Le genre Homo - Cours de SVT Terminale S avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le genre Homo

Objectif(s)
Situer le genre Homo dans la phylogénie des primates.
Connaître les critères morphologiques et comportementaux qui caractérisent le genre Homo.
1. Généralités
L'Homme appartient à l'ordre des primates.
Il possède des caractéristiques qui lui sont propres telles la bipédie (à 99 %), des mains préhensibles avec un pouce opposable aux autres doigts, des ongles plats à l'extrémité des doigts, un appareil visuel développé, un langage articulé, un cerveau volumineux, etc...
Certains de ces caractères sont partagés avec les singes.

Le genre Homo fait partie de la sous-famille des Hominines, au sein de la famille des Hominidés dont font également partie les parents fossiles humains ainsi que les grands singes anthropomorphes.

Les Hominines regroupent 8 genres dont :
- Homo ;
- Australopithecus...
Le genre Homo est le seul encore vivant, les autres sont des fossiles.

Il existe 12 espèces établies dans le genre Homo.
L'Homo sapiens est la seule espèce à être encore vivante. Les autres sont des espèces fossiles, il est d'ailleurs très difficile d'établir des limites spécifiques entre eux, le nombre d'espèce peut donc être variable, selon les avis scientifiques. La lignée humaine est très controversée dans sa définition.
2. Caractéristiques morphologiques
a. Le squelette
L'évolution du squelette du genre Homo est essentiellement due à l'adaptation à la marche et donc à l'utilisation quasi totale de la bipédie.
On observe donc une colonne vertébrale avec 4 courbures, permettant la stature verticale.

Le dimorphisme sexuel (différence homme / femme) sur le squelette est peu marqué.


Le membre supérieur est plus court que le membre inférieur. Chez l'Homme les bras atteignent le dessous de la taille tandis que chez l'anthropomorphe ils touchent le sol.


Le bassin est constitué d'un os iliaque court et élargi latéralement. Le bassin est en forme de corbeille, ce qui permet de supporter le poids du corps, de servir de point d'ancrage aux muscles et de maintenir les viscères.


Le membre inférieur est allongé. Le fémur est incliné de 15° à la verticale, et le centre de gravité est au niveau du bassin : l'homme est en position verticale.


Les pieds ont une voûte plantaire qui permet une meilleure stabilité, et des orteils alignés qui permettent une adaptation à la course à pied.


Les mains : préhensibles avec un pouce opposable aux autres doigts.
b. Le crâne
La tête de l'Homme est posée à la verticale sur la colonne vertébrale, avec le trou occipital en position avancée.
Elle possède 4 courbures pour maintenir l'équilibre et amortir les chocs,
L'Homme a un volume endocrânien important, de l'ordre de 1400 cm3.
Face à la verticale du front, il n'y a pas de bourrelets sus-orbitaires.
Le menton et l'arcade dentaire sont en forme de parabole.
Les canines sont petites et la mâchoire légère.
 
3. Caractéristiques comportementales et culturelles
a. Fabrication d'outils
L'Homme a rapidement su fabriquer des outils, ce n'est pas vraiment un caractère qui lui est propre car il a été montré que les chimpanzés étaient eux aussi capables d'en fabriquer. Les outils présentés ne sont pratiquement que des outils taillés dans la pierre ou en os car ce sont des matériaux inaltérables avec le temps (quelques millions d'années à traverser).

Les premiers outils trouvés datent du Paléolithique archaïque (-2,3 millions d'années). Il s'agissait de gros galets avec un bord tranchant. Ils étaient entre autres utilisés pour dépecer les proies. C'était ce que l'on appelle un outil primaire : outil sans transformation, utilisé comme tel. L'Homo habilis serait le premier à avoir utilisé des outils primaires.

C'est vers -1,6 millions d'années que l'Homme commence à façonner des outils secondaires : il utilise un objet pour en façonner un autre. Comme par exemple, utiliser une pierre pour en tailler une autre et la rendre plus tranchante. Il commence à élaborer des outils symétriques et adaptés à ses besoins.
C'est à cette époque qu'apparaissent aussi les premiers bifaces, ils présentent une double symétrie et l'on suppose qu'un certain souci esthétique justifie certaines formes. Les scientifiques ont attribués à l'Homo ergaster la fabrication du biface.


À partir de -200 000 ans jusque -5 000 ans, apparaissent les premiers outils composites : fabrication d'outils à plusieurs éléments, ces outils sont plus diversifiés et les techniques plus précises et réfléchies selon leur future utilisation. On entre vraiment dans une conception raisonnée de l'objet. Parmi ces outils, on peut citer les flèches, les arcs, les haches...On attribue la fabrication de ces outils aux Homo néanderthalensis et premiers Homo sapiens.


Vers la fin du Paléolithique supérieur, on voit apparaître des outils plus petits et à base d'os comme des aiguilles, des couteaux, des hameçons...


L'évolution des outils a continué bien après cette période et continue encore de nos jours.

b. Pratiques culturelles
L'alimentation
L'étude de l'alimentation de l'Homme ne peut se faire que par l'analyse de la dentition des fossiles retrouvés. Elle nous indique que l'Homme était omnivore, il chassait et pratiquait la cueillette de fruits ou racines. Le mode d'alimentation a évolué avec les avancées techniques (outils), ainsi la découverte du feu a permis d'introduire plus de viandes et de la cuire. Au néolithique l'Homme se met à cultiver les céréales et élever les animaux pour leur viande.
Selon les lignées, on observe une très grande diversification du régime alimentaire, par exemple Homo néanderthalensis était le plus carnivore de tous.

L'habitat, vie sociale et rites.
Au paléolithique, les Homo habilis et Homo erectus étaient des nomades qui se déplaçaient selon les saisons et la disponibilité des ressources alimentaires (cueillette et chasse). Leur habitat était donc un abri provisoire qui n'était pas destiné à résister très longtemps aux intempéries. Il n'existe pas un type d'habitat privilégié car l'Homme s'adaptait aux conditions qu'il rencontrait. Il privilégiait la proximité aux rivières ou points d'eau, les abris naturels (roches, grottes...) et analysait les conditions météorologiques et la nature du terrain.
L'évolution de l'habitat montre donc une forte adaptation de l'Homme aux conditions environnementales.
On observe tout de même une évolution sur le regroupement d'habitations, avec l'apparition des premiers villages au paléolithique moyen et l'établissement des premières sociétés.
L'Homme se distingue ainsi par une vie en communauté et l'utilisation d'un langage commun qui permet l'apparition de rites culturels (ex : funéraires). C'est une pratique qui n'a jamais été observée chez les grands singes.

L'Art
L'art est certainement l'activité qui différencie le plus l'Homme des autres singes (après le langage). On a déjà pu observer une prédisposition à intégrer une certaine esthétique dans la fabrication d'outils au début du Paléolithique mais c'est au Néolithique que l'art fait sa grande apparition. On observe différentes techniques : gravures, incisions, peintures, statues... Y sont représentés : des hommes, des animaux, des scènes de vie (chasse, guerre)...
On peut noter aussi la fabrication de parures (-82 000 ans) et la décoration des premiers mobiliers (gravures -40 000 ans).



 

L'essentiel
L'Homme appartient à l'ordre des primates.
Il possède des caractéristiques qui lui sont propres telles la bipédie (à 99 %), des mains préhensibles avec un pouce opposable aux autres doigts, des ongles plats à l'extrémité des doigts, un appareil visuel développé, un langage articulé, un cerveau volumineux, etc...
Certains de ces caractères sont partagés avec les singes.

Le genre Homo fait partie de la sous-famille des Hominines, au sein de la famille des Hominidés dont font également parti les parents fossiles humains ainsi que les grands singes anthropomorphes.

Le genre Homo présente des particularités morphologiques : posture du squelette, forme des membres, position de la tête, forme de la tête, etc...
Il a su se distinguer des grands singes par un ensemble de comportements développés au cours de l'évolution et adaptés à son environnement comme l'utilisation d'un langage articulé commun, le développement de la marche à pied (bipédie), la production d'outils complexes répondant à ses besoins, son mode d'alimentation, son habitat, la vie en communauté (rites funéraires) et le développement de l'art.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.