Liens entre les arts visuels et le roman au 17e siècle - Maxicours

Liens entre les arts visuels et le roman au 17e siècle

Objectifs :
Saisir parallèlement le lien entre les arts visuels et les courants qui ont façonné le genre romanesque du 17e siècle ; enrichir sa culture artistique et littéraire.
1. Du côté des arts
On nomme généralement baroque, le style qui succède à la renaissance : un style élaboré qui privilégie les courbes, les volutes, le mouvement.

Exemple :

Rubens puise dans les thèmes antiques en apportant une lumière et des mouvements neufs. Dans La Vierge et l’Enfant trônant avec les saints, l’espace s’agrandit, la lumière se déploie et les mouvements joyeux s’expriment au regard de celui qu’ils admirent. Les personnages sont nombreux et dans des postures de joie différentes, mais unis dans un même sentiment d’allégresse.

En parallèle, se manifeste la volonté d’embellir la nature en s’appuyant sur les canons de beauté antiques. C’est l’art Néo-classique appelé aussi académique. L’académisme vise à restituer un monde de beauté idéale et de pureté.

Exemple :
Nicolas Poussin, peintre et sculpteur, recherche le moyen de restituer un monde d’innocence perdue en abordant avec sérénité l’annonce de la mort comme dans Les bergers d’Arcadie qui témoignent de la découverte incongrue d’une tombe, une nostalgie du paradis perdu, mais sans terreur aucune.

Doc. 1. Les bergers d'Arcadie, Nicolas Poussin

D’autres se vouent à l’imitation de la nature, comme imitateur fidèle et sans censure.

Exemple :

Le peintre et portraitiste espagnol Vélasquez, est connu pour l’incroyable pénétration du regard du peintre, du regard capté du personnage. Il se donne pour mission de fixer un instant de réalité. Les Ménines est une toile dans laquelle Vélasquez se peint en train de réaliser le portrait du roi et de la reine, entouré de l’infante et des dames d’honneur. Comme Rembrandt, il propose une sincérité absolue, un regard neutre et sans indulgence.

Doc. 2. Les Ménines, Vélasquez
2. Du côté du roman
La sensibilité baroque est marquée par le gout des changements et la métamorphose, le jeu entre illusion et réalité, les débordements d’action et de sentiments…

Exemple :
Le roman héroïque du siècle est surtout antiroman ou dérision du genre. L'ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche de Cervantès fonctionne comme une parodie du récit de chevalerie en faisant du héros un personnage en proie à la folie et à l’esprit encombré par les aventures et combats, défis multiples et amours. Le style s’adapte à ce rythme assourdissant, dans un vocabulaire foisonnant, une syntaxe très complexe, des voix plurielles, des registres de langues opposés et contradictoires. Tout est mouvement étourdissant et propre à l’esthétique baroque.

Le Classicisme répond à l’exigence aristotélicienne d’imiter la nature en faisant vrai notamment les passions et vices des hommes. Il s’agit de donner une image authentique de la réalité en prenant l’histoire comme caution.

Exemple :
Madame de la Fayette
écrit des nouvelles historiques qui mettent en scène des personnages sous le règne de Henri III, comme La Princesse de Clèves. Les personnages historiques d’un milieu raffiné et corrompu vouent un culte à la vertu, préférant le renoncement amer à l’adultère. Les thèmes historiques se mêlent aux thèmes moraux : à une éducation exceptionnelle répond une morale d’exception.

L’imitation de la nature sans complaisance se retrouve dans des textes épistolaires qui deviennent des chroniques mondaines relatant des reportages de la vie à la cour ou encore des récits autobiographiques, voire des mémoires valant témoignage d’une époque.

Exemple :
Madame de Sévigné
dans ses Lettres rapporte les grands scandales de son époque qui deviennent des tableaux pittoresques et dramatiques comme l’exécution d’une sorcière. L’exercice de style ne va pas sans rappeler la finesse d’un pinceau de Vélasquez.
L'essentiel
Au 17e siècle, les arts se rejoignent à travers deux mouvements : le baroque qui se caractérise par l'intensité des mouvements, l'exubérance et la grandeur parfois trompeuse ; et le classicisme qui a pour règle l'imitation fidèle de la nature. Les artistes et romanciers ont pour but commun l'expression d'une interprétation singulière de la réalité.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.