Le genre épistolaire - Cours de Français avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Le genre épistolaire

Objectif : Savoir identifier le genre épistolaire.
1. La communication épistolaire
  • La lettre est un mode de communication écrite différée dans le temps : il y a un décalage entre le moment où elle est écrite et le moment où elle est lue.
  • La lettre simule un dialogue qui lui aussi est différé; elle permet d'établir un contact entre :
    Un émetteur : c'est la personne qui écrit la lettre. On l'appelle aussi l'épistolier (mot formé sur la racine latine « epistola » qui signifie la lettre). Il est désigné par les pronoms personnels « je » ou « nous ».
    Un destinataire : c'est la personne à qui la lettre est adressée ; il est désigné par le pronom personne « tu » ou « vous ».
  • Pour bien comprendre un lettre, il faut repérer très clairement dans quelles conditions elle a été écrite : qui l'a rédigée ? à qui est–elle adressée ? quand ? où ? Ces quatre éléments constituent la situation d'énonciation de la lettre.
2. Les codes de présentation de la lettre
Comme la lettre établit une communication différée entre l'émetteur et le destinataire, sa présentation et sa rédaction obéissent à des règles qui la rendent compréhensible malgré le décalage dans le temps.

En haut à droite de la page, sont indiqués le lieu et la date de rédaction.
Ex : Paris, le 5 juillet 2003.

Une lettre débute toujours par une formule d'adresse au destinataire.
Ex : Chère Marie ou Madame, Monsieur ou Monsieur le Maire etc.

Enfin, une lettre se termine toujours par une formule de congé ou une formule de politesse
Ex : Recevez, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Puis vient la signature de l'émetteur.

Remarque : Ces codes de présentation sont plus ou moins respectés en fonction du degré de familiarité entre l'émetteur et le destinataire. Dans le cadre d'une correspondance officielle, ils sont scrupuleusement respectés. En revanche, si le destinataire est un ami, la formule de politesse n'apparaît pas et est remplacée par une formule de congé plus spontanée (ex : Je t'embrasse ; j'espère que tu vas bien etc.).

3. Les différents types de lettres
Il existe deux grandes catégories de lettres : les lettres authentiques et les lettres fictives.
a. Les lettres authentiques
Ce sont des lettres qui sont réellement écrites et envoyées à leur destinataire. Si le destinataire est un ami, un proche ou un parent (etc.), ces lettres sont alors des lettres privées. Si le destinataire est un directeur, un maire, une association (etc.), ce sont des lettres officielles ou administratives.
b. Les lettre fictives
Les lettres fictives sont des lettre qui sont totalement inventées. L'émetteur et/ou le destinataire sont des personnages fictifs (et non des personnes réelles). Elles ne seront jamais envoyées. On trouve ces lettres dans les journaux intimes (l'épistolier écrit sa vie, ses réflexions sous forme de lettres adressées à un destinataire fictif auquel il ne les enverra jamais), mais aussi dans des romans épistolaires qui sont des romans entièrement constitués de lettres.
4. Le roman épistolaire
a. Définition
  • Un roman épistolaire est un roman qui est entièrement constitué de lettres. Contrairement au roman traditionnel, l'histoire des personnages n'est pas racontée par un narrateur mais par les personnages eux–mêmes qui s'échangent des lettres qui sont données pour vraies (mais ce sont bel et bien des lettres fictives). Le narrateur délègue sa parole aux personnages. Cela produit un effet de réel : le lecteur a l'impression d'être en prise directe sur leurs mots et sur leurs pensées. Chaque lettre, bien que fictive, respecte le code traditionnel de présentation.
  • Ce type de roman s'est beaucoup développé aux XVIIe et XVIIIe siècles.
b. Les voix des épistoliers
Les épistoliers d'un roman épistolaire peuvent être plus ou moins nombreux.
  • Dans certains romans, il n'y en a qu'un seul. On les appelle des romans épistolaires à une voix. Les réponses du destinataire ne sont pas présentées dans le roman. Au cours des lettres, l'épistolier dévoile sa personnalité, ses sentiments, relate les détails de sa vie quotidienne, expose ses réflexions personnelles etc.
  • Souvent cependant, il y a plusieurs épistoliers dont les lettres s'entrecroisent ou se répondent. Ce sont des romans épistolaires polyphoniques ( = à plusieurs voix). C'est le cas de La Nouvelle Héloïse de Rousseau, des Liaisons Dangereuses de Laclos, des Mémoires de jeunes filles mariées de Balzac etc.

    L'intérêt du roman épistolaire polyphonique est d'offrir au lecteur une grande diversité dans le ton (chaque personnage s'exprime avec son ton et son style propres) mais aussi dans les points de vue des personnages. Il arrive souvent qu'un même événement soit raconté par deux épistoliers différents. Les deux récits permettent alors de mettre en valeur les différences de points de vue, de visions du monde entre les personnages. Le lecteur a accès à une vision du monde plurielle.

c. Les fonctions de la lettre dans le roman épistolaire
Dans un roman épistolaire, les lettres ont différentes fonctions :
  • Certaines servent à faire avancer l'action en racontant un événement ou en présentant un personnage. Elles ont une fonction narrative et informative.
  • D'autres sont l'occasion pour l'épistolier d'exprimer ses sentiments et de les faire connaître à son destinataire. Elles ont une fonction affective.
  • Certaines encore sont un moyen pour l'épistolier de communiquer une opinion à son correspondant et d'essayer d'agir sur l'opinion de ce dernier. Elles ont une fonction argumentative.
  • D'autres ont une fonction satirique. Elles permettent d'instaurer une distance favorisant une critique amusante de la société ou une critique de certaines réalités politiques. Cette fonction a été très utilisée au XVIIIe siècle pour éviter la censure.

    Le plus souvent, une même lettre cumule plusieurs fonctions.

d. Le lecteur du roman épistolaire
  • Le roman épistolaire fait du lecteur un indiscret, un voyeur. En effet, le lecteur pénètre dans une correspondance qui ne lui est pas destinée. Finalement, la situation d'énonciation dans le roman épistolaire est biaisée. En effet, on s'aperçoit que le destinataire de chaque lettre, au lieu d'être unique, est double : le destinataire est non seulement celui dont le nom apparaît dans la formule de politesse mais aussi, et indirectement, le lecteur (dont le nom bien sûr n'apparaît nulle part). Le lecteur est un destinataire implicite.
  • De plus, le lecteur du roman épistolaire est placé en position de supériorité par rapport aux personnages– épistoliers car il a accès à toutes les lettre alors que chaque épistolier n'a accès qu'à celles qui lui sont adressées et pas aux autres. Il en sait donc plus que chaque personnage.
  • Néanmoins, le lecteur peut être piégé par l'ordre des lettres qui peut parfois masquer un événement important ce qui oblige le lecteur à un travail de reconstruction de l'histoire alors qu'il pensait l'avoir parfaitement suivie. Le lecteur reste la proie d'un narrateur invisible, qui n'est pas épistolier, mais qui s'occupe de construire la narration et qui détermine l'ordre des lettres.
L'essentiel

Le genre épistolaire designe toute forme de communication par lettre (« epistola » en latin).
La lettre obéissant à des règles précises, se divise en deux catégories : la lettre authentique (réellement envoyée et reçue) et la lettre fictive (son contenu et ses destinataires ne sont pas réels). Le roman épistolaire est constitué exclusivement de cette dernière catégorie de lettre. Dans cette forme de littérature, la lettre a diverses fonctions : faire avancer l'action, exprimer des sentiments ... Les liaisons dangereuses de Laclos est l'un des romans épistolaires les plus célèbres.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents