La socialisation vue comme un processus d'interaction sociale - Maxicours

La socialisation vue comme un processus d'interaction sociale

La question qu’il convient de se poser ici est de savoir de quelle manière l’individu contribue à sa socialisation.

1. La socialisation expliquée par les interactions entre les individus
a. Une approche individualiste
La socialisation, pour les sociologues individualistes, ne se résume pas seulement à l’apprentissage passif de normes et de valeurs conditionnées par la société, le milieu social ou le sexe. Les individus sont rationnels (c'est-à-dire que leurs actions ont un sens, ils ont une « bonne raison » d’agir ainsi) et vont donc développer des stratégies pour s’adapter à des situations données.

Bien sûr, la société produit des contraintes mais les individus ne sont pas passifs devant elles ; ils les intègrent et réinterprètent les normes et les valeurs en fonction des différents messages reçus.
Les instances de socialisation sont nombreuses, les messages transmis peuvent être complémentaires mais aussi de temps en temps dissonants. C’est à l’individu de se forger sa personnalité en sélectionnant ces messages et en les adaptant au contexte.
Par exemple, dans l’institution scolaire, les messages véhiculés sont clairs : il faut travailler, faire des efforts pour réussir... Mais chez certains élèves, ces comportements sont stigmatisés par le groupe et il ne faut pas « collaborer ». Certains élèves tentent donc de concilier ces deux attentes différentes : travailler sans trop que les autres le remarque.

Dans cette perspective, l’individu est donc très actif dans la construction de sa personnalité. Les enfants sont eux aussi particulièrement actifs car les relations qu’ils créent avec les autres, leur permettent de participer à leur socialisation, au travers de trois comportements majeurs :

- l’imitation : l’enfant imite les adultes ou les autres enfants en transformant les rôles à sa manière ;
- l’intériorisation : l’enfant intègre petit à petit les règles ; il apprend à connaître les réactions des autres ;
- l’expérimentation : par une succession d’actes (en conformité ou en désaccord avec les normes), l’enfant teste son environnement ; il apprend ainsi ce qu’il peut faire ou non, quelles sont les limites en fonction des « autres ».

b. L’interactionnisme
Les interactionnistes vont plus loin encore dans cette analyse. Pour eux, la vie sociale est comme une pièce de théâtre où chacun a des rôles à jouer. 

Les rôles sont les modèles de conduite qui correspondent à des comportements attendus par le reste de la société. Un individu a donc plusieurs rôles à jouer, par exemple celui de salarié, de père, de mari… Il aura des comportements différents à chaque fois.

Pour les interactionnistes, les individus sont assez libres dans l’interprétation de leurs rôles. Ainsi, la société se construit grâce aux relations qui se créent entre les individus.
Par exemples, deux enfants éduqués dans la même famille, de la même manière pourront avoir deux personnalités différentes, les mêmes façons d’agir ou de penser.

2. Les applications dans l’explication des inégalités scolaires
a. Les stratégies familiales expliquent les inégalités de réussite
Raymond Boudon explique, dans L’inégalité des chances (1973), que les différences de réussite scolaire s’expliquent non pas par des forces qui font que des classes sociales sont dominées (comme le dit P. Bourdieu) mais par les stratégies rationnelles des familles. Ainsi, chaque famille désire que ses enfants aient une meilleure position sociale (ou au moins une position équivalente).

Un fils d’ouvrier qui devient professeur fera donc la fierté de ses parents qui y verront une ascension sociale. En revanche, ce ne sera pas le cas pour une famille de cadres supérieurs. Ainsi, les ambitions seront différentes pour les familles qui pousseront les enfants à faire des études plus ou moins longues, les enfants des classes populaires privilégiant les études plus courtes (IUT, BTS par exemple).

Les enfants de professeurs sont ceux qui réussissent le mieux car leurs parents connaissent bien le système scolaire (filières, options…) ce qui leur permet de définir des stratégies optimales de réussite. Ainsi, ce sont bien les relations entre l’individu et son environnement qui expliquent la réussite scolaire.
Doc 1 : Les stratégies scolaires familiales influencent la réussite des enfants

b. Les explications interactionnistes
Les interactionnistes expliquent la réussite scolaire de manière différenciée. Chaque situation est particulière et dépend de nombreux phénomènes. Le point commun est que cela dépend des relations nouées entre les individus.

Effet classe : un groupe d’élèves peut tirer le niveau vers le haut ou le bas selon le comportement de certains « leaders ». Il y a des classes qui « fonctionnent » mal et peuvent expliquer une baisse générale des résultats.

Effet établissement : certains établissements ayant une mauvaise réputation (gestion des absences laxiste, comportements violents, mauvais résultats aux examens…) n’attireront pas les meilleurs élèves et cela favorisera certains comportements déviants.

Effet professeur : certaines classes peuvent ne pas fonctionner correctement car les relations professeur-élèves ne sont pas bonnes. Aujourd’hui, beaucoup d’élèves sont plus motivés pour travailler quand ils nouent une relation de confiance avec leurs professeurs.

L’essentiel

Certains sociologues pensent donc que les individus ne sont pas passifs dans le processus de socialisation mais participent activement, dès leur plus jeune âge, à la construction de leur personnalité. Les individus sont rationnels et développent des stratégies d’adaptation comme c’est le cas par exemple à l’école. Cela explique donc que la socialisation des individus, même influencée par des forces sociales, peut être assez différente.
Synthèse visuelle


Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.