Exemples d'atteintes à la concurrence - Maxicours

Exemples d'atteintes à la concurrence

Objectifs
  • Connaitre la théorie néoclassique selon laquelle la concurrence est censée permettre l’équilibre sur les marchés.
  • Comprendre l’écart entre un modèle théorique et la réalité économique qu’il est censé décrire.
Points clés
  • La théorie néoclassique défend le marché comme principe de régulation économique qui permet un optimum économique.
  • La concurrence est idéalement favorable aux consommateurs.
  • Néanmoins, certains acteurs possèdent un monopole ou forment un oligopole qui faussent la libre concurrence.
Pour bien comprendre
  • Marché
  • Concurrence pure et parfaite
  • Monopole et oligopole
  • Entente
  • Barrières à l’entrée
1. Rappels : la concurrence : un modèle théorique
a. Le modèle néoclassique

D’après les économistes néoclassiques, le marché est un principe de régulation de l’économie qui permet de réaliser un optimum économique, c’est-à-dire une situation de croissance, avec plein emploi, peu d’inflation et un équilibre extérieur.
Cette situation idéale se réalise, d’après les économistes, si on laisse jouer librement la concurrence sur tous les marchés :

  • du côté de l’offre (entre les entreprises ou entre les individus sur le marché du travail par exemple) ;
  • du côté de la demande (pas de consommateur « dominant » le marché).

Il ne doit pas y avoir d’entraves réglementaires qui viendraient fausser la libre concurrence.

b. Les effets bénéfiques de la concurrence

On admet que sur les marchés des biens et des services, la concurrence entre une multitude de producteurs est favorable aux consommateurs car chaque entreprise souhaite accroitre sa part de marché en baissant ses prix et en améliorant la qualité de ses produits.

Parts de marché : c’est le pourcentage du chiffres d’affaires réalisé par une entreprise sur un marché. Un monopole détient ainsi 100 % de part de marché.

La concurrence est faussée lorsque le marché est contrôlé par un seul producteur, on parle alors de monopole, ou par quelques-uns seulement, on parle d’oligopole.

Monopoles : on parle d’un monopole - ou d’une situation monopolistique - lorsqu’il n’y a qu’un seul offreur (une seule entreprise par exemple) sur un marché.
Oligopole : il y a une situation d’oligopole lorsqu’un marché est dominé par quelques offreurs seulement.

Cette situation est certes favorable aux offreurs qui occupent une position dominante mais elle pénalise les demandeurs. Ce cas est d’ailleurs assez fréquent et il favorise des ententes entre les producteurs, illégales et punies par la loi.

2. Exemples
a. L'origine de la concentration

Une concentration peut se produire par différentes situations :

  • Une situation dominante liée à une avance technologique ;
Exemple
Microsoft détient une position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation qui équipent les ordinateurs. La fenêtre « Windows » est le système majoritaire sur ce marché.
  • une situation d’ententes liées aux barrières à l’entrée ;
Exemple
La construction aéronautique ou automobile fournissent de bons exemples de concurrence imparfaite dans la mesure où peu de constructeurs sont présents sur ces marchés. Ce type de production demande de tels investissements qu’il est improbable d’y voir arriver de nouveaux concurrents.
Entente : lorsqu’il y a peu d’entreprises sur un marché, elles sont tentées de s’entendre pour ne pas se faire concurrence et maintenir ainsi des prix élevés.
  • une situation d’absorption ou de fusion, des producteurs se regroupent pour dominer un marché.
Exemple
En 1999, Carrefour a ainsi absorbé la marque Continent dans le secteur des hypermarchés.
b. Les ententes illégales

Les ententes sont illégales et sont condamnées.

Exemple
Le marché des forfaits téléphoniques en France est très largement dominé par trois opérateurs : Orange, SFR et Bouygues. En 2005, l’Autorité de la Concurrence leur a infligé une amende de plus 530 millions d’euros pour s’être entendus sur le maintien de prix élevés, susceptibles de geler leurs parts de marché respectives.
L’arrivée de nouveaux concurrents n’a pas vraiment modifié la structure très oligopolistique de ce marché comme le montre le tableau ci-dessous.

Parts de marché des principaux opérateurs mobile (en %, fin 2018) :

Orange SFR Bouygues Free
40,3 24,5 19,3 15,9

Dans la construction des camions en Europe, cinq constructeurs réalisent 90 % des ventes sur ce marché : MAN, Daimler, DAF, Iveco et Volvo-renault. Il a été découvert qu’ils s’étaient entendus pour ne pas se faire concurrence sur les prix. En 2016, la commission européenne leur a infligé une amende record de 2,9 milliards d’euros.
Des ententes illégales ont aussi été condamnées dans les secteurs des produits laitiers ou dans l’électroménager.

Il y a ainsi un écart important entre le modèle théorique vanté par les économistes néoclassiques et la réalité des marchés. Le modèle de concurrence pure et parfaite devient une simple référence, dont il est possible d’essayer de se rapprocher.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent