La Ve République : une vie politique apaisée - Cours d'Histoire Terminale pro avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La Ve République : une vie politique apaisée

1. La naissance de la Ve République
a. De Gaulle: le fondateur du nouveau régime accepté par les Français
De Gaulle arrive légalement au pouvoir le 1er juin 1958 : c'est le dernier président du Conseil de la IVe République. Son gouvernement élabore une nouvelle Constitution, approuvée par 79 % des Français lors du référendum du 28 septembre 1958. C'est une défaite pour la gauche (PC ou F. Mitterrand) qui s'opposait au projet. Cette constitution renforce les attributions du pouvoir exécutif.
b. Les nouvelles institutions
Désormais le président de la République, élu au suffrage indirect, joue un rôle de premier plan : il nomme le Premier ministre, peut dissoudre l'Assemblée nationale et, par le référendum, demander directement aux citoyens leur approbation sur un projet de loi que refuserait l'Assemblée nationale.
L'Assemblée nationale vote les lois mais ne siège plus en permanence (deux sessions de quelques mois). Elle peut renverser le gouvernement, mais elle est alors menacée de dissolution. Le pouvoir des partis est affaibli.
Le Sénat dispose de pouvoirs limités : il vote les lois mais en cas de désaccord avec l'Assemblée, celle-ci garde le dernier mot.
2. La vie politique sous la Ve République
a. De De Gaulle à Pompidou
De Gaulle est élu président de la République le 21 décembre 1958 et désigne Michel Debré comme Premier ministre. L'Algérie devient indépendante en 1962 et le gouvernement assainit les finances publiques (dévaluation, lancement du nouveau franc en 1959).
En 1962, les Français acceptent, par référendum la modification de la Constitution voulue par De Gaulle : désormais le président de la République est élu au suffrage universel direct.
En 1968, la crise estudiantine et sociale ébranle la légitimité du général qui se retire en 1969.
Ancien Premier ministre, Pompidou est élu président et tente de répondre aux aspirations sociales des Français (ministère Chaban-Delmas promoteur de la « Nouvelle Société ») puis revient à une politique plus conservatrice. Malade, il décède en 1974.
b. De Giscard d'Estaing à Mitterrand
En 1974, Valéry Giscard d'Estaing devient le premier chef de l'Etat non gaulliste de la Ve république. Il modernise le pays (développement du réseau téléphonique par exemple), fait participer davantage la jeunesse à la vie politique (majorité à 18 ans). Mais la crise pétrolière de 1973, l'augmentation du chômage et l'union des partis de gauche favorisent l'élection du socialiste F. Mitterrand en 1981 (c'est l'alternance), réélu en 1988. Des mesures sociales attendues sont mises en place (39 heures, 5e semaine de congés payés). La peine de mort est abolie. La construction européenne est renforcée.
Malgré les crises politiques et sociales et les deux cohabitations, les institutions ont prouvé leur solidité et sont acceptées par tous.
L'essentiel

En 1958, la situation politique est tendue : le régime est paralysé par la guerre d'Algérie et l'instabilité ministérielle.
De Gaulle, appelé pour résoudre la crise, met en place de nouvelles institutions qui fondent la Ve République et il parachève le conflit algérien.
Le régime, fortement marqué par la personnalité du général, prouve sa solidité et permet à la France de connaître une vie politique apaisée.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents