Pratiques agricoles et développement durable - Cours de Technologie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Pratiques agricoles et développement durable

Objectifs
L’agriculture et l’élevage apportent à l’Homme des produits de plus en plus variés, répondant à des besoins de plus en plus nombreux et divers.
Cependant, ces pratiques agricoles ne sont pas sans conséquences sur notre environnement.
Produire plus signifie souvent polluer plus, consommer plus.

Comment l’Homme, peut-il améliorer sa production tout en respectant l’environnement, c'est-à-dire en poursuivant les objectifs du développement durable ?
1. Développement durable et production céréalière

L’agriculture céréalière demande la plupart du temps l’emploi de pesticides et d’insecticides, et l’utilisation de matériels agricoles, grands consommateurs de carburant.
Pour limiter ces effets négatifs, quelques pratiques respectueuses de l’environnement peuvent être utilisées par les agriculteurs.

• Équipement des tracteurs avec des GPS

Le GPS (Global Position System) est un appareil qui permet de recevoir d’un satellite des images précises du champ où se trouve le tracteur équipé d’un tel système.

L’utilisation des GPS permet ainsi :
– de diminuer le nombre de recroisements (c'est-à-dire le fait de passer au même endroit plusieurs fois) lors du travail du sol ;
– une plus grande efficacité du travail des tracteurs, soit une réduction de 10 % de la consommation de carburant ;
– une meilleure gestion de la quantité de graines semées ;
– un meilleur contrôle et donc une baisse des doses de pesticides et d’insecticides répandues dans les champs.



© THINKSTOCK LLC/Jupiterimages

Doc. 1 :  Un agriculteur aux commandes de son tracteur.

• Utilisation des charrues déchaumeuses

Ce type de charrue enfouit l’humus en le retournant seulement sur environ 10 cm de profondeur ce qui permet de préserver la faune et la flore du sol.
L’agriculteur passe ainsi moins de temps à labourer et là encore économise du carburant.

• Contrôle des semences

Les graines semées sont sélectionnées par les scientifiques.
Elles sont plus précoces, plus résistantes aux maladies et ont une meilleure valeur alimentaire.
Les rendements sont ainsi améliorés.

• Réduction de la surface de terres cultivées

Limiter la surface des terres cultivables et laisser le reste en prairies permet de limiter les traitements et les doses de pesticides et d’insecticides.
Une bonne rotation des cultures limite également les risques de maladies et de mauvaises herbes.



© GOODSHOOT/Jupiterimages

Doc. 2 : Champ de céréales et prairies.

2. Développement durable et production laitière

Les éleveurs de vaches laitières sont de plus en plus nombreux à adopter des mesures respectueuses de l’environnement.

• Prolongation du temps au pâturage

Les animaux sont laissés le plus longtemps possible au pâturage : ils se nourrissent  d'herbe qui coûte moins cher à produire que le maïs, aliment donné lorsque les vaches sont en stabulation.
Dans les pâtures, on fait aussi pousser du trèfle qui est capable de capter l'azote de l'air et de le transformer en élément nutritif pour la prairie.
On évite ainsi les apports d'engrais chimiques. Les déjections épandues par les animaux au pâturage suffisent.

• Augmentation de la surface des espaces vitaux

Le bâtiment qui abrite les vaches l’hiver s’appelle une stabulation.
Les plus récentes permettent d’accueillir plus de vaches dans un espace plus grand, mieux aéré et à l’abri des variations de température. Les vaches sont ainsi moins stressées et produisent ainsi un lait de meilleure qualité.
Les stabulations sont nettoyées par des robots racleurs  qui récupèrent le fumier. Ce dernier est ensuite stocké et traité dans des fosses afin d’éviter la pollution de l’eau et du sol.

• Modernisation de la traite

La traite des vaches est maintenant réalisée par des machines, appelées trayeuses. La durée de la traite étant programmée, cela permet d’économiser de l’énergie. Par ailleurs, ces nouvelles salles permettent d'améliorer les conditions d’hygiène.



© BANANASTOCK/Jupiterimages

Doc. 3 : Traite des vaches à l'aide de trayeuses.

 L’essentiel
Une gestion bien maîtrisée des élevages et des cultures permet d’améliorer la rentabilité des exploitations tout en préservant l’environnement et la qualité de vie des animaux.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents