L'étude d'Une vie - Cours de Français Seconde avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'étude d'Une vie

Objectif : connaître une oeuvre majeure du courant naturaliste.
1. Les personnages
a. Jeanne
Elle incarne tout d'abord la jeune fille ignorante. Son père a tenu à lui offrir une éducation mais celle-ci était loin d'être complète. C'est pourquoi Jeanne est très décontenancée par le comportement de Julien vis-à-vis d'elle. Cette ignorance est la cause de nombreuses déceptions. Jeanne ne s'endurcit pas mais s'affaiblit peu à peu au contact du monde : elle cède sans aucun effort de volonté face au temps, à la mort, à l'absence d'amour, à la solitude ou à l'égoïsme de son enfant.
b. Julien
Cet homme est un être double : sous une apparence courtoise de gentilhomme aisé se cache un fond mesquin et égoïste. Jeanne ainsi que les autres personnages du roman sont trompés par cette image avenante. Le mariage se révèle être uniquement une opération financière pour permettre à Julien de retrouver sa place dans la hiérarchie sociale. Cette dualité ressort dans sa relation avec Gilberte, qui le fait redevenir tel qu'il était au début de son mariage avec Jeanne. Julien transmet cette triste hérédité à son fils Paul.
c. Les parents
Le père de Jeanne est baron. Il agit comme l'exige son appartenance à la petite noblesse, mais il sait prendre du recul par rapport au jeu social. Il juge son époque avec lucidité. Cependant, il manque de volonté et se montre souvent trop généreux et trop laxiste, que ce soit avec sa fille, avec son gendre ou encore avec son petit-fils. Il a transmis ce manque d'énergie à Jeanne.

La baronne est une femme malade, qui est par conséquent peu active. Elle a des penchants romantiques qui la font souvent se tourner vers son passé. Son mariage ne lui a pas apporté tout ce qu'elle attendait, c'est pourquoi elle a eu une relation adultère qui fait partie des souvenirs qu'elle conserve précieusement. Elle a transmis à Jeanne cette mélancolie romanesque ainsi que certains comportements.

d. Rosalie
Rosalie a été élevée avec Jeanne. Leurs destins se séparent quand Rosalie accouche de l'enfant de Julien. Grâce à Jeanne, elle est mariée et dotée. Elle réussit à éduquer son enfant et à avoir un peu d'argent grâce à son travail. Quand elle apprend que Jeanne est seule et désemparée, elle la prend en charge pour la fin de sa vie. Généreuse mais surtout travailleuse, Rosalie se pose comme le contraire de Jeanne : elle réagit face au malheur pour que la vie continue.
2. Les principaux thèmes
a. Le temps
L'ensemble de l'histoire de Jeanne se déroule de sa sortie du couvent le 2 mai 1819 à l'arrivée de sa petite-fille au printemps 1848. Mais on remarque que le récit progresse de plus en plus rapidement, après s'être attardé sur les premiers mois suivant la sortie du couvent. On peut également voir que les saisons se succèdent, donnant à Jeanne un indice de ce défilement, ainsi qu'un indice de son état d'âme. Le printemps et l'hiver apparaissent comme des reflets de l'humeur de Jeanne.
b. Le pessimisme
A sa sortie du couvent, Jeanne est prête pour le bonheur et pour le grand amour. Or, sa vie n'est qu'une suite de déceptions.
Le mariage ne réussit pas, son mari la trompe et se montre un maître tyrannique. Sa famille ne lui apporte pas le réconfort qu'elle en attendait : sa mère ne vaut pas mieux que les autres femmes puisqu'elle aussi est adultère, son fils a le même caractère que Julien.
Enfin, la religion, incarnée d'abord par le laxiste abbé Picot, puis par le fanatique abbé Tolbiac, ne se présente pas non plus comme une alliée sûre et rassurante. Rien dans cette vie ne soutient Jeanne face à ses désillusions successives.
c. La nature
Comme dans d'autres romans et nouvelles de Maupassant, la nature joue un rôle important auprès du héros, tout d'abord comme décor de l'action : la campagne normande est un thème récurrent chez Maupassant. Mais la nature est aussi une sorte de confident : la mer une amie, le jardin des Peuples une présence rassurante liée à l'enfance.
d. L'amour
L'amour romantique et idéal que ressent Jeanne pour le premier jeune homme qu'elle aperçoit en sortant du couvent, s'oppose à la recherche de satisfaction physique de Julien. Aucune union, dans ce roman, ne propose de concrétisation heureuse de l'amour. Ce sentiment apparaît comme une vague illusion que chacun entretient à sa façon. L'ensemble est voué à l'échec et à la déception.
e. L'argent
Cet élément est essentiel dans le roman pour marquer l'époque où il se déroule (dans la perspective naturaliste). Ainsi toutes les familles sont plus ou moins ruinées, excepté deux couples secondaires : les Fourville et les Coutelier.
Julien épouse Jeanne pour renflouer ses comptes car il est au bord de la ruine. L'argent est donc un moteur de l'action. Mais Jeanne s'oppose à Julien sur ce thème également, puisque dans sa famille, l'argent n'a pas d'importance. La bonté dont ils font preuve naturellement les pousse à donner à ceux qui n'ont rien. Julien, en revanche, ne donne que s'il y est contraint et forcé.
L'essentiel

Le roman est fondé sur l'opposition entre les personnages de Julien et de Jeanne. Mais cette antinomie fonctionne parallèlement au principe d'hérédité cher au naturalisme, qui crée une continuité entre Jeanne et ses parents, puis entre Paul et ses parents.
Cette structure est renforcée par quelques thèmes majeurs qui sont la nature, l'amour et l'argent, dans un contexte pessimiste.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents