La France, une puissance européenne - Maxicours

La France, une puissance européenne

Quelle est aujourd’hui la place de la France dans l’Union européenne en construction ?
Son intégration à l'UE constitue-t-elle, pour elle, une chance de développer sa puissance et son rayonnement mondial ?

1. La France, une puissance à l'origine de l'Union européenne
Lorsque l'on emploie l'expression de « puissance européenne », il faut savoir que c'est avant tout de « puissance de l'Union européenne » qu'il s'agit.
a. La France à l'échelle du continent européen
L’Europe est le plus petit de tous les continents : elle totalise 10 millions de km².
La France est l’un des 50 pays que compte ce continent : sa superficie est de 550 000 km² (sans les DOM-TOM). Aujourd’hui, elle appartient à l’Union européenne qui, en 2013, comptabilisait 4 493 712 km².
Doc.1. L'Europe et ses grandes villes
b. La France est l'un des pays fondateurs de l'Union européenne
« Il existe un remède qui, s’il était généralement et spontanément adopté par la grande majorité des peuples dans de nombreux pays pourrait, comme par miracle, rendre l’Europe libre et heureuse. Nous devons construire une sorte d’États-Unis d’Europe. Et de ce travail urgent, la France et l’Allemagne doivent ensemble prendre la direction. Je vous dis donc : Debout, l’Europe ! »
Extrait d’un discours de Winston Churchill prononcé en 1946 à l’université de Zurich

La France a activement contribué à la réalisation d’une communauté européenne.
Historiquement, la France a joué un grand rôle dans la naissance de la construction européenne. Après la Seconde Guerre mondiale, dans une Europe dévastée et traumatisée par des années d’affrontements et d’horreurs, certains dirigeants politiques éprouvèrent le besoin de mettre en place les bases d’un « espace de paix et de stabilité » sur leur continent ainsi que de créer un espace économique favorable à la croissance.

• Deux Français furent à l’origine du projet le plus concret : Jean Monnet et Robert Schuman.
Le projet de ces deux hommes aboutit le 18 avril 1951 à la création de la CECA (Communauté économique du charbon et de l’acier), une organisation commune à six pays européens (la France, l’Allemagne de l’Ouest, les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et l’Italie). C'est une première dans l’histoire de l’Europe.

Le traité de Rome
La CEE (Communauté économique européenne) a vu le jour en 1957 (avec le traité de Rome). Elle rassemblait alors six pays : la France, l’Allemagne de l’Ouest, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Leur objectif était de créer un vaste marché commun (il s’agit là d’un marché d’échanges commerciaux) grâce à une coopération économique entre ces six États, l’abolition progressive des barrières douanières qui existaient jusqu’alors entre eux et la mise en place de tarifs douaniers communs vis-à-vis des États non-membres qui désiraient commercer avec eux. 

L'élargissement de la CEE

1973 La CEE s’élargit en accueillant le Royaume-Uni, l’Irlande et le Danemark.
1981 La CEE accueille la Grèce.
1985
Elle signe les accords de Schengen, au Luxembourg, qui annoncent l’abolition des contrôles aux frontières communes entre les États signataires ainsi que la mise en place de règles communes sur l’entrée et le séjour des ressortissants n’appartenant pas à la Communauté européenne.
Le traité entre en vigueur en 1995.
1986 Elle accueille l’Espagne et le Portugal.
1990
L’Allemagne est réunifiée et le pays tout entier fait désormais partie de la CEE.
1992 Traité de Maastricht, qui prévoit la création d’une monnaie commune aux États membres ainsi qu’une citoyenneté européenne
1er janvier 1993 La CEE laisse la place à l’Union européenne.
1er janvier 1999 Naissance de l’euro, qui est adopté par 11 pays membres de l’Union européenne, dont la France.
c. La France dans l'Union européenne : une influence réelle mais en déclin
Une France toute-puissante avec le général De Gaulle
Le général De Gaulle (président de la République en France de 1958 à 1969) s'attacha à préserver les intérêts du pays au sein de la CEE. Par exemple, en 1965, pour protester contre le fait que certaines attentes françaises n'avaient pas été prises en compte, il fait en sorte que les représentants français n'aillent pas siéger à la Commission européenne : c'est ce que l'on a appelé la « politique de la chaise vide ». La CEE en fut si déstabilisée que six mois plus tard, la France obtint les évolutions que le général De Gaulle attendait. 

Une France qui a dû apprendre à composer avec les autres
Cependant, l'élargissement de la communauté européenne marqua un tournant dans l'histoire de l'influence française au sein de la CEE. Dès 1973, un certain déclin de la force de la France dans les prises de décision se fit sentir. Petit à petit, elle dut s'adapter à la volonté des États nouvellement intégrés et négocier au lieu d'imposer. Malgré cela, elle demeure encore l'une des plus grandes puissances de l'Union européenne en 2014
2. Les conséquences de la construction européenne pour la France
a. La construction européenne a aidé la France à devenir une puissance économique
Après la Seconde Guerre mondiale, la France, comme bien des pays d’Europe, était dévastée et ruinée. La création d’un marché commun a eu des effets positifs sur sa renaissance commerciale et sur son ouverture économique. En 2014, la France est la 2e puissance économique de l’Union européenne, derrière l’Allemagne et devant le Royaume-Uni.

Quelques exemples pour illustrer ce propos :

- Le traité de Rome a, par exemple, accéléré le nombre de concentrations d’entreprises avec la création de grands groupes financiers (auxquels la France participe parfois). Et aujourd’hui, 40% des filiales des FTN françaises se situent dans des pays de l’Union européenne.
Cependant, c’est pour l’agriculture que les résultats ont été les plus déterminants : la PAC (Politique agricole commune) a été un important facteur de modernisation de l’agriculture française. Elle est la première puissance agricole depuis 2011. Sa production est la première d’Europe devant celle de l’Allemagne, de l’Italie et de l’Espagne. En tant que premier État agricole européen, la France reçoit le plus fort pourcentage d’aides de l’Union européenne. Elle produit et exporte massivement un tiers du vin, du lait, des céréales et de la viande produits dans l’Union.

- La France est aujourd’hui considérée comme un grand pays industriel de l’Union européenne dotée d’une main-d’œuvre et de savoir-faire de hauts niveaux. Elle est la 2e puissance industrielle de l’Union européenne derrière l’Allemagne. Elle compte à son actif de nombreux succès industriels : la fusée Ariane, Airbus, la construction automobile... Elle est également très bien placée dans certaines industries de pointe comme la pétrochimie et la pharmacie. Cependant, elle tente de s’adapter à la concurrence interne à l’Union ainsi qu’à celle du reste de la planète, notamment en se modernisant.

- La France est devenue une puissance avant tout tertiaire.

- La France occupe le 1er rang de l’Union européenne dans le domaine des activités de services (banques, assurances…). Elle est de plus en plus ouverte sur l’extérieur et occupe une place très importante dans les échanges commerciaux au sein de l’Union européenne. 60% de ses échanges commerciaux se font avec les pays de l’Union.
Elle importe des machines, des biens d’équipements, des automobiles, du pétrole… Ses principaux fournisseurs sont l’Allemagne (19,3%), la Belgique (11,4%), l’Italie (8%), les Pays-Bas (7,5%), l’Espagne (6,8%) et le Royaume-Uni (5%).
Elle exporte des machines et des équipements de transport, de l’aéronautique, des produits plastiques, chimiques et pharmaceutiques ainsi que du fer, de l’acier et du vin. Ses principaux clients sont l’Allemagne (16,4%), l’Italie (8,2%), la Belgique (7,7%), l’Espagne (7,6%), le Royaume-Uni (6,8%) et les Pays-Bas (4,2%).

- Si l’adhésion de la France à l'UE lui a permis de devenir une grande puissance économique, la puissance de la France a des fondements anciens. Cette puissance repose, par exemple, depuis des siècles, sur l’agriculture. En effet, la France est dotée d’atouts naturels variés (différents types de reliefs, différents climats), qui lui permettent d’exercer des activités agricoles très diversifiées. De même, sa tradition commerciale remonte à l’époque de Louis XIV et de son ministre Colbert au 17e siècle.
b. La France a dû modifier certains modes de fonctionnement pour tenir sa place dans l'Union
Depuis le Traité de Rome (1957), le projet de construction européenne a eu une influence de plus en plus grande sur le développement des pays qui la composent ainsi que sur la vie des personnes qui y vivent. La France, comme les autres pays, s’est ouverte aux États voisins, a connu de nombreuses dynamiques spatiales qui visaient à lui permettre de mieux s’intégrer au territoire européen. Elle a également dû se lier de très près à l'avenir économique et monétaire de cette union. Tout cela n'a pas été sans conséquences pour ses habitants. 

Par exemple :

Elle a ouvert ses frontières. La création de l’espace Schengen a renforcé les mobilités des biens et des personnes entre les États membres.

Elle a réorganisé son réseau de transports (construit en étoile autour de Paris depuis le 19e siècle) afin de mieux le connecter au réseau européen. Elle a fait construire les lignes ferroviaires à grande vitesse (LGV Nord et LGV Est) pour joindre plus rapidement la mégalopole européenne (autrement dit, le cœur économique de l’Union). Le réseau français a également été connecté au reste du monde avec l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle, qui constitue l’une des portes d’entrée du continent.
3. La France, comme la plupart des États de l'Union, présente des faiblesses sociales
Tous les pays de l’Union européenne connaissent des problèmes sociaux tels que l'accroissement de la pauvreté et une certaine montée de l’insécurité et de la violence dans certains quartiers des grandes villes. Comme les autres pays européens, la France présente deux faiblesses sociales majeures :

Un taux de chômage assez élevé
En 2013, son taux de chômage était de 10,8% de la population active. Il s’agit d’un taux élevé pour un pays développé. Regardons ce qu’il en est pour d’autres pays membres : l’Autriche, pour la même période, a enregistré un taux de 4,9%, l’Allemagne un taux de 5,3%, le Danemark un taux de 7,5%. En revanche, les taux les plus élevés ont été enregistrés en Grèce (27,8%) et en Espagne (25%).

Le vieillissement de la population
Dans les prochaines décennies, la France, à l'instar de l’ensemble des pays de l’Union, va être confrontée au vieillissement de sa population et aux effets de la proportion importante « d’inactifs » dans la population totale. Alors qu’en 2004, 22% de la population française avait 60 ans ou davantage, certains experts prédisent que ce taux devrait atteindre 30% en 2050.

L’impact de ce vieillissement de population va avoir des conséquences importantes sur le système des retraites, sur les dépenses de santé publique ainsi que sur la main-d’œuvre et les compétences disponibles sur le marché de l’emploi.
L'essentiel
La France, qui joue depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale un rôle important dans la construction européenne, est devenue en partie grâce à elle une puissance économique mondiale. Cependant, elle effectue l’essentiel de ses échanges commerciaux avec ses partenaires européens.

Ses paysages ont été transformés par les politiques communautaires. La création de moyens de communication modernes et efficaces visant à desservir les grandes villes de l’Union a permis l'instauration d'échanges très intenses avec les autres pays de l’Union. En 2014, la France demeure une puissance indéniable au niveau européen, mais il s’agit d’une puissance fragilisée par la crise économique et par la concurrence industrielle internationale.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent