Les niveaux de langue - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Objectifs
• Identifier les niveaux de langue
• Adapter son langage aux différentes situations de communication
À l'écrit comme à l'oral, le langage varie en fonction de la situation de communication, et en particulier en fonction de la personne à qui on parle : on ne s'adresse pas de la même manière à un camarade de classe ou à son professeur.

On distingue trois niveaux de langue : les niveaux courant, familier et soutenu.
1. Le niveau courant
C'est le langage qui est utilisé dans les situations quotidiennes : on peut l'utiliser en classe (prise de parole, exposés, devoirs écrits, manuels scolaires), dans les journaux, les informations télévisées, etc.
Exemple :
« À quelques jours du festival, une panne informatique retarde l'envoi des programmes. »

On reconnait le langage courant :
  • aux phrases courtes et de construction correcte ;
  • au vocabulaire courant, poli sans formules de politesse, avec vouvoiement ou tutoiement.
Le destinataire est connu et présent (un professeur). Il peut aussi s'agir d'un destinataire plus général (le lecteur d'un journal papier, celui qui regarde le journal TV, un élève qui travaille avec son manuel…).
2. Le niveau familier
On le rencontre surtout à l’oral (parfois à l’écrit). Il est employé par les élèves dans la cour de récréation, entre des personnes proches qui sont familières entre elles (« familier » vient de « famille »).
On peut aussi le rencontrer dans certaines émissions de télévision qui font croire que les présentateurs et les spectateurs sont des amis.
Exemple :
« Y’a un problème d’ordinateur : les programmes ont pas pu être envoyés. »

On reconnait le langage familier :
  • au vocabulaire simple, relâché, argotique ou abrégé (« colocs » au lieu de « colocataires ») ;
  • aux constructions parfois incorrectes (les négations incomplètes : « ont pas pu » au lieu de « n'ont pas pu » ; les structures raccourcies et incorrectes à l'écrit : « j'suis p'tit ! ») ;
  • à la prononciation incorrecte (« Y’a » au lieu de « Il y a »).
Le destinataire est un membre de la famille proche, ou un ami.
3. Le niveau soutenu
On le trouve surtout à l'écrit dans les œuvres littéraires et à l'oral dans certaines circonstances : examens, concours, lettres et discours officiels.
Exemple :
À quelques jours du festival, l'expédition des programmes a dû être différée en raison d'un incident informatique qui a provoqué l'interruption des machines.

On reconnait le langage soutenu :
  • aux phrases complexes ;
  • aux constructions des phrases souvent longues ;
  • au vocabulaire riche, précis et varié.
Le destinataire est un adulte inconnu ou respecté, un responsable au travail…
L'essentiel
À l'écrit comme à l'oral, on distingue trois niveaux de langue : le niveau courant, le niveau familier et le niveau soutenu.

Dans le travail comme dans la vie quotidienne, il est important de bien les distinguer et de choisir celui qui est le plus approprié à chaque situation de communication, c'est à dire en fonction du destinataire, celui à qui l'on parle ou écrit. C'est une question de politesse.
Remarque :
Dans un même texte, il ne faut pas mélanger les différents niveaux de langue. À l'écrit, il est préférable d'utiliser le registre courant ou soutenu.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents