Rousseau, Les Confessions (118 mots) - Maxicours

Rousseau, Les Confessions (118 mots)

Objectif : distinguer les homophones grammaticaux se et ce - maîtriser l'écriture des verbes en "-eter" et "-eler"
1. La dictée

J'avais un frère plus âgé que moi de sept ans. Il apprenait la profession de mon père. L'extrême affection qu'on avait pour moi le faisait un peu négliger; et ce n'est pas cela que j'approuve. Son éducation se sentit de cette négligence. [… ] On le mit chez un autre maître, d'où il faisait des escapades comme il en avait fait de la maison paternelle. Je ne le voyais presque point; à peine puis-je dire avoir fait connaissance avec lui; mais je [l'aimais] tendrement, et il m'aimait autant qu'un polisson peut aimer quelque chose. Je me souviens qu’un jour où mon père le châtiait rudement et avec colère, je me jetai impétueusement entre eux deux.

2. Les règles de grammaire 
a. L'homophone grammatical se et ce

Pour ne pas confondre, ces homophones, il faut connaître leur nature et le mot qui les suit.

  • Ce, déterminant démonstratif

Il se place :

- devant un nom : ce chat
- devant un pronom relatif : ce que, ce qui
- devant le verbe être, sous sa forme abrégée : c’est, c’était.
Ici : ce n'est pas cela que j'approuve.

  • Se, pronom

Il appartient à la forme pronominale du verbe. Il est toujours placé devant le verbe.
Ici, se sentit (verbe se sentir)

b. Les verbes en "-eter" et "-eler"
  •   Les verbes en « -eter »

Ils doublent leur « t », quand le « e » devant le « t » se prononce « è ».
Ex. : jette, jetterai.
Ils ne doublent pas leur « t », quand le « e » devant le « t » se prononce « e ».
Ex. : jeter, jetons, jetez, jetais, jetai

  • Les verbes en « -eler »

Ils doublent leur « l », quand le « e » devant le « l » se prononce « è ».
Ex. : rappelle, rappelles.
Ils ne doublent pas leur « l », quand le « e » devant le « l » se prononce « e ».
Ex : rappeler, rappelons, rappelez

Attention !
Certains verbes en « -eter » et en « -eler » ne doublent jamais leur consonne. Ils prennent un accent grave sur le « e ».
Ex : il gèle, nous gelons.
Ex : il achète, nous achetons.

3. Difficultés lexicales
  • Apprendre, approuver : les mots commençant par « ap- » prennent souvent deux « p » : ap-pareil, ap-privoiser, ap-pétit.

Exceptions : apercevoir, aplatir, apaiser.

  • Jetai : le « e » devant le « t » se prononce « e », on ne double pas le « t » (jeter, jetons, jetez, jetais, jetai).
    Dans certains cas, ce verbe double son « t » , quand le « e » devant le « t » se prononce « è » (jette, jetterai).

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.