Montesquieu (1689-1755) - Maxicours

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

#entraideCovid19

Montesquieu (1689-1755)

1. Un aristocrate éclairé
a. Un riche et puissant aristocrate
Charles-Louis de Secondat, baron de Montesquieu, naît en 1689 dans une grande famille de parlementaires bordelais. Il reçoit une solide formation classique dominée par l'étude de la littérature latine et par celle du droit.
A la mort de son père, il hérite du château de la Brède et de ses riches vignobles, et en 1716 il reçoit, de son oncle, une grosse fortune et la charge de président au parlement de Bordeaux - dont il démissionnera plus tard.
b. Un homme attaché à ses terres
Montesquieu sera toujours fidèle à la tradition aristocratique : gentilhomme vigneron, il restera très attaché à ses terres bordelaises et à ses responsabilités régionales. Car outre sa fonction de parlementaire, il est membre de l'Académie des sciences de Bordeaux.
Vers la fin de sa vie, après avoir parcouru l'Europe et profité de la vie mondaine parisienne, il se retire dans son château et dans sa bibliothèque de plus de trois mille titres, lisant, recevant voyageurs et philosophes.
Devenu presque aveugle, il s'éteint chez lui en 1755.
2. Un lettré brillant et curieux
a. La vie parisienne et le succès des Lettres persanes
Montesquieu quitte souvent la Brède pour Paris où il fréquente l'aristocratie.

C'est la publication en 1721 des Lettres persanes - pourtant éditées anonymement à Amsterdam - qui le rend célèbre. Ce roman épistolaire retrace le voyage à travers l'Europe de deux persans. A travers ce récit, Montesquieu se livre à une satire de la société française des dernières années du règne de Louis XIV et de la Régence.
Les lettres des persans offrent aussi une réflexion philosophique sur le bonheur et la liberté, la politique et la nature, thèmes qui seront omniprésents chez les philosophes à partir des années 1750.
Cette oeuvre audacieuse ouvre à Montesquieu les portes du succès et des salons où souffle l'esprit critique des Lumières. Il est élu à l'Académie française en 1728.

Mais l'aristocrate est aussi capable de légèreté comme en témoigne en 1725 la parution du Temple de Gnide, roman galant et divertissant sur le milieu libertin.

Sa réputation d'homme brillant qui sait être à la fois sérieux et léger est faite.

b. Un esprit cosmopolite
Montesquieu, s'il aime la Brède et Paris, a le goût et la curiosité des voyages. Entre 1728 et 1731, il entreprend un tour d'Europe. Il découvre l'Italie, l'Allemagne, la Hongrie et surtout l'Angleterre où il séjourne un an et demi.
Partout il observe, analyse et compare les usages et les régimes politiques. Ces expériences seront la base de la réflexion historique et politique qu'il mène de retour dans son château.
3. Un historien politique
a. Montesquieu et l'Histoire
Revenu de ses voyages, Montesquieu se consacre à l'Histoire. En 1734, il publie Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence.
Cet essai concis et synthétique retrace vingt trois siècles d'histoire, de la fondation de Rome à la prise de Constantinople (XVe siècle) et peut-être considéré comme précurseur de l'analyse historique et politique moderne. Montesquieu compare les différents régimes politiques de son époque à celui de la Rome antique : sa réflexion annonce ce que sera sa grande oeuvre de philosophie politique, De l'Esprit des lois.
b. Montesquieu et la philosophie politique
De L'Esprit des Lois est la grande oeuvre de philosophie politique de Montesquieu. Cet essai, fruit d'années de réflexion, se compose de trente et un livres. Publié anonymement en 1748 et officiellement interdit en France, l'ouvrage fait scandale. Il est fermement condamné par le pouvoir religieux et même par le pape, ce qui oblige l'auteur à rédiger une Défense de « L'Esprit des lois ».

Montesquieu dans son oeuvre s'interroge sur la notion même de « loi » et offre une analyse des fondements des institutions humaines, qu'elles soient politiques ou sociales.
Cette analyse est critique : ainsi, il fait l'éloge de la religion naturelle, qui s'oppose à la religion chrétienne et à son église établie, et critique la monarchie absolue de droit divin. Pour lui, l'absolutisme est une erreur. La séparation des pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) est la base de ce qu'il considère comme le meilleur système politique : la monarchie modérée, capable d'assurer au citoyen liberté politique et bonheur.

c. Un des premiers philosophes des Lumières
Les philosophes de la deuxième moitié du XVIIIe siècle où se développent les Lumières, reconnaissent en Montesquieu un de leurs précurseurs. Sa réflexion politique critique, sa tolérance qui naît de sa conscience aiguë de la riche diversité des lois, des coutumes, et des institutions, sa condamnation de l'esclavage et de la torture, sa démarche d'analyse rigoureuse fondée sur l'observation et l'expérience, font de lui un des premiers philosophes.
L'essentiel

Montesquieu est un des premiers philosophes des Lumières. Auteur d'oeuvres majeures de philosophie politique et initiateur de la sociologie, il influence incontestablement les philosophes des Lumières, comme Rousseau, Voltaire et Diderot, avides comme lui de comprendre les institutions et la société, afin de faire un monde plus libre et plus juste.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.