Modification de la biodiversité par l'activité humaine - Maxicours

Modification de la biodiversité par l'activité humaine

Objectif(s)
Comment l’activité humaine met-elle en danger la biodiversité actuelle ?
Au travers d’exemples précis, il s’agira d’identifier les différentes actions de l’Homme conduisant aujourd’hui à la modification de la biodiversité.

Les scientifiques dénombrent aujourd’hui 1,76 millions d’espèces connues. Parmi ces espèces 36% sont aujourd’hui menacées d’extinction. Rien qu’en France 148 espèces sont menacées voire déjà éteintes. L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) pointe du doigt l’Homme comme seul responsable de cet état de fait.
La diminution de la biodiversité touche les trois niveaux de la diversité : diversité des écosystèmes, des espèces et diversité génétique.

Les cinq causes majeures de la perte de biodiversité sont :
  -  La destruction et perte de l'habitat,
  - L'introduction d'espèces invasives,
  - La surexploitation des ressources,
  - La pollution par l’utilisation de pesticides et d’herbicides en agriculture,
  - Le dérèglement climatique.
1. La destruction et perte de l'habitat
C’est l'une des causes principales de disparition des espèces.
Par la construction de routes et d'habitations, l'Homme morcelle le paysage et fragmente ainsi les habitats naturels.
 
 
Il perturbe donc le fonctionnement général des espèces et donc des écosystèmes.
Les espèces qui vivaient alors en équilibre subissent une forte perturbation. Toutes n'ont pas les capacités pour survivre à ces perturbations et certaines disparaissent.

L’exemple le plus cité est celui de la forêt amazonienne qui est incendiée et détruite au profit de grandes surfaces agricoles permettant de cultiver de façon intensive du soja ou des palmiers permettant la production de l’huile de palme. Malheureusement nécessaire au développement économique du pays et à la consommation mondiale.
L’assèchement des zones humides et la modification des cours d’eau conduisent à la disparition des frayères, zones de reproduction des poissons (ex : esturgeon sauvage en France) et perturbent les zones de reproduction de certains oiseaux (11% d’espèces d’oiseaux sont menacées aujourd’hui de disparition) dépendant des milieux aquatiques.
Les amphibiens sont un exemple d'espèces principalement menacées par la fragmentation de leur habitat par les routes. En effet, lorsqu'une route coupe le passage entre la foret (lieu de vie) et un milieu aquatique (lieu de reproduction), la survie de la population est gravement menacée.
 

Des solutions existent pour remédier à ce genre de problèmes comme la mise en place de corridors biologiques sur les autoroutes ou l'utilisation de crapauduc.
 
Exemple de corridor biologique au dessus d'une autoroute.
 
Crapauduc : Crapauds dans un seau pour remise en liberté dans l'étang.
 
Ces problèmes sont d'autant plus difficiles à traiter qu'ils impliquent des considérations économiques.
2. Introduction d'espèces invasives
Une espèce invasive est une espèce (animale ou végétale) exogène, qui ne provient pas du milieu dans lequel elle est introduite et qui va être nocive pour les espèces autochtones, soit par compétition (pour le territoire ou les ressources) soit par prédation directe ou indirecte.
Les espèces invasives sont considérées par l'ONU comme l'une des causes majeures de perte de biodiversité.
L'Homme en est le principal vecteur soit de manière intentionnelle soit accidentelle.

Exemple d'introduction intentionnelle et commerciale : la Tortue de Floride.
 
 
Les tortues de Floride ont été introduites en France dans les années 80. Elles furent vendues dans les animaleries comme des "mini" tortues de compagnie. Cette tortue est loin d'être naine (une tortue pouvant atteindre à l'age adulte : 30 à 40 cm) et sa longévité est d'environ 50 ans. Quelques année plus tard, les propriétaires lassés ou inexpérimentés pour élever ces tortues les relâchèrent dans la nature, les pensant plus à leur place. Des centaines de tortues se retrouvèrent dans un nouvel environnement, devenant un potentiel danger pour les tortues Françaises comme la cistude d'Europe ou d'autres espèces prédatées. Il n'a pas encore été prouvé que la tortue de Floride arrivait à se reproduire en France mais la longévité de l'espèce en fait une menace potentielle pour les dizaines d'années à venir.

Exemple d'introduction accidentelle : Caulerpa taxifolia.


C'
est une algue tropicale utilisée dans les aquarium comme plante d'ornement. Elle fut libérée accidentellement en Méditerranée par l'aquarium de Monaco en 1984. De part sa très grande résistance et une forte reproduction végétative, elle  colonise très vite tous les espaces marins et menace la flore marine (comme les herbiers de posidonie) et par conséquent la faune marine.

Exemple d'introduction intentionnelle ratée : la Coccinelle asiatique.
 
 
L'Homme peut être amené à introduire intentionnellement une espèce, sans se douter qu'elle peut devenir invasive. C'est le cas pour la coccinelle asiatique qui a été introduite comme vecteur de lutte biologique contre les destructeurs de cultures comme les pucerons dans les années 80 en Amérique du Nord. Elle s'est très vite montrée invasive. En 2010, elle est toujours commercialisée en France dans les jardineries et ce malgré les dangers dénoncés par l'INRA.

Attention, toute espèce introduite ne devient pas automatiquement invasive, il faut pour cela qu'elle remplisse plusieurs critères et qu'elle cause de réels dommages évalués scientifiquement. On estime qu'environ 1 espèce introduite sur 1000 devient invasive.

3. La surexploitation des ressources naturelles
Depuis tout temps l’Homme chasse, cueille et pêche pour se nourrir.

La disparition de la Tortue de Bourbon (sur l'île de la réunion) est un exemple de surexploitation par l'Homme.
 
 
Au 17e siècle, lorsqu’ils arrivent sur l’île de la Réunion, les marins se nourrissent de tortues géantes, les tortues de Bourbon qui vivent en abondance sur l’île. Cette chasse excessive conduit à la disparition de l’espèce dont le dernier représentant a été vu en 1840.

Au 18e siècle, c'est l’ectopiste migrateur, un pigeon qui s’attaque aux cultures aux Etats-Unis qui disparait.
 
 
Le dernier représentant de l’espèce meurt en 1914 dans un zoo.

Aujourd’hui se sont des espèces comme le thon rouge, ou certaines espèces de requins qui sont en danger. En effet, les rythmes de pêche sont trop rapides par rapport aux rythmes de renouvellement de l’espèce. Ainsi, le nombre de représentants diminue de plus en plus.
 
 
Les politiques réfléchissent à des mesures qui viseraient à réglementer la pêche intensive, prenant en compte à la fois les paramètres biologiques et les contraintes économiques .
De même, la chasse est réglementée dans certains pays afin de préserver au maximum l’équilibre des écosystèmes.

La surexploitation provoque un déséquilibre dans le fonctionnement des écosystèmes parfois irréversible, qui peut conduire à des changements à l'échelle planétaire.
Il est souvent difficile de gérer des problèmes liés à la surexploitation des ressources car bien souvent elles sont liées aux besoins économiques du pays.
 
L'essentiel
Aujourd’hui la vitesse de disparition d’une espèce a fortement augmenté. Normalement, on estimait qu’une espèce de vertébré disparaissait tous les 100 ans. Depuis le 20e siècle, on estime que 260 espèces disparaissent en 100 ans.
C’est l’activité humaine qui est responsable de cette érosion de la biodiversité :
  -  La destruction et perte de l'habitat,
  -  L'introduction d'espèces invasives,
  -  La surexploitation des ressources,
  -  La pollution par l’utilisation de pesticides et d’herbicides en agriculture,
  -  Le dérèglement climatique.

Ces différentes actions répondent aux besoins de la population mondiale qui ne cesse de s’accroître. L’Homme prend aujourd’hui conscience de l’importance de préserver la biodiversité dont sa propre survie dépend. Les politiques doivent donc prendre des décisions permettant d’exploiter à long terme les ressources naturelles de la planète tout en les préservant (principe du Développement Durable).

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.