La France à la veille de la Révolution - Cours d'Histoire CM2 avec Maxicours - Primaire

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La France à la veille de la Révolution


1. Une société inégalitaire divisée en 3 ordres
Au XVIIIe siècle, la monarchie française est une monarchie absolue, de droit divin.
Le peuple est divisé en 3 ordres : le clergé, la noblesse et le Tiers Etat.

Le clergé : Certains hommes d’église sont très riches. Les simples curés sont aussi pauvres que les paysans. Tous savent lire et écrire.

La noblesse : ducs, comtes, vicomtes…Les descendants des familles de chevaliers ont des postes importants dans l’armée. D’autres nobles ont été anoblis. Ils possèdent tous des terres mais ne sont pas tous riches.

Le clergé et la noblesse sont privilégiés
: ils ne paient ni la taille ni la dîme ni les redevances seigneuriales (lourds impôts dus par le Tiers Etat). Ils ne sont pas jugés de la même façon. Ils peuvent porter l’épée, chasser, être appelés à la Cour…

Le Tiers Etat : ordre le plus important par le nombre. Il regroupe tous les paysans (certains possèdent leur terre, d’autres vivent dans la misère), marchands, écrivains, avocats, artisans, ouvriers… Certains sont instruits et cultivés. Tous paient beaucoup d’impôts.
2. Un désir de liberté gagne la France
Au XVIIIe siècle, des penseurs, les philosophes (Voltaire, Montesquieu, Rousseau…) réfléchissent à la meilleure façon de gouverner. Ils pensent que le Roi ne devrait pas avoir tous les pouvoirs. Ils disent aussi que les hommes doivent être libres et égaux.
Une partie de la population, la plus cultivée, pense que comme en Angleterre, le Roi devrait gouverner en respectant des lois fondamentales écrites. Celles-ci formeraient une constitution.



© Comstock imges/
Jupiterimages

 
Des Français, dont le Général La Fayette, vont aider les Américains dans leur lutte contre les Anglais pour l’indépendance En 1776, les Américains sortent vainqueurs du conflit. Ils établissent une démocratie. Un désir de liberté gagne la France.

3. La crise du régime

Les conditions climatiques donnent de mauvaises récoltes en 1787 et 1788. Le prix du pain augmente; La misère du peuple en ville et à la campagne est aggravée. La population est de plus en plus mécontente.

Louis XVI est un roi faible et peu intéressé par la politique. La reine Marie-Antoinette est impopulaire. L’Etat a besoin de beaucoup d’argent pour financer les guerres, les grands travaux, les pensions distribuées aux nobles… Pour sortir l’Etat de la crise financière, il faudrait soumettre à l’impôt les nobles et le clergé mais ils s’y opposent vigoureusement.

 Dans tout le pays, les trois ordres rédigent des cahiers de doléances qui regroupent leurs plaintes et réclamations. Le roi Louis XVI finit par accepter de réunir les Etats Généraux (assemblée dans laquelle les 3 ordres sont représentés) pour tenter de trouver une solution à la crise. La réunion est prévue pour le 5 mai 1789.

Je retiens
Au XVIIIe siècle, la monarchie française est une monarchie absolue de Droit divin.
La population est divisée en 3 ordres : le clergé, la noblesse et le Tiers Etat.
Le clergé et la noblesse sont privilégiés.

Le roi Louis XVI est faible, incapable de bien gouverner. La reine est impopulaire.
L’Etat a besoin de beaucoup d’argent. Un désir de liberté inspiré par les philosophes et l’exemple de l’Amérique arrive en France.

Pour tenter de résoudre la crise, le roi convoque les Etats Généraux le 5 mai 1789.
En prévision de cette assemblée, les membres des 3 ordres rédigent des Cahiers de Doléances.


Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents