Les pollutions - Cours de SVT avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les pollutions

Objectif(s)
Comprendre quelles sont les origines des pollutions de l'air et de l'eau.
Connaître les conséquences de telles pollutions sur la santé.
Envisager des solutions pour les réduire.
1. Les causes des pollutions
a. Historique
Depuis toujours, l'activité humaine a entraîné des pollutions dans l'air, l'eau ou le sol.

A l'époque du Moyen âge déjà, les hommes rejetaient du mercure dans l'eau (utilisé pour purifier l'or). Cette pollution continua avec d'autres métaux lourds, ou les déchets qui étaient jetés dans la rue (excréments, carcasses d'animaux, etc). Il n'existait pas à l'époque de système de traitement des déchets ou des eaux usées (égouts) comme on peut avoir maintenant, les habitants jetaient donc au plus proche, dans la rivière ou dans la rue. Mais cela ne les empêchait pas de boire l'eau de cette même rivière. Les grandes villes sont les plus touchées par ces pollutions.

C'est au 13e siècle qu'apparaissent les premières lois réglementant le nettoyage des rues pour remédier aux problèmes d'hygiène et aux maladies : pavage les rues, construction de caniveaux, nettoyer devant chez soi 1 fois par semaine, ne pas jeter les détritus par la fenêtre.
Au 14e siècle, après l'épidémie de peste noire, le non nettoiement des rues fera l'objet d'amendes sévères.

Au 19e siècle, lors de la révolution industrielle, on observe une très forte augmentation de la pollution de l'air. Elle est en grande partie due au développement massif des usines et des machines à vapeur qui utilisent le charbon comme combustible et libèrent donc de nombreux gaz, dont le dioxyde de carbone, en grandes quantités.

Doc. 1 : "Au pays noir", peinture de Constantin Meunier (1831-1905), 1890. Paris.
 
L'agriculture progresse et on voit apparaître l'utilisation d'engrais très phosphatés.
b. Au 21e siècle
Les pollutions existent toujours mais ont un peu évolué.

Pour la pollution de l'air, notre mode de vie et l'évolution de l'industrie ont modifié les causes des pollutions. Les rejets ne sont plus dus à l'utilisation du charbon car c'est un combustible que l'industrie n'utilise presque plus (sauf dans certains pays en voie de développement comme la Chine et l'Inde), il a été remplacé par le nucléaire (plus rentable). Par contre, l'utilisation de voitures (essence), le chauffage (gaz, fioul), l'industrie (gaz, électricité, déchets), déchets, agriculture (engrais, pesticides)... provoquent toujours des pollutions atmosphériques et aquatiques.



 

Pour la pollution des eaux, ce sont essentiellement l'agriculture et l'activité humaine qui sont à son origine.
L'agriculture s'est énormément développée au cours du 20e siècle. C'est une agriculture de type intensif, impliquant l'utilisation en masse d'engrais pour une production toujours plus grande.
En 2005, on utilisait 15 fois plus d'engrais qu'en 1945.


Les engrais sont des produits riches en phosphates et nitrates qui provoquent une très forte croissance des plantes, très rapide sur tous types de sols et donc plus rentable. Ces composés chimiques existent à l'état naturel mais en faible quantité, et l'ajout de telles quantités en agriculture entraîne une forte pollution des eaux lorsqu'il pleut par exemple. Les eaux infiltrées dans les sols sont polluées par ces composés qui vont favoriser le développement de beaucoup d'autres végétaux, à des endroits où ils ne se développeraient pas en temps normal.
Par exemple, en bord de mer, on a pu observer l'apparition d'algues bleues-vertes en très grosse quantités, ce qui a des conséquences pour tout l'écosystème touché.
L'agriculture intensive implique aussi l'utilisation de pesticides, permettant d'enrayer les invasions d'insectes décimant les récoltes. Mais les pesticides restent des produits nocifs pour la santé qui ne doivent pas se retrouver dans les eaux de lessivage.
L'activité humaine est aussi responsable de beaucoup de pollution des eaux : l'évacuation de nos excréments, des produits phytosanitaires (savons, shampooing, nettoyants...), médicaments (antibiotiques, hormones) ou même d'engrais (jardins)...

La qualité de l'air en France fait l'objet d'un suivi quotidien : on regarde la quantité d'ozone, de dioxyde d'azote et des particules.
La qualité du sol est difficile a mesurer, mais régulièrement plusieurs échantillons sont analysés et on observe différents résultats selon les régions.

2. Conséquences sur la santé
Les conséquences de la pollution de l'air et de l'eau sur la santé humaine sont diverses, mais le lien entre pollution et santé est toujours très difficile à faire car il existe énormément de paramètres impliqués.

Les pollutions de l'air peuvent provoquer :
• des irritations des muqueuses : du nez, de la bouche et des poumons, provoquant toux, allergies...
l'apparition de problèmes respiratoires : allergies (30 % des personnes en France), crises d'asthme et insuffisances respiratoires.

La pollution de l'eau peut provoquer des problèmes tout aussi graves mais très difficiles a repérer car elle concerne tous les êtres vivants et cela peut avoir des conséquences sur toutes les chaînes alimentaires et les écosystèmes.

Les pollutions des eaux peuvent provoquer :
des maladies intestinales : dans les pays sous-développés, le manque d'eau propre à la consommation provoque des diarrhées, des dysenteries, la typhoïde, le choléra et la gastro-entérite.
• des intoxications : une trop forte concentration de métaux lourds, notamment le plomb, l'arsenic et le cadmium, est à l'origine du saturnisme, et l'arsenic en particulier augmente de le risque de lésion de la peau voire des cancers de la peau.
des résistances aux antibiotiques : des molécules d'antibiotiques non assimilées par notre corps peuvent se retrouver dans les eaux usées et rester présentes après traitement. Si les bactéries se trouvent en contact régulier avec un antibiotique, celles-ci vont devenir résistantes et il ne fera plus effet. C'est donc notre santé qui en subira les conséquences.
3. Les moyens pour empêcher ces pollutions.
Même s'il est difficile d'établir un lien direct entre ces pollutions et les maladies car les causes sont multiples, les fortes expositions sont des cas rares et nous manquons beaucoup de recul pour évaluer les risques réels, il est important de mettre en place des mesures préventives afin d'en limiter les conséquences.
Les gestes permettant de diminuer la pollution sont aussi nombreux qu'il existe de pollutions.

Dans le domaine des transports par exemple, il est préférable de prendre les transports en communs plutôt que sa voiture car un seul véhicule permet le transport de dizaines de personnes (bus) voire de centaines (train), ce qui divise d'autant le rejet de gaz à effet de serre. L'idéal étant de se déplacer à pied ou à vélo pour les courtes distances. Les villes apportent des solutions plus durables de transport (plus de bus roulant au méthane, tramway) et des aménagements comme des couloirs à vélo ou bus.



 


Dans le domaine de l'agriculture, la prise de conscience a permis de développer l'agriculture biologique et raisonnée qui limite l'utilisation d'engrais ou de pesticides selon une charte stricte et préfère des méthodes traditionnelles de culture respectant les cycles naturels (eau, air, sols).
Sur de petites exploitations (ou dans le jardin), il est possible de remplacer les engrais chimiques par des engrais naturels comme le compost. Il s'agit d'accumuler de la matière organique morte (déchets biodégradables) dans un compartiment pour accélérer leur décomposition par les micro-organismes.

Par rapport à l'activité humaine et industrielle, le traitement des eaux usées et le recyclage des déchets se sont imposés ces dernières années comme une priorité. Plus de 50 % des déchets industriels sont déversés dans les égouts. Il s'agit donc aussi d'assainir l'eau que nous souillons avant de la rendre à la nature et de limiter nos déchets.
Nous avons pu voir en 5e comment l'eau souillée par nos activités quotidiennes est récupérée par les égouts avant d'arriver dans une usine de traitement qui va la nettoyer de la plupart des pollutions avant de la renvoyer dans le sol.
 


 

Il faut aussi penser à protéger les points de captages des sources d'eau potable de toutes activités agricoles ou polluantes par des périmètres de protection.

Des entreprises se sont spécialisées dans la valorisation des déchets comme le papier ou le carton qu'elles rachètent aux entreprises ou aux communes afin de les recycler.
Par exemple, le recyclage des bouteilles en plastique permet de fabriquer des pull en polaire !

L'utilisation au quotidien de produits bio ou d'origine naturelle permet aussi de limiter les pollutions phytosanitaires.
L'essentiel
De nos jours, l'utilisation de voitures (essence), chauffage (gaz, fioul), industrie (gaz, électricité, déchets), déchets, agriculture (engrais, pesticides)... provoquent toujours des pollutions atmosphériques et aquatiques.
L'agriculture intensive progresse et on voit apparaître l'utilisation en masse d'engrais très phosphatés et de pesticides, pour une production toujours plus grande.

Les conséquences de la pollution de l'air et de l'eau sur la santé humaine sont diverses, mais le lien entre pollution et santé est toujours très difficile à faire car il existe énormément de paramètres impliqués.
Les pollutions de l'air peuvent provoquer : des irritations des muqueuses, l'apparition de problèmes respiratoires.
Les pollutions des eaux peuvent provoquer : des maladies intestinales, des intoxications, des résistances aux antibiotiques.

Il est important de mettre en place des mesures préventives afin d'en limiter les conséquences.
Les gestes permettant de diminuer la pollution sont aussi nombreux qu'il existe de pollutions.

Favoriser les transports en communs et les aménagements ruraux, développer l'agriculture biologique limitant l'utilisation d'engrais et pesticides, recycler les déchets et traiter les eaux usées font partis des mesures prises pour diminuer ces pollutions.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents