Collège   >   5eme, 4eme, 3eme   >   Français   >   La Cafetière, Théophile Gautier

La Cafetière, Théophile Gautier

  • Fiche de cours
  • Quiz
  • Profs en ligne
Objectifs :
Saisir les caractéristiques d’une nouvelle fantastique, connaître un auteur majeur du genre…
Théophile Gautier est un des auteurs maîtres du genre fantastique, au moment de son plein essor.
Le mot « fantastique » vient du latin « fantasticus », signifiant « irréel, imaginaire » ; venant lui-même du grec « fantasme » signifiant « vision, fantôme ». Le récit fantastique permet donc l’intrusion du surnaturel dans la vie réelle.
1. L’auteur (1811-1872)
Doc. 1. Portrait de Théophile Gautier

En 1811, Théophile Gautier naît à Tarbes dans une famille de petite bourgeoisie avec laquelle il s’installe très vite à Paris. Il se destine à être peintre mais sa rencontre décisive avec Victor Hugo marque son engagement dans la carrière littéraire puisqu’il devient un fervent défenseur du romantisme.

Sa plume efficace est reconnue par les membres du romantisme. Il publie des nouvelles dans le journal La Chronique de Paris, à la demande de Balzac. La Cafetière est son premier conte fantastique édité en 1831.
Il rédige ensuite une critique d’art fine et nouvelle, s’essaie à la poésie et au théâtre. Il voyage beaucoup en Europe et en Asie. Son talent d’auteur fantastique s’illustre dans Arria Marcella (1852), Le Roman de la momie (1858), Spirite (1866).

En 1857, il s’installe à Paris avec sa famille et fréquente les salons et hommes de lettres les plus en vogue. Il fait figure de chef d’école en poésie, chef dont Baudelaire se déclare le disciple.
Élu en 1862 président de la Société nationale des Beaux-arts, il s’entoure d’un comité de peintres prestigieux comme Delacroix, Monet, Doré… Il multiplie les articles, se plaignant toujours des critiques imposées par la presse quotidienne.

Il finit ses jours rongé par la maladie mais n’oubliant jamais son amour pour la poésie puisque Emaux et Camés recueillent encore ses derniers écrits. Il est presque poète officiel à la fin de sa carrière, sous l’Empire.
2. La nouvelle
a. Résumé
Théodore est invité à passer une nuit dans une propriété, en Normandie profonde, avec deux collègues. Ils arrivent tard à cause d'intempéries redoutables et partent aussitôt se coucher.

Dans sa chambre décorée comme au siècle dernier, Théodore voit les meubles bouger, une cafetière faire bouillir le café. Il voit les personnages  des tableaux s’animer et danser, au rythme des violons. Théodore s’approche d’une femme seule, qui semble son idéal féminin et l’invite à danser. Il l’aime immédiatement.
A l'aube, la jeune femme ressent une fatigue intense et tombe. Théodore veut la retenir mais ne trouve au sol que la cafetière brisée. Il s’évanouit sous le choc de la découverte.

Le lendemain, il se réveille vêtu d’un costume ancien et dessine une cafetière, qui subitement prend les traits de la jeune femme de la veille. L’hôte reconnaît le portrait de sa sœur, Angéla, morte deux ans auparavant d’une infection, après un bal. Théodore comprend qu'il ne rencontrera plus le bonheur sur Terre.
b. Personnages
Les personnages sont :

• ceux identifiables comme appartenant au monde réel : les invités (Théodore : le narrateur qui voit et vit la scène avec ses deux amis d’atelier : Arrigo Cohic et Pedrino Borgnioli) ; l’hôte est le frère d’Angéla sans être jamais nommé, ce qui établit d'emblée le mystère…

Ceux qui appartiennent au monde du passé : les fantômes issus des tapisseries ; Angéla, qui est la sœur de l’hôte décédée d’une fluxion de poitrine, à la suite d’un bal.
c. Thèmes
Le fantastique
Le fantastique s’immisce progressivement dans la description.

- Le cadre spatio-temporel : le lieu est isolé (« au fond de la Normandie ») ; le temps pluvieux rend l’endroit marécageux (« bourbe-terre grasse-attachée-pesanteur ») ; le moment est l’inquiétante tombée de la nuit (« après le coucher du soleil »). L’engoncement du lieu est propice au mystère, comme dans un endroit clos, hors du temps comme s’il s’était suspendu (« un monde nouveau… au temps de la Régence… Rien n’était dérangé »).

- L’état d’esprit du narrateur : il est las (« harrassé(s) ») ; fiévreux (« frisson de fièvre ») ; surpris (« à mon grand étonnement ») et effrayé (champ lexical de la peur « trembler-frayeurs-terreur-se hérisser-s’entrechoquer-sueur froide »). Son état est propice à la démence, à percevoir l’inexplicable.

- L’étrangeté : est présente dans la rencontre d’une femme qui sait sans présentation l'identité de son interlocuteur, avec qui la complicité est immédiate dans des proportions irréalistes. D’où le vocabulaire du mystère (« mystérieuse et fantastique créature-vague et infini-lueur pâle-albâtre-illusion diabolique »). L’hésitation est maintenue à son comble entre la nuit surréaliste ou l'ombre d’une femme morte deux années auparavant et l’explication rationnelle d’une illusion fiévreuse…

• L’amour
La femme représente l’aimée idéale, l’élue (le physique est idéal « rien d’aussi parfait » ; la complicité immédiate « comme si je l’eusse connue depuis vingt ans » et une « agilité » parfaite dans la danse même endiablée) d’où le coup de foudre immédiat (« si jamais il m’arrivait d’aimer quelqu’un, ce serait elle »). La puissance des sentiments se traduit par la métaphore volcanique, la pulsation du cœur comparée à celle d’une montre, du temps qui est compté…

• Le lien entre la vie et la mort
Le personnage revenant de la mort, fonctionnant comme un double de la cafetière est un thème cher au fantastique. La mort est vectrice d’un message contradictoire qui est la possibilité d’un bonheur dans l’amour ou la raison de vivre
L'essentiel
La Cafetière est l’exemple type du récit fantastique fonctionnant sur les ressorts du genre mais vecteur d’une conception particulière de la vie…

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Question 1/5

La médiane de 6 notes est 13. Cela signifie que :

Question 2/5

On a obtenu la série statistique suivante :

Combien vaut la médiane ?

Question 3/5

On a obtenu la série ci-dessous :

Quelle est la médiane de cette série ?

Question 4/5

On a relevé les tailles en cm des élèves d’une classe :

 

Parmi les propositions suivantes, laquelle est vraie ?

Question 5/5

Les notes en français de deux classes littéraires sont données dans le tableau suivant :

Quelle est la note médiane ?

Vous avez obtenu75%de bonnes réponses !

Reçois l’intégralité des bonnes réponses ainsi que les rappels de cours associés

Une erreur s'est produite, veuillez ré-essayer

Consultez votre boite email, vous y trouverez vos résultats de quiz!

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

Français

Le Chat noir, Edgar Allan Poe

Français

La Peau de chagrin, Honoré de Balzac

Français

L'Homme au sable, E.T. A. Hoffmann

Français

Les Précieuses ridicules, Molière

Français

Le Cid, Corneille

Français

Fantasio, Alfred de Musset

Français

Hernani, Victor Hugo

Français

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

Français

Antigone, Jean Anouilh

Français

La fonction informative et explicative de l'image