Lecture de l'image mobile : le film - Cours de Français avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Lecture de l'image mobile : le film

Objectifs :
Apprendre à lire l’image mobile, acquérir un vocabulaire d’analyse...
Un film suit un processus d’écriture très complexe qui propose différents niveaux de lecture.
1. Le processus de l'écriture
La lecture d’un film commence par la prise en compte de plusieurs paramètres, ceux qui ont précédé la lecture.

Le réalisateur a une personnalité particulière, une manière de tourner et écrire remarquables dans sa filmographie (listes de films qu’il a réalisés). La figure du cinéaste éclaire souvent les orientations qu’aura le film étudié. Il rédige un synopsis.

Le synopsis aborde le thème, le sujet et résume la progression narrative du film.

La rédaction du scénario est l’écriture développée du synopsis, présentant la continuité des scènes, d’enchaînement des plans et l’écriture des dialogues des personnages.

• Après le repérage des lieux et le choix des acteurs, s’ensuit la réalisation : le tournage a lieu, avec l’enregistrement des scènes interprétées par les acteurs.

Le montage : est la dernière étape qui consiste à assembler les plans dans l’ordre chronologique prévu par le scénario.
2. De la réalisation à la lecture de l'image
Le lecteur visionne un film : une série d'actions, de séquences dont les plans (cadrage de la caméra) et angles de vue (choix d’un point de vue) ont leur importance.
a. Les plans
Le plan panoramique : vue d’ensemble, de très loin du décor, sans les détails.
Le plan général : vue d’ensemble, de moins loin du décor important avec quelques détails ou personnages.
Le plan moyen ou en pied : cadre les personnages en entier, avant une action importante.
Le plan américain : cadre les personnages jusqu’à mi-cuisses pour les gestes moins amples.
Le plan rapproché : cadre les personnages de près ; coupés à la ceinture pour montrer l'expression psychologique.
Le gros plan : cadre le visage pour montrer la physionomie.
Le très gros plan : cadre un détail grossi à l’excès.
b. Les angles et points de vue
La plongée : est une vue de dessus qui donne un sentiment d’écrasement, d’infériorité, voire de menace sur le sujet.

La contre plongée : est une vue de dessous qui donne un aspect de supériorité et de domination au sujet.

L’angle normal : est à hauteur de personnage. (avec un point de vue interne : la caméra est à la place du personnage et filme ce qu’il voit créant intimité et intériorité du personnage ; ou un point de vue externe : la caméra est à un emplacement neutre, à l’extérieur du personnage créant une distance et une neutralité vis à vis des personnages.)
c. Mouvements de caméra
Le plan fixe : est une absence de mouvement de caméra.
Le panoramique : la caméra pivote autour de son pied qui, lui, reste fixe.
Le travelling : la caméra se déplace pendant la prise de vues (sur chariot, rail, épaule du cadreur...).
Le zoom : donne l’illusion qu’on se rapproche (zoom avant) ou qu’on s’éloigne (zoom arrière).
3. Lecture approfondie
a. L'image narrative
La lecture du film est dans un premier temps la simple réception d’images défilant, une narration par les images et les dialogues : une intrigue se noue entre les séquences. La progression suit soit la chronologie de la situation initiale à la situation finale ; soit une structure procédant par flashes-back (retours en arrière). Entre chaque séquence, une ellipse narrative (moment non raconté entre deux séquences, montrant le temps qui passe) crée un suspens que le spectateur interprète à son gré ou au vu des indices qui lui sont offerts.
b. L'image symbolique
Le choix d’un thème, d’un plan, d’un personnage n’est pas anodin ; le cinéaste fait passer un message, ou témoigne d’une réalité qu’il veut partager. L’œil du spectateur habitué à la lecture d’image interprète le retour d’un plan, le choix d’une ellipse. L’image peut ainsi avoir une fonction narrative et symbolique dans le sens où l’image crée un sens par métaphore, par suggestion…

Exemple : le regard d’un personnage à travers une fenêtre sur la rue déserte et qui peut signifier ennui ou isolement, n’est pas le même que celui d’un autre sur un bidonville qui montre l’écœurement ou la tristesse ou sur une jolie femme rencontrée...
L'essentiel
Le sens d’un film vient de l’auteur, de ses intentions, du texte du scénario, des images plans et mots choisis, mais aussi du lecteur-spectateur, qu’il soit analyste ou non.


Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents