La solidarité et la fraternité - Maxicours

La solidarité et la fraternité

La solidarité et la fraternité sont deux valeurs fondamentales de la France, inscrites dans la Constitution et dans la devise républicaine.

L'application de ces valeurs au quotidien est l’affaire de tous et se manifeste aussi bien de manière individuelle (engagement dans une association) que collective (financement de la Sécurité sociale).
1. Les principes de solidarité et de fraternité
a. Définitions
Le sentiment de responsabilité mutuelle entre plusieurs personnes pousse les hommes et les femmes à s'aider, à se porter secours. Ce sentiment peut s’appeler solidarité ou fraternité.

La solidarité permet d’aider les hommes en respectant la dignité des individus. Cette aide peut s’exercer dans la vie quotidienne de manière individuelle ou collective, grâce à des associations comme La Croix Rouge ou Les Restos du Cœur. Ces associations distribuent par exemple de la nourriture à ceux qui n’ont pas assez d’argent pour se nourrir.
La solidarité est un acte totalement désintéressé (on n'attend rien en retour) et bénévole.

La fraternité fait partie de la devise de la République française (« Liberté, Égalité, Fraternité »). Elle signifie que si une personne est dans le besoin, les autres doivent l’aider.
b. Les autres actions de solidarité et de fraternité
La solidarité se manifeste aussi pour les grandes causes et dans la vie quotidienne.
Exemple :
Les donneurs de sang fournissent gratuitement leur sang pour sauver des milliers de vies humaines (grandes catastrophes, accidents de la route, opérations chirurgicales, etc.).
Chaque année sont également organisés des dons d’argent pour les grandes causes, comme lors du Téléthon.
2. Une réalisation concrète de la fraternité : la Sécurité sociale
a. Définition
La Sécurité sociale est un service public. Elle sert à :
  • payer les frais médicaux ;
  • donner des aides aux familles ;
  • donner des pensions pour les retraités, etc.

Le droit à la santé est reconnu par la Déclaration universelle des droits de l’homme, il est donc mondial. Cependant, son application est inégale selon les pays. Elle est par exemple très faible aux États-Unis, voire inexistante dans les pays les plus pauvres.
b. Un système de solidarité
En France, le système de la Sécurité sociale est fondé sur la solidarité :
  • les personnes en bonne santé participent aux dépenses des malades ;
  • les personnes qui travaillent participent aux pensions des retraités.

La participation financière à la Sécurité sociale dépend de ce que l’on gagne. Plus une personne gagne d'argent, plus la part qu’elle donne à la Sécurité sociale est grande.

Les dépenses de la Sécurité sociale sont devenues très importantes avec le temps, notamment avec l’allongement de la durée de vie. Les ressources (= argent) proviennent surtout des cotisations (= participations) des entreprises et des salariés (= personnes qui travaillent).
L'essentiel
La solidarité est un acte social, totalement bénévole, qui permet d’aider les individus dans le besoin.

La Sécurité sociale repose sur ce principe : elle est financée selon les revenus de chacun et offre des aides aux familles, des pensions, un accès aux soins, etc.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6 j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Votre adresse e-mail sera exclusivement utilisée pour vous envoyer notre newsletter. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment, à travers le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Conformément à la Loi Informatique et Libertés n°78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, au RGPD n°2016/679 et à la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016, vous disposez du droit d’accès, de rectification, de limitation, d’opposition, de suppression, du droit à la portabilité de vos données, de transmettre des directives sur leur sort en cas de décès. Vous pouvez exercer ces droits en adressant un mail à : contact-donnees@sejer.fr. Vous avez la possibilité de former une réclamation auprès de l’autorité compétente. En savoir plus sur notre politique de confidentialité