Le récit réaliste - Cours de Français avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le récit réaliste

Objectif
• Comprendre ce qu'est un récit réaliste
1. Définition
a. Le récit réaliste
Le récit réaliste est un récit qui privilégie le réel, la réalité. Il souhaite montrer le réel dans sa diversité et sous ses aspects les plus ordinaires. C'est un récit qui choisit le « vrai » plutôt que le « beau ». 

Tous les siècles ont vu des auteurs privilégiant ainsi le réel : Villon au 16e siècle, La Bruyère au 17e siècle, Marivaux au 18e siècle.
C'est pourtant au 19e siècle que le récit réaliste se développe dans le cadre d'un mouvement littéraire.
b. Les caractéristiques du réalisme
 Le sujet
Le sujet des récits réalistes s'appuie sur le vécu ou les faits divers ; les auteurs se documentent très précisément sur le sujet qu'ils ont choisi.

► Les personnages
Ils sont ordinaires voire médiocres, vraisemblables ou vrais. Le récit réaliste ne peint pas des héros mais des gens comme tout le monde.

► La morale
Elle se veut absente puisque c'est la réalité qui est racontée. Comme l'auteur décide de décrire la réalité telle qu'elle est, il ne construit pas un récit dans le but que son histoire comporte une morale.
Remarque :
Même si la morale n'est pas le but premier de ce type de récits, certains textes en comportent une malgré tout : c'est notamment le cas de certaines nouvelles réalistes de Maupassant.

 Le style
Il se caractérise par l'évocation des choses concrètes à l'aide de termes précis, par des dialogues qui retranscrivent au plus près la réalité ; et enfin par l'effacement de l'auteur qui renonce à toute subjectivité.
2. Inscription du récit réaliste dans le 19e siècle
a. Le réalisme et les autres mouvements littéraires
 Réalisme et romantisme
Dans l'histoire littéraire du 19e siècle, le réalisme s'oppose au mouvement qui le précède : le romantisme. En effet, là où pour le romantisme seule la subjectivité règne, seule l'objectivité est essentielle pour le réalisme. La force de l'inspiration, importante pour le romantisme, est rejetée ; seul compte le travail de l'écriture.

 Réalisme et progrès
La révolution industrielle, les progrès de la science créent dans la seconde moitié du siècle une croyance en un progrès lié à la science. Les écrivains vont tenter de faire de la littérature une science reposant sur l'observation et permettant d'établir des lois.

 Le naturalisme
Il poursuit en approfondissant le mouvement réaliste. En effet, le naturalisme veut appliquer les méthodes scientifiques à l'étude des réalités humaines. Ainsi l'écrivain doit s'intéresser aux histoires réelles, étudier et se documenter sur les lieux et milieux sociaux qu'il évoquera dans ses récits, décrire de façon très précise la réalité même répugnante...

 Réalisme et symbolisme
Le réalisme est dépassé à la fin du 19e siècle par le goût de l'anormal, de l'exceptionnel qui donnera le jour au mouvement symboliste.En définitive, le réalisme absolu demeure impossible car on ne peut empêcher une certaine subjectivité de l'auteur qui, en écrivant, exprime quand même quelque chose de lui-même et donne à voir son univers.
b. Les auteurs de récits réalistes
Les premiers récits réalistes ont choqué : en effet la réalité, souvent brutale et laide, s'opposait avec l'idée du « beau » nécessairement présent dans toute œuvre. Certains auteurs comme Flaubert ou Zola ont eu du mal à faire accepter leurs œuvres.

• Flaubert

Flaubert est souvent mentionné comme le précurseur du réalisme, même s'il fut un admirateur de Hugo (romantisme). Son roman, Madame Bovary, issu d'un fait divers (une femme infidèle à son mari, un médecin, s'empoisonne) se veut le fruit d'une observation méthodique et objective de la réalité. Il fit scandale à sa parution en 1857.

• Zola 

Il est à l'origine du naturalisme. Ainsi ses œuvres sont documentées, et proches d'une réalité souvent difficile, voire abominable.

Parmi ses œuvres :
L'Assommoir raconte la déchéance d'une famille qui sombre dans l'alcoolisme.
Germinal met en scène une famille de mineurs accablée par la misère.

• Maupassant

Conteur réaliste, auteur de nouvelles, Maupassant met en scène de nombreux personnages d'origines et de milieux très différents. Son œuvre montre le tragique de la condition humaine. La nouvelle Boule de Suif en est l'une des illustrations.
L'essentiel
Le récit réaliste raconte avant tout le réel, la réalité. Ainsi les sujets des récits réalistes sont tirés du vécu et mettent en scène des personnages ordinaires. Les auteurs (Flaubert, Zola, Maupassant...) ont le goût du détail, se documentent en général avant d'écrire, et se montrent les plus neutres possible.
Le réalisme (ou naturalisme) au 19e siècle est un mouvement littéraire s'opposant au romantisme qui le précède et au symbolisme qui le suit.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents