myMaxicours   >   Blog   >   Conseils   >   Comment apprendre à votre enfant à réagir face aux moqueries et au harcèlement scolaire ?

Comment apprendre à votre enfant à réagir face aux moqueries et au harcèlement scolaire ?

Conseils

Publié le

Une fiche pratique pour l’aider à réagir aux moqueries et au harcèlement scolaire

Vous savez que le climat à l’école, au collège ou au lycée n’est pas toujours des plus positifs. Au cours de sa scolarité, il n’est pas impossible que votre enfant ait à faire face à des moqueries, du harcèlement scolaire, du racket ou de la violence. Vous aimeriez le préparer au mieux à ce genre de situations, afin qu’il sache les gérer avec affirmation et justesse.

Il se peut aussi que votre enfant ou votre adolescent soit souvent rabroué et chahuté à l’école par d’autres élèves. Vous aimeriez le conseiller, mais vous ne savez pas trop quoi lui dire : ignorer les moqueries ? taper en retour ? vous plaindre à la direction ?

L’objectif de cette fiche pratique est de vous donner des clés, pour lui apprendre à s’affirmer face à ces situations inacceptables.

Un cas pratique pour l’aider à réagir aux moqueries

« Ma fille, Lucie, est victime de la méchanceté de certains camarades de classe, au point qu’elle n’a plus très envie d’aller au collège. Le dimanche soir, c’est l’angoisse à l’idée d’y retourner. Je lui ai d’abord conseillé d’ignorer tout cela et de prendre ses camarades de haut, mais ça ne marche pas. Je ne sais plus quoi lui dire pour qu’elle fasse cesser cela. »

François

Nos conseils pour l’aider à réagir au harcèlement scolaire

Soyez un repère pour votre enfant

Ne laissez pas une situation inacceptable (harcèlement, violence…) s’installer. Tolérer la violence, c’est la cautionner. Il est donc primordial que vous preniez position en tant qu’adulte-repère.

Prenez connaissance des faits et ne les amoindrissez pas. Par exemple, évitez de dire : « C’est comme ça. C’est la vie… ». Dites : « Leur comportement est inacceptable ». Le fait que vous preniez position pour votre enfant ou votre adolescent le conforte dans le fait qu’il vit une situation intolérable.

Renforcez sa confiance en lui

Un enfant qui est chahuté à l’école est souvent un enfant qui a une mauvaise image de lui-même. Il est donc important de l’aider à s’aimer davantage. Vous pouvez lui dire : « Quelles que soient les moqueries de tes camarades, moi je sais qu’elles ne sont pas vraies. Et toi, que ressens-tu ? »

Aidez-le à sortir de sa position de victime

Développez sa capacité à dire NON à la violence. Pour cela, dites-lui bien qu’il ne mérite certainement pas d’être moqué et chahuté et qu’il a le droit au RESPECT. Renforcez-le dans la valeur qu’il a de lui-même. Dites par exemple :

« Tu ne mérites pas ça. Personne n’a le droit de te manquer de respect », « Tu as beaucoup de valeur pour nous, tu le sais ? »

Expliquez-lui la différence entre l’affirmation et la réaction

Nous sommes hélas plus habitués à « ré-agir » (agir contre) qu’à nous affirmer. L’agressivité (se moquer, taper en retour…) est un exemple de réaction qui n’aboutit en général qu’à une escalade de la violence. Subir sans rien dire n’est pas non plus une réaction appropriée, car elle est basée sur le non-respect de soi-même.

Toute réaction (agressivité, fuite, évitement…) est basée en profondeur sur une émotion négative. À l’inverse, l’affirmation est basée sur le respect de soi. S’affirmer, c’est dire STOP à une situation injuste et inacceptable, avec fermeté, sans énervement ni débordement émotionnel.

Intervenez si vous mesurez que la situation n’est pas gérable par votre enfant seul

Essayez de prendre la mesure de la situation et s’il vous paraît approprié d’intervenir (difficulté de votre enfant face au nombre de camarades, violences inacceptables, racket…), demandez un rendez-vous avec l’enseignant et/ou la direction. Il est important que votre enfant/adolescent vous accompagne à ce rendez-vous pour plusieurs raisons :

  • parce qu’il est au cœur du sujet (ce sera d’ailleurs à lui d’exposer la situation),
  • parce que le fait de vous voir prendre position pour lui dans cette situation face à l’autorité de l’établissement va renforcer son estime de soi et son respect de lui-même.

Étapes

1. Prenez connaissance de la situation de la façon la plus factuelle possible

Il est important pour votre enfant d’en parler. S’il ne partage pas spontanément la situation avec vous, allez vers lui et amorcez la discussion. Posez des questions : « Que s’est-il passé ? », « Comment as-tu réagi à la situation jusqu’alors ?»

Faites reformuler par votre enfant ses éventuels jugements de valeur en observations. Par exemple : « Ils s’attaquent toujours à moi, c’est toujours moi qui en prends plein la figure ! » devient « À chaque sortie de cours, ils se moquent de moi et parfois ils me bousculent ».

2. Explorez les solutions ensemble

Trouvez ensemble une solution, qui soit respectueuse de votre enfant et de ses camarades. Faites reformuler. Précisez le lieu, le moment, la façon de dire. Valorisez la solution trouvée.

3. Faites un suivi de la situation

Assurez-vous que votre enfant gère bien la situation et que celle-ci se résout.

Notre réponse au cas pratique pour l’aider à mieux réagir aux moqueries et au harcèlement scolaire

Lucie rentre du collège accablée. Son père, François, devine à son air qu’elle a encore été « victime de la méchanceté de certains camarades de classe ». Il est décidé à l’aider.

François : Lucie, j’aimerais te parler. As-tu un peu de temps maintenant ?

Lucie : Oui.

François : Je sais que tu vis des moments difficiles au collège et il me semble important qu’on en parle.

Lucie : Si tu veux. (Elle souffle.)

François : Tu m’as dit plusieurs fois que tu en avais marre du collège, parce que certains élèves se moquaient de toi. C’est bien ça ?

Lucie : Oui. Ils s’en prennent tous à moi, alors que je ne leur ai rien fait (jugement de valeur) !

François : Que se passe-t-il exactement et que disent-ils (recherche factuelle) ?

Lucie : Ils disent tous que je suis moche, que je suis trop grosse, que je ressemble à une grosse vache. (Les larmes montent.)

François : Ils disent tous ça ?

Lucie : Euh non, les filles surtout.

François : Quelles filles ?

Lucie : Le groupe des quatre.

François : Qu’est-ce que ça te fait quand elles te disent ça ?

Lucie : J’ai envie de les étrangler (réaction), mais comme elles sont quatre, je m’écrase.

François : Mais au fond de toi, qu’est-ce que tu ressens quand elles te disent ça ?

Lucie : Ben… ça me fait mal.

François : Parce que tu crois ce qu’elles disent ?

Lucie : Ben, c’est vrai que je suis un peu grosse.

François : Et alors ? Est-ce que ça leur donne le droit de te traiter comme elles le font ? Leur comportement est inacceptable. Crois-moi, ma fille n’est pas une grosse vache ! Tu es très bien comme ça et moi je t’aime comme ça (valorisation).

Lucie : Merci.

François : C’est vraiment important que tu t’affirmes, tu ne mérites pas que le « groupe des quatre » dise ça de toi !

Lucie : Oui, j’ai envie de leur dire qu’elles sont nulles (réaction) !

François : C’est vrai tu pourrais dire ça, mais ça risque de ne pas arranger les choses…qu’en penses-tu ?

Lucie : Tu as raison, ça les énerverait encore plus. Donc, je fais bien de ne rien dire (fuite)…

François : Non, c’est important que tu leur signifies que tu ne veux plus entendre de remarques de ce genre ! Est-ce que tu es prête à leur dire ?

Lucie : Oui, mais elles vont me répondre et se moquer encore plus de moi.

François : Peut-être, mais ce n’est pas une raison pour les laisser dire. Tu mérites d’être respectée, n’est-ce pas ?

Lucie : Oui, tu as raison. Je vais leur dire.

François : Comment vas-tu leur dire ?

Lucie : Je vais leur dire : « Je ne vous permets pas de m’appeler « grosse vache » et je ne suis pas une grosse vache ! » (affirmation).

François : Super ! Redis-le encore. (François sent que Lucie est encore hésitante et qu’elle n’a pas l’habitude de s’affirmer.)

Lucie (avec plus de conviction) : « Je ne vous permets pas de m’appeler « grosse vache » et je vous demande d’arrêter immédiatement ! »

François : Encore mieux ! Je pense qu’elles vont t’entendre, surtout si tu y mets cette énergie-là.

François : Quand vas-tu leur dire ?

Lucie : Dès demain.

François : Je suis fier de toi, Lucie ! Et content que nous ayons trouvé une solution à ce problème. Si tu as besoin d’aide, je suis là. Tu me diras comment ça s’est passé (suivi) ?

Articles similaires

Les relations parents-école

Conseils

Publié le

Des études montrent que de bonnes relations entre les parents et l’école ont une influence positive sur le comportement des enfants et favorisent leur épanouissement et leur réussite scolaire. Du côté de l’école L’école vous informe sur son fonctionnement, sur la scolarité de votre enfant et elle sollicite parfois la participation des parents : En...

Etudes à l’étranger : opportunités et défis

Conseils

Publié le

Tu as toujours rêvé de vivre une expérience d’études à l’étranger, d’explorer de nouveaux horizons, et d’embrasser une culture différente ? Eh bien, c’est le moment de concrétiser ce rêve ! Étudier à l’étranger peut être une expérience enrichissante sur le plan personnel et académique. Dans cet article, nous allons t’expliquer comment te lancer dans...

Des goûters équilibrés pour les enfants et adolescents

Conseils

Publié le

Instant clé et tant attendu par les enfants, le goûter est un moment agréable qui peut être sain et équilibré. Quels sont les bénéfices d’un goûter équilibré ? Il permet de répartir les apports alimentaires sur la journée. Il répond aux besoins accrus des enfants et adolescents en pleine croissance. Il permet aux enfants de...

Apprentissage en groupe : avantage et méthodes

Méthodologie

Publié le

Améliorez les résultats scolaires de votre enfant grâce à l’apprentissage en groupe !  Si votre enfant est collégien ou lycéen et qu’il souhaite rendre ses révisions plus efficaces et plus agréables, encouragez-le à essayer l’apprentissage en groupe. Cette méthode consiste à étudier avec d’autres élèves, en partageant connaissances, questions et idées.  Découvrez avec nous les...

Médias et fausses infos : comment éduquer son enfant ?

Conseils

Publié le

À l’âge où les enfants et adolescents sont les plus influençables mais aussi les plus connectés, comment cultiver leur esprit critique ? Les aider à prendre du recul sur ce qu’ils ingurgitent via internet et les réseaux sociaux ? Quelle éducation aux médias donner face au risque croissant de la désinformation ? Quelles informations ?...

Examen : comment planifier ses révisions

Examens

Publié le

Stressé à l'approche des examens? Pas de panique! Découvrez des méthodes pratiques pour organiser vos révisions avec succès. Analysez le contenu de l'examen, élaborez un calendrier structuré, fixez des priorités, utilisez des techniques de révision dynamiques, intégrez des pauses régulières, révisez de manière collaborative, et gérez le stress. Suivez ces conseils pour aborder vos examens en toute confiance.

Collège : comment valoriser les atouts de son ado ?

Conseils

Publié le

On le sait, le système scolaire français est bâti sur les résultats académiques et, parfois, le dialogue entre un élève et ses parents se limite à la question des notes. Malgré leur importance dans l’apprentissage pour évaluer le niveau et encourager l’effort et la progression, les parents doivent aussi prendre du recul sur ce système....

La méthode Pomodoro : pourquoi l’adopter ?

Méthodologie

Publié le

La méthode Pomodoro est une technique de gestion du temps qui consiste à travailler en séances de 25 minutes, appelées pomodoros, suivies de courtes pauses. En divisant votre temps d’étude en petits blocs, vous pouvez rester concentré et motivé tout en évitant d’être submergé.

Comment aider son enfant à lutter contre le décrochage scolaire ? 

Conseils

Publié le

« Le décrochage est un processus qui conduit chaque année des jeunes à quitter le système de formation initiale sans avoir obtenu une qualification équivalente au baccalauréat ou un diplôme à finalité professionnelle, de type certificat d'aptitude professionnelle (CAP). » (source : eduscol)

Lycée : comment réussir ton CV ?

Conseils

Publié le

Pourquoi c’est important de bien préparer un CV au Lycée ? « Qu’est-ce que je peux bien mettre dans mon CV ? » Tu te trouves peut-être confronté à cet exercice pour la première fois, pour chercher un petit boulot, trouver un stage ou postuler à une formation dans Parcoursup. Rassure-toi, ce n’est pas si difficile ! Le CV...

5 bonnes résolutions pour la nouvelle année !

Conseils

Publié le

Aujourd’hui, on vous partage nos 5 bonnes résolutions pour aider vos enfants à s’épanouir dans leur scolarité. Ce début d’année est l’occasion d’écrire une nouvelle page pour l’avenir de vos enfants. C’est le moment idéal pour faire le point, identifier avec eux leurs forces et leurs faiblesses et pour certains explorer des envies d’orientation pour...

Passer du temps avec chaque enfant : mission impossible ?

Conseils

Publié le

Avoir plusieurs enfants est une véritable aventure qui apporte son lot de joies, de fatigue et d’organisation ! L’une des difficultés principales réside dans l’impression de ne pas réussir à accorder du temps privilégié à chaque enfant. Quelle que soit sa place dans la famille, un enfant a avant tout besoin de sentir qu’il est aimé...