Les asymétries d'informations : sélection adverse et aléa moral - Maxicours

Les asymétries d'informations : sélection adverse et aléa moral

Objectifs
  • Comprendre l’information dans le fonctionnement du marché.
  • Connaitre les raisons des défaillances du marché.
Points clés
  • Le fonctionnement optimal du marché suppose une parfaite information des offreurs et des demandeurs lors des transactions.
  • Or, celle-ci n’est pas toujours assurée provoquant une asymétrie d’information.
Pour bien comprendre
  • Asymétrie des informations sur le marché
  • Sélection adverse
  • Aléa moral
  • Risque
1. L’information dans la régulation de marché

La théorie néoclassique nous enseigne que le marché est un régulateur économique satisfaisant pour obtenir une situation d'équilibre parfaite. Mais cela suppose des conditions, notamment une information parfaite, égale et fluide pour tous les agents.
Cette condition a été largement discutée par certains économistes qui ont souligné les défaillances du marché, justement liées à des situations d’asymétries d’information, qui limitent l’efficacité des marchés.

2. Asymétrie d'information et sélection adverse

Georges Akerlof, économiste américain, a montré que les acteurs disposent dans de nombreux cas d’informations imparfaites, voire même inégales lors d’une transaction. Il s’appuie sur le marché des véhicules d’occasion pour illustrer le mécanisme.

Exemple
Lorsqu’un individu souhaite acheter une voiture d’occasion à un particulier, celle-ci peut avoir des défauts cachés, qu’il ne peut deviner. En revanche le vendeur connait bien-sûr l’état réel du véhicule qu’il vend. S’il s’agit d’un bon véhicule, il veut en obtenir un bon prix. L’acheteur, par contre peut être méfiant et chercher à baisser le prix qu’il est disposé à mettre. Les prix devenant trop bas, les vendeurs de « bonnes affaires » se retirent.
Il ne reste plus alors à vendre sur le marché que des voitures de mauvaise qualité, ce qui alimente d’ailleurs de nouvelles baisses de prix. On montre ainsi une sélection adverse : les prix pratiqués ne sont pas de bons indicateurs de la valeur, on finit par choisir les produits de mauvaise qualité. En outre, ce sont bien les informations imparfaites qui conduisent à faire disparaitre les meilleurs produits de l’échange. Cette régulation n’est donc pas optimale.
3. Asymétrie d’information et aléa moral

Dans la gestion des risques, le marché des assurances a pris de plus en plus d’importance. Le principe de l’assurance est de proposer aux individus le paiement d’une cotisation régulière, et de garantir en échange le versement d’une indemnité en cas de réalisation d’un risque (accidents, problèmes de santé etc.).
L’asymétrie d'information est aussi présente dans ce domaine. Dans le cas d’une assurance automobile, l’assureur ne sait pas si son client est un bon conducteur ou s’il a une conduite à risques. L'expérience montre qu’un conducteur est moins prudent s’il sait qu’en cas d’accident il sera remboursé. Pour faire face à cet aléa, on fait payer une cotisation plus chère à tous, y compris aux conducteurs prudents.

Remarque
Les assureurs essaient cependant de moduler leurs tarifs selon les caractéristiques de leurs clients. Les jeunes paient ainsi des cotisations plus élevées. On encourage les « bons » clients en appliquant des réductions à ceux qui n’ont pas d’accident. On pénalise à l'inverse les clients qui ont des sinistres en augmentant leur cotisation l’année suivante (système de bonus-malus).

Le schéma touche aussi le domaine de la santé. Les personnes qui possèdent une assurance-santé ont des dépenses de soins plus élevées que celles qui n’en ont pas. Or les assureurs ne connaissent pas bien l’état de santé véritable de leurs clients au moment où les contrats sont signés. On fait payer des montants d’assurances identiques à des personnes qui ne se comportent pas de la même façon.
On parle d’aléa moral car il s’agit bien d’un engagement moral. Les clients sont censés avoir des comportements responsables (en voiture ou pour leur santé en menant une vie saine), mais ils peuvent dissimuler des informations à leur assureur.

Exemple
L'aléa moral a été largement évoqué à la fin des années 2000 aux États-Unis. On a reproché aux banques d’avoir pris des risques en prêtant à des clients insolvables. Elles savaient qu’en cas de défaillance de leurs clients l’État viendrait à leur secours. L’aléa moral caractérise ici les comportements irresponsables de ces banques.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent