Réussir une intervention orale - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Réussir une intervention orale

Objectif :apprendre à s'exprimer, à prendre confiance en soi et à partager son savoir et ses connaissances.
1. Quand intervenir à l'oral ?
En classe, les occasions d'intervenir à l'oral sont nombreuses :
— participation au cours ;
— exposé sur un thème ;
— compte-rendu de lecture ;
— débat entre camarades et avec le professeur ;
— récitation.

Ces interventions peuvent être spontanées (réponse à une question posée par le professeur) ou bien elles peuvent être préparées (lors d'un exposé par exemple). Mais elles ont toutes pour point commun d'être faites à l'oral, c'est-à-dire en faisant intervenir la parole mais aussi le corps.

2. Critères de réussite pour l'oral
a. Les interventions spontanées
C'est le cas de la participation au cours ou à un débat sur un sujet proposé en classe. Avant de se lancer, il faut veiller à réunir deux critères :

L'écoute
L'intervention sera réussie si on écoute bien la question qui est posée et qu'on y répond précisément, sans s'éloigner du sujet.
— On peut donner son avis de façon générale, en montrant bien qu'il s'agit d'une opinion personnelle. On utilisera alors des formules à la première personne comme « sur ce sujet, je pense que... » ; « à mon avis » ; « selon moi » ; etc.
— On peut aussi faire appel à un exemple pour mieux se faire comprendre avec des formules comme : « par exemple » ; « comme illustration de cette idée », etc.

Dans tous les cas, il faut veiller à adopter un langage correct et précis, comme à l'écrit.

La voix
Elle doit être audible (parler suffisamment fort), le débit ne doit pas être trop rapide.

b. Les interventions préparées
Avec des notes écrites comme support
Il ne faut jamais oublier qu'un exposé, par exemple, est un exercice oral, il ne s'agit donc en aucun cas de se contenter de lire ses notes. Pour que l'exercice soit pleinement réussi, il faut :

1) ne pas rédiger l'exposé en intégralité mais seulement des notes claires, faciles à consulter lorsqu'on parle. Faire un plan détaillé est une bonne solution. Cela rend l'exposé bien plus vivant pour ceux qui écoutent que lorsqu'on lit chaque mot. C'est aussi un moyen de montrer que l'on maîtrise son sujet et que toutes les connaissances nécessaires pour en parler ont été assimilées.

2) parler calmement et suffisamment fort pour que chacun entende et puisse prendre des notes.

3) penser à regarder tout son auditoire en tournant de temps en temps la tête à gauche, puis à droite. Cela montre qu'on est à l'aise, qu'on connaît son sujet et cela rend l'exposé plus dynamique.

4) veiller à la position de son corps : celui-ci aussi délivre un langage dont on n'est pas toujours conscient. Attention à ne pas s'appuyer contre le tableau ou le bureau, à ne pas mettre sa main devant la bouche pendant qu'on parle, à ne pas se balancer d'un pied sur l'autre... Le mieux est de rester à la même place, en pensant à bien respirer pour se calmer.

Avec un texte appris par cœur comme support
Lors de la récitation, bien connaître le texte ne suffit pas. La façon de le dire est tout aussi importante, elle montre qu'on a bien compris le sens du texte et qu'on sait l'interpréter. Il faut donc :

1) mettre le ton juste : si un texte est gai ou comique, il faut l'interpréter avec de la joie dans la voix, en n'oubliant pas de sourire de temps en temps. En revanche, s'il est plus mélancolique, mieux vaut adopter un ton sobre.

2) mettre les mots en relief : s'il y a une exclamation dans le texte (« ah ! »), il faut penser à s'exclamer ; s'il y a une question, il faut le faire entendre ; si un mot est détaché du reste du texte (un vers isolé par exemple), il faut faire une pause.

3) jouer avec son corps : les gestes parlent aussi, ils peuvent accompagner les mots du poème. On pourra par exemple mimer un oiseau qui s'envole, un personnage qui pleure, un autre qui est en colère. L'essentiel est que cela n'occulte pas le texte lui-même. Il ne s'agit pas de caricaturer ce qu'on récite mais de mieux le faire comprendre.

L'essentiel

L'oral se rencontre au quotidien, dans de nombreux exercices. Il peut s'agir d'interventions spontanées ou bien préparées.
L'oral fait intervenir la voix mais aussi le corps.
L'oral prend en compte des critères variés qui concernent des domaines différents : la maîtrise de la voix ; la maîtrise du corps, de l'attitude ; la maîtrise des connaissances qui ont été assimilées.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents