George Sand, Histoire de ma vie (137 mots) - Cours de Français 3eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

George Sand, Histoire de ma vie (137 mots)

Objectifs : savoir reconnaître les accords liés à la situation d’énonciation - maîtriser l'imparfait et le passé simple.
1. La dictée

Cette voix me rassura, je n’étais plus seule ; mais curieuse de savoir qui s’amusait à me contrefaire, je rentrai dans l’appartement, croyant y trouver quelqu’un. J’y étais absolument seule comme à l’ordinaire. Je revins sur la terrasse, et j’appelai ma mère ; la voix répéta le mot d’une voix très douce, mais très nette, et cela me donna beaucoup à penser. Je grossis ma voix, j’appelai mon propre nom, qui me fut rendu aussitôt, mais plus confusément. Je le répétai sur un ton plus faible, et la voix revint faible, mais plus distincte, et comme si on me parlait à l’oreille. Je n’y comprenais rien, j’étais persuadée que quelqu’un était avec moi sur la terrasse ; mais ne voyant personne, et regardant vainement de toutes les fenêtres qui étaient fermées, j’étudiai ce prodige avec un plaisir extrême.

2. Les règles de grammaire
a. Les accords liés à la situation d'énonciation

Dans un texte à la première personne, je et nous renvoient parfois à une ou plusieurs femmes. Dans ce cas, il ne faut pas oublier d’accorder les adjectifs et les participes passés qui caractérisent je ou nous au féminin.

Ex. : Je n’étais plus seule. (accord de l’attribut avec le sujet)
Je représente une femme.
L’adjectif seule, employé comme attribut du sujet, s’accorde en genre et nombre avec le sujet.

Ex. : J’étais persuadée. (accord du participe passé conjugué avec l’auxiliaire être avec le sujet)
J' représente une femme.
Le participe passé persuadée conjugué avec l’auxiliaire être, s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.

b. Les terminaisons de l'imparfait (ais) et du passé simple (ai)
La première personne du singulier de l’imparfait (ais) et du passé simple (ai) des verbes du premier groupe se prononcent de la même façon. Pour les distinguer, il existe deux moyens :

1. Remplacer la première personne par la troisième personne du singulier
. La troisième personne est différente à l’imparfait et au passé simple.
Ex. : je rentrai dans l’appartement devient il rentra dans l’appartement.

2. Se demander quel est le sens de la phrase.
> Le verbe est toujours au passé simple quand l’action est ponctuelle et délimitée dans le temps.
Ex. : j’appelai ma mère (action ponctuelle)
> Le verbe est toujours à l’imparfait quand
l’action dure, se répète dans le temps ou que la phrase est descriptive.
Ex. : J’y étais absolument seule comme à l’ordinaire. (action répétitive). / Je n’y comprenais rien (action durative).

3. Les difficultés lexicales : les adverbes en –ment

Pour écrire correctement les adverbes en –ment, il faut savoir qu’ils sont formés à partir de l’adjectif.

Quatre possibilités à retenir !

• Si l’adjectif se termine par une voyelle, on lui ajoute -ment.
Ex.: absolu donne absolu-ment.

• Si l’adjectif
se termine par une consonne, on ajoute -e+ment.
Ex.: vain donne vain-e-ment.

Attention !
Certains adverbes comme énormément ou confusément sont des exceptions.
On ajoute –ément à l’adjectif énorme ou confus.

• Si l’adjectif se termine par -ant, on transforme -ant en  -amment.
Ex. : élégant donne élég-amment.

• Si L’adjectif se termine par -ent, on transforme -ent en -emment.
Ex.: intelligent donne intellig-emment.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents