Le Directoire - Cours d'Histoire 4eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le Directoire

Comment évolue la France sous le régime du Directoire ?
1. Un gouvernement bourgeois : la République des Meilleurs
a. Une « réaction thermidorienne »
Cette expression de « réaction thermidorienne » est employée pour désigner la période qui précède la rédaction de la constitution de l'an III, qui marque le début du Directoire. On emploie cette expression car elle signifie que les Thermidoriens (partisans de l'arrestation de Robespierre le 9 Thermidor) ont voulu agir en réaction contre la période précédente, c'est-à-dire le régime de la Terreur.
b. De nouvelles institutions
Le 22 août 1795 est adoptée une nouvelle constitution qui doit remplacer celle de 1793.
Le suffrage est désormais censitaire : pour voter il faut payer une certaine somme d'impôts, c'est-à-dire disposer d'une certaine richesse : ouvriers et travailleurs agricoles sont donc écartés.
Pour éviter une dictature, le pouvoir exécutif est confié à un Directoire de 5 membres, remplacés régulièrement (celui qui doit être remplacé est tiré au sort). Si le Directoire est aussi appelé « République des Meilleurs », c'est d'après un discours de Boissy d'Anglas (un des hommes à l'origine de la Constitution de l'an III, de 1795) à la Convention dans lequel il explique que la France doit être gouvernée par les plus riches, car selon lui, ce sont les "meilleurs" : le Directoire est une République de propriétaires.
c. Une grande instabilité
Le Directoire doit faire face à de nombreux ennemis. Tout d'abord, les royalistes qui n'ont pas désarmé et organisent parfois complots et attentats. Par exemple, en octobre 1795, Bonaparte fait échouer une insurrection royaliste à Paris, devant la Convention.
Ensuite, les révolutionnaires qui, comme Babeuf, veulent une égalité totale au sein de la société. La « conjuration des Égaux » est brutalement réprimée en 1796 : Babeuf et ses amis sont guillotinés.
Enfin, au sein même du gouvernement, l'instabilité est visible : en 1797, trois des cinq Directeurs montent un coup d'État, qui échoue.
2. Un régime fragile
a. Le rôle des militaires
Le poids des généraux, en particulier de Bonaparte, est considérable sous le Directoire. En effet, ce dernier remporte de nombreuses victoires : Mondovi, Lodi, Rivoli ou encore Arcole, à l'issue desquelles la France s'agrandit, notamment de la Savoie et de Nice, puis de la Belgique au détriment de l'Autriche lors de la signature de la paix de Campo-Formio en 1797.
Puis Bonaparte part à la conquête de l'Égypte pour contrer les Anglais sur la route des Indes. Cette expédition d'Égypte revêt également un caractère scientifique.
Au printemps 1798, 500 bateaux quittent Toulon. Bonaparte débarque en Égypte le 1er juillet 1798, il remporte peu après la victoire des Pyramides, mais la flotte est défaite près d'Aboukir par l'amiral Nelson. Si le bilan est vite positif sur le plan culturel, il est plus discutable sur le plan militaire ; Bonaparte décide de regagner la France.
b. Le coup d'État
Devant l'expansion française, une deuxième coalition s'affirme (Angleterre, Russie, Naples) fin 1798. Les Français accumulent les défaites précipitant le retour de Bonaparte en août 1799.
Il est à Paris en octobre où il met au point avec l'abbé Sieyès, devenu un homme important du Directoire, un projet de coup d'État. Au départ, il ne devait pas s'agir de coup d'État militaire en ce 9 novembre 1799 (18 brumaire, d'après le calendrier révolutionnaire). Mais, chahuté à l'assemblée, Bonaparte a besoin de l'armée, et le coup d'État devient militaire.
Un triumvirat (nom romain d'un groupe de trois personnes) est formé regroupant Bonaparte, Sieyès et Roger Ducos. Le Directoire s'achève et c'est le début du Consulat.


Le coup d'État de Bonaparte
L'essentiel
Le Directoire qui succède à la Terreur tente d'imposer une certaine modération entre les révolutionnaires et les adversaires de la Révolution. Sur fond de crise économique et de guerre, les tentatives se multiplient pour mettre fin à ce régime, qui est issu de la nouvelle constitution de 1795.

Tandis que le Directoire a bien du mal à s'affirmer, un général ambitieux ne cesse de faire parler de lui, en Italie, en Égypte... Bonaparte s'empare du pouvoir à la suite d'un coup d'État le 18 brumaire (9 novembre 1799), et devient premier consul, en référence à l'histoire romaine.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents