Le discours narratif et le schéma narratif- Collège- Français - Maxicours

Le discours narratif et le schéma narratif

Objectif
  • Reconnaitre le discours narratif et savoir utiliser les principaux outils d’analyse d'un récit.
Points clés
  • Le discours narratif permet de raconter des évènements réels ou imaginaires, à travers un narrateur inventé par l'auteur.
  • Le récit suit un schéma narratif en 5 étapes. Il suit la réalisation de la quête d’un héros, entravée par les opposants, ou accompagnée par les adjuvants.
  • Le déroulement dans le temps et dans l'espace du récit et l'enchainement logique des évènements sont assurés par les organisateurs (ou connecteurs).
1. Le schéma narratif

Pour construire un récit cohérent, 5 étapes sont nécessaires.
Ces cinq étapes donnent au lecteur les indications indispensables pour comprendre une histoire et en suivre le déroulement.

  1. La situation initiale
  2. L'élément modificateur (ou perturbateur)
  3. Les péripéties
  4. L'élément de résolution (ou élément réparateur)
  5. La situation finale
a. La situation initiale

Elle donne des informations au lecteur en exposant :

  • qui est le héros ou personnage principal ;
  • et quand l'action se déroule.


Le temps des verbes utilisé est l'imparfait pour présenter les circonstances, le décor de l’histoire.

Exemple :
« Il était une fois une veuve qui avait deux filles : l'aînée lui ressemblait si fort d'humeur et de visage que qui la voyait, voyait la mère. Elles étaient toutes deux si désagréables et si orgueilleuses qu'on ne pouvait vivre avec elles… »
Charles Perrault, Les Fées (1697).
b. L'élément modificateur (ou perturbateur)

C'est l'élément qui enclenche le récit et modifie la situation initiale.

Le lecteur est averti par un signal qui peut être un alinéa, un passage de l'imparfait au passé simple ou un indicateur temporel comme « un jour », « un matin », « soudain », « tout à coup », etc.

Exemple :
Un jour qu'elle était à cette fontaine, il vint à elle une pauvre femme qui la pria de lui donner à boire.
c. Les péripéties

Ce sont les actions grâce auxquelles le héros accomplit sa quête, elles se succèdent chronologiquement.

Exemple :
Les deux sœurs vont servir la pauvre femme, l’une avec courtoisie, l’autre dans l’indifférence. La vieille étant une fée, elle attribue des dons aux jeunes femmes : l’une crache des perles en parlant, l’autre des bêtes…


d. L'élément de résolution (ou élément réparateur)

C'est l'événement qui clôt le récit et qui vient rétablir un équilibre. Il s'agit d'un événement qui stabilise la situation.

Exemple :
Le fils du Roi apparait et tombe amoureux de la cadette.

 

e. La situation finale

C'est le retour à une situation stable mais différente de la situation initiale, qui répond aux questions que se pose le lecteur à la fin du récit sur le sort des personnages.

Exemple :
La cadette épouse le prince, l’ainée meurt seule, au coin d’un bois.

 

2. L'organisation du discours narratif

Trois connecteurs sont indispensables à la bonne marche d'un récit et guident la compréhension du lecteur :

  • les connecteurs temporels ;
  • les connecteurs spatiaux ;
  • les connecteurs logiques.
a. Organisation temporelle

Dans un récit, les événements suivent un ordre chronologique, c’est-à-dire qu'ils se déroulent dans l'ordre du temps qui passe.

Des indices de temps
permettent de connaitre l’organisation des événements comme « le lundi », « deux jours plus tard », « le mois suivant », « après », « avant ».
On parle aussi d'organisateurs temporels (ou de connecteurs temporels).

b. Organisation spatiale

Dans un récit, les évènements se déroulent dans des lieux qui doivent être décrits.
Les personnages doivent être positionnés dans ces lieux, et les uns par rapport aux autres, pour que le lecteur puisse imaginer facilement la scène.

Des indices de lieux permettent d'organiser ces éléments : « devant », « à droite », « sur la gauche », « derrière », « au sommet », « sous ».
On parle aussi d'organisateurs spatiaux (ou de connecteurs spatiaux).

c. Organisation logique

Dans un récit, les évènements ont régulièrement des enchainements logiques de type cause ou conséquence.

On utilise alors des organisateurs logiques (ou des connecteurs logiques) : « donc », « alors », « alors », « ainsi », « car », « parce que », etc.

3. Le narrateur
Le narrateur est celui qui raconte l'histoire.


Le narrateur est un être imaginaire qui peut être :

  • un personnage de l’histoire ;
    Exemple :
    J’ai rencontré une pauvre femme près d’une source (...).
  • un narrateur extérieur à l’histoire, qui revendique son statut de conteur. Il prend en charge l’histoire à la 1e personne ;
    Exemple :
    Je vais vous raconter l’histoire de deux jeunes femmes qui vivaient près d'une source (...).
  • un narrateur discret dans une narration à la 3e personne du singulier.
    Exemple :
    Deux jeunes femmes allaient à la source puiser de l’eau (...).

Le narrateur n'est pas l’auteur. L'auteur est celui qui a écrit le texte ou l’œuvre et a donc créé le narrateur.

4. Les personnages
Les personnages sont les autres personnes du récit, aussi appelés les protagonistes ou les actants.


Au fil de l'histoire, le héros mène l’action et cherche à réaliser sa quête (recherche d’un but, d’une personne, d’un objet…). Il rencontre au cours du récit d'autres personnages. Ces protagonistes sont soit :

  • ceux qui vont l’aider — ce sont les adjuvants ;
  • ceux qui vont lui nuire — ce sont les opposants.


Ces adjuvants et ces opposants peuvent être des humains, des animaux ou des êtres complètement imaginaires comme les monstres ou les fées.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent