ainsi réduire considérablement le nombre d’individus d’une espèce.

• Perturbations dans la reproduction des animaux
La construction d’une route peut également empêcher des animaux comme les amphibiens de rejoindre leurs aires de reproduction en particulier si celle-ci passe entre la forêt dans laquelle ils vivent et les étangs dans lesquels ils se reproduisent.
Le bruit généré par les voitures gêne également un grand nombre de mammifères pendant la période de reproduction.

Disparition totale d’espèces déjà menacées
Des espèces en voie de disparition peuvent également être éradiquées par la construction d’une autoroute.

Exemple
La construction de l’A28 entre Tours et Alençon aurait pu compromettre la survie de deux espèces :
– en 1996, on découvre qu’un petit scarabée, le pique-prune, dont l’espèce est protégée, est menacé d’extinction si l’autoroute passe sur la zone dans laquelle il vit ;
– même constat en 2000 pour une espèce de chauve-souris également protégée : le grand murin.
Heureusement pour ces deux espèces, les travaux ont été suspendus.
2. Réaliser des aménagements autour d'une autoroute
Passer sous la forêt
Il s’agit de construire des portions d’autoroute sous la forêt afin que les Hommes et les animaux la traversent sans danger. La terre enlevée est alors redéposée sur le tunnel et reboisée.

Protéger la faune
Des passerelles sont construites au-dessus de l’autoroute pour permettre le passage des grands mammifères comme les cerfs, les sangliers, etc. Le long de ces passerelles, on plante des arbustes pour isoler les animaux du bruit et des lumières des voitures.

Construire des crapauducs ou créer des mares artificielles
– Des tunnels sont construits sous les voies pour permettre le passage des amphibiens et de petits mammifères : ce sont des crapauducs.

Doc. 1. Un exemple de crapauduc.  © A. Fix

  Nombre de crapauds Nombre de grenouilles Nombre de tritons
Avant la construction de crapauducs 400 500 40
Après la construction de crapauducs 600 1000 100
Doc. 2 : Influence de la présence des crapauducs sur le nombre d'amphibiens.

 
Des mares peuvent également être construites du côté forestier, évitant ainsi aux amphibiens d’avoir à franchir l’autoroute pour pondre et se réhydrater.

• Retraiter les eaux sales qui s’écoulent de l’autoroute
Les eaux qui ruissellent de l’autoroute sont chargées d’essence et de gasoil. Des canalisations longeant les voies collectent ces eaux polluées et les acheminent dans des bassins où elles sont purifiées.

Isoler du bruit
Des buttes de terre ou de béton, appelées merlons, sont installées sur les bords de l’autoroute empêchant ainsi le bruit d’atteindre les habitations.

Replanter des végétaux
On plante des végétaux sur les talus et les aires de repos afin de recréer un milieu de vie pour de nombreux animaux.
L'essentiel
Pour répondre à ses besoins, l’Homme aménage son territoire.
Ces aménagements s’accompagnent souvent d’une modification du peuplement des milieux.
Pour limiter la disparition ou la prolifération d’espèces animales et végétales, des mesures peuvent être prises notamment au moment de la construction des routes et des autoroutes.

L’Homme doit donc apprendre à satisfaire ses besoins tout en préservant ceux des générations futures.
C’est un des défis du développement durable.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents