Le phénotype immunitaire - Cours de SVT Terminale S avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le phénotype immunitaire

Objectif(s)
Le système immunitaire d'un individu est capable de faire face à des dizaines de milliers d'antigènes différents.
Comment fait-il la distinction entre les éléments du soi et les éléments étrangers ?
1. Maturation (ou différenciation) des lymphocytes B et T
Les lymphocytes B et T naissent dans la moelle osseuse.
Ils sont capables de produire une quantité infinie de récepteurs chargés de reconnaître les éléments étrangers à l'organisme : les anticorps et les récepteurs T.
a. Maturation des lymphocytes B
Les lymphocytes B acquièrent leur immunocompétence, c'est-à-dire la capacité de reconnaitre les éléments du non soi, dans la moelle osseuse.

Les lymphocytes B immatures remanient leur génome et produisent des immunoglobulines de surface de manière aléatoire.
Il se peut alors que certains anticorps membranaires puissent reconnaître des marqueurs membranaires présents naturellement sur les cellules de l'organisme (les marqueurs du soi). Ce lymphocyte immature sera éliminé.
Les autres se transforment en lymphocytes B immunocompétents et migrent vers les tissus lymphoïdes secondaires : ils ne reconnaîtront que les éléments étrangers à l'organisme.

Un lymphocyte B reconnaît les antigènes solubles.
b. Maturation des lymphocytes T
Elle a lieu dans le thymus.
L'acquisition de leur immunocompétence est plus complexe que dans le cas précédent car les LT sont spécialisés dans la reconnaissance des antigènes fixés sur les membranes cellulaires.
Finalement ne sont conservés que les LT capables de reconnaître tous les antigènes « présentés » par une cellule.
L'ensemble de tous ces récepteurs (anticorps et récepteurs T) constitue le répertoire immunitaire de l'individu.
Il est remarquablement diversifié.

Il est à noter que toute erreur au cours de l'acquisition de l'immunocompétence des LB et des LT peut conduire à des maladies auto-immunes où l'organisme s'attaque à ses propres cellules.
2. Génotype et environnement
Dans les conditions naturelles, tous les individus ne sont pas confrontés aux mêmes antigènes : certains présents en Afrique par exemple ont complètement disparu du continent européen.
Par conséquent, certains clones de lymphocytes sont particulièrement développés dans certaines populations, étant donné que les antigènes sélectionnent des clones lymphocytaires. On possède donc des populations de cellules mémoires qui varient d'un sujet à l'autre.
En revanche, les campagnes de vaccinations à l'échelle nationale voire mondiale ont tendance à faire évoluer le phénotype immunitaire des individus.
L'essentiel
Chaque individu possède un répertoire immunitaire qui lui est propre.
Tout au long de sa vie, son phénotype immunitaire va évoluer en fonction des différents antigènes rencontrés.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en espagnol grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents