Les subordonnées circonstancielles d'opposition (les oppositives) - Cours de Français avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les subordonnées circonstancielles d'opposition (les oppositives)

Objectifs :
Reconnaître les subordonnées oppositives et savoir les construire.
1. Définition
La subordonnée d'opposition (oppositive) est une proposition qui assume la fonction de complément circonstanciel d'opposition du verbe principal dont elle dépend. Elle exprime un rapport d'opposition entre deux faits concomitants, indépendants l'un de l'autre, sans être contradictoires, sans que l'un fasse obstacle à l'autre (contrairement à la subordonnée de concession).

Exemple :
Paul joue alors que Catherine travaille.
Proposition A            Proposition B

Les faits mis en parallèle et exprimés par les propositions A et B sont opposés, mais le fait de la proposition A est indépendant du fait de la proposition B et n'entre pas en contradiction avec lui : le fait que Paul joue n'empêche pas le fait que Catherine travaille.
2. Les outils subordonnants
À l'exception des subordonnées participiales, la subordonnée oppositive est une proposition conjonctive introduite par une conjonction ou une locution conjonctive de subordination : quand, alors que, tandis que, pendant que, bien loin que, sans que, au lieu que (opposition négative).
3. Le mode
Le verbe de la subordonnée oppositive se met :

à l'indicatif, le plus souvent ;

Exemple :
Tu passes ton temps à traîner tandis que Julien travaille.

au conditionnel, si l'opposition est présentée comme hypothétique ;

Exemple
:
Il est gentil tandis que son frère serait plutôt méchant.


au subjonctif, après sans que et au lieu que.

Exemple :
De nombreuses espèces de rapaces disparaissent sans que nous nous en préoccupions.
4. Difficultés
• On confond souvent subordonnée d'opposition et subordonnée de concession. Pourtant, même si elle marque bien une opposition entre deux faits (comme l'oppositive), la subordonnée de concession met surtout en valeur leur aspect contradictoire et logiquement incompatible.

Exemples :
Paul joue alors que Catherine travaille. (Subordonnée oppositive)
Proposition A        Proposition B

Paul joue alors qu'il a des devoirs pour demain. (Subordonnée concessive)
Proposition A              Proposition B

Les deux faits des propositions A et B sont opposés dans les deux phrases ; mais dans la phrase 1, la proposition B n'est pas en contradiction avec la proposition A ; alors que dans la phrase 2, la proposition B devrait empêcher logiquement l'existence du fait de la proposition A : Paul a des devoirs, donc il ne devrait pas jouer ; or il joue quand même.

Souvent, seul le contexte permet de les distinguer..

• Les subordonnées d'opposition ont souvent une valeur très proche des subordonnées temporelles, elles utilisent d'ailleurs les mêmes subordonnants. Seul le sens de la phrase, le contexte, permet de les distinguer.

Exemples :
Alors que je me promenais dans la rue, je fis la rencontre d'une vieille connaissance. (Subordonnée temporelle)

Alors que je me promenais dans la rue, ma mère préparait le dîner. (Subordonnée oppositive)
L'essentiel
La proposition subordonnée d'opposition établit un rapport d'opposition, mais non contradictoire avec le fait de la principale dont elle dépend.
Introduite par une conjonction ou locution conjonctive de subordination, elle est en général à l'indicatif.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents