La dialectique du maître et de l'esclave - Maxicours

La dialectique du maître et de l'esclave

1. Objectifs pédagogiques
- Comprendre les enjeux du mythe

- Relier le mythe à ses acquis
2. Notions et courants philosophiques étudiés
- Autrui, désir

- Idéalisme, marxisme
3. Concepts clés
Dialectique, reconnaissance, idée, absolu
4. Auteurs
Hegel (Phénoménologie de l’esprit, 1807), Marx
5. Résumé
La dialectique est une forme de raisonnement en différentes étapes (thèse –> antithèse –> synthèse). Le passage d’une étape à l’autre se fait par la négation de l’étape précédente. L’équilibre est retrouvé au moment de la synthèse. Pour Hegel, le rapport entre deux individus se construit de façon dialectique. La rencontre entre deux hommes, et donc entre deux consciences, est un moment d’affrontement car les hommes ont en eux un désir de reconnaissance, désir qui se manifeste sous la forme d’une lutte pour cette reconnaissance. Dans cet affrontement, celui qui aura affirmé son désir jusqu’au bout, au point de ne rien craindre, même la mort, prendra le dessus. Il sera le maître car il verra sa conscience reconnue par l’autre. C’est la première étape du cheminement dialectique global de la conscience vers le savoir absolu (prise de conscience de soi) : la distinction entre un maître et un esclave. D’un côté une conscience reconnue, celle du maître, et de l’autre une conscience non reconnue, celle de l’esclave. Mais déjà le deuxième moment de la dialectique, l’antithèse, se met en place. En effet, l’esclave parce qu’il est soumis aux ordres du maître, acquiert son autonomie grâce au produit de son travail. Le produit de son travail est alors la reconnaissance de l’essence de sa conscience. L’esclave gagne son indépendance alors que le maître continue de dépendre de la reconnaissance de celui-ci pour garder son statut. Ainsi, le maître devient progressivement esclave et l’esclave maître. Le deuxième moment de la dialectique est alors accompli. La dépendance maître-esclave est niée. La dernière étape de la dialectique, la synthèse, est marquée par l’annulation de la situation de maître et d’esclave, chacun ayant obtenu sa reconnaissance. Karl Marx s’est inspiré de cette dialectique pour décrire la lutte des classes. L’équilibre entre bourgeois et prolétariat va s’établir grâce au travail du prolétaire. Il va y gagner sa reconnaissance. Pour Marx, ce n’est pas notre conscience qui détermine notre existence mais notre existence sociale qui détermine notre conscience. Le désir est le moteur de recherche de reconnaissance et il est déclenché par les besoins de chacun.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.