Le traitement de l'information et des médias - Maxicours

Le traitement de l'information et des médias

L’étude de la vie démocratique de la France implique de s'intéresser aux médias, à leur fonctionnement, et surtout à leur rôle comme relais et fabrique de l’information.

Les médias exercent leur droit à la liberté d'expression. Ils ont en effet un rôle à jouer dans la construction de l’opinion publique. Cependant, des limites existent, qu'il faut connaitre et respecter.
1. La diversité et le rôle des médias
a. Au fondement : la liberté de pensée
La liberté de pensée peut paraitre incontrôlable, car chacun est libre de penser ce qu'il veut. Néanmoins, c'est l’un des premiers droits affirmés dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (article 11), preuve de son importance dans un régime démocratique.

En effet, on trouve derrière la liberté de pensée la liberté d’expression, c’est-à-dire la possibilité d'exprimer ses pensées librement. Se posent alors des questions telles que : « Peut-on tout dire ? Sur tout ? N’importe comment ? ».

C’est là qu’apparaissent les premières réglementations et donc les premières limites de cette liberté. Ces réglementations se précisent dans la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse : la liberté des uns s’arrête là où commence la liberté des autres. Il est donc possible de tout dire, à condition de ne pas provoquer la haine ou la violence par exemple.
Ces principes ont été réaffirmés en 2011.
b. La fabrique de l'information
L’autre enjeu derrière la liberté d’expression est celui de la fabrique de l’information. Il s'agit de la construction de l’opinion publique en fonction des informations diffusées et de la manière dont ces informations sont diffusées.

La propagande et la censure sont des moyens extrêmes destinés à contrôler la diffusion de l’information et donc l’opinion publique.
Afin de limiter ces pratiques, la liberté de pensée et la liberté d’expression sont donc associées avec la liberté de la presse.

Les journalistes disposent aujourd’hui d’un rôle :
  • d’observateur ;
  • de critique ;
  • de mise en garde de la population.
Ainsi, les journalistes disposent de libertés spéciales rassemblées dans leur code de déontologie (c'est-à-dire l'ensemble des règles d'un métier et les devoirs de ceux qui l'exercent) : la Charte de Munich. Par exemple, les journalistes sont protégés lorsqu'ils travaillent, ainsi que leurs sources d'informations.
c. Le pluralisme des médias
En France, comme dans toutes les démocraties, les médias sont nombreux et divers : on parle de pluralisme de la presse et des médias. Ceci est la preuve d’une démocratie active et vivante. Chacun est libre d'exprimer ses opinions, qui peuvent s’opposer à celles des autres, dans le respect de la loi.

Il existe ainsi de nombreux journaux, sites internet d’informations, chaines de télévision, radios libres, etc.
Avec l’évolution des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), Internet occupe aujourd’hui une place très importante dans le paysage médiatique. Cela permet à certains journaux de proposer, en plus de leur version papier, une version numérique de leur contenu.
2. Les sondages d'opinion
a. Le fonctionnement des sondages
Les sondages sont une technique permettant de mesurer l’opinion publique. Cela se fait en interrogeant un échantillon représentatif de la population. L'échantillon est créé selon certains critères (l'âge, le sexe, la profession, etc.).

Les sondages répondent à une question. Les sujets peuvent être variés : des questions politiques, économiques, sociales, culturelles, commerciales, etc. Cette méthode permet de donner une indication quantitative sur un sujet donné.
Exemple : D'après un sondage, 75 % des élèves de CM1 de l'école Georges Brassens pratiquent une activité sportive.
Cette méthode du sondage doit néanmoins être utilisée avec précaution.

Les instituts qui réalisent ces sondages travaillent pour l’État, des organismes de recherche mais surtout pour des acteurs privés (entreprises, etc.).
b. Limites et débats
Les sondages soulèvent des débats car leur utilisation peut donner lieu à des dérives, et donc influencer les lecteurs, orienter l’opinion de la population.

Il faut savoir que les sondages ne sont que l’addition de réponses individuelles et qu'ils ne reflètent pas forcément l’opinion publique, qui est une expression collective.

Les sondages mettent en avant des questions que ne se posaient pas les citoyens ; ils construisent l’opinion de manière artificielle, c'est-à-dire non naturelle.
L'essentiel
Les médias proposent des espaces de discussion, mettent des informations à disposition des citoyens, etc.

Ils contribuent à la formation de l’opinion publique et sont indispensables au bon fonctionnement de la démocratie.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent