L'industrialisation - Cours d'Histoire CM2 avec Maxicours - Primaire

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'industrialisation


1. Les machines à vapeur transforment l'industrie
Au XVIIe siècle, Denis Papin a conçu la première machine à vapeur. À la fin du XVIIIe siècle, les premières machines efficaces sont construites en Grande-Bretagne. Cette innovation technique va transformer en profondeur la façon de travailler dans les industries.

L’industrie textile, la sidérurgie et la métallurgie sont alors les principales industries.
On construit des machines à filer, à tisser, des marteaux de forge, des laminoirs actionnés par des machines à vapeur.

© PHOTOS.COM/
Jupiterimages

La vapeur est obtenue en faisant bouillir de l’eau dans d’énormes chaudières qui marchent au charbon.

La production augmente. On construit de grandes usines pour contenir toutes ces machines. Elles remplacent peu à peu les ateliers d’artisans.
Pour alimenter les chaudières, il faut beaucoup de charbon. On creuse des mines de plus en plus profondes. Le charbon extrait de la terre remplace le charbon de bois.

Les grandes usines se situent à proximité des mines. À partir de 1850, c’est la région Nord-Pas-de-Calais qui devient la première région industrielle de France.

Les machines à vapeur sont aussi utilisées dans l’agriculture à la place des anciennes.

Il faut produire sans cesse davantage car la population augmente ainsi que les besoins liés au développement du chemin de fer.

2. Le développement des transports
Au début du XIXe siècle, les Français se déplacent peu. Parfois, on utilise une charrette ou, pour les plus fortunés, la diligence, toutes deux tractées par des chevaux. Mais la plupart des déplacements se font à pied.

Les travaux du Français Seguin et de l’Anglais Stephenson permettent de mettre au point une locomotive à vapeur. Les locomotives deviennent de plus en plus puissantes et peuvent tracter plus de marchandises. On échange de plus en plus de denrées d’une région à l’autre.

© ABLESTOCK.COM/
Jupiterimages


En 1828, la première ligne de chemin de fer est ouverte en France.
Puis, les grandes lignes sont construites. Elles forment comme une étoile autour de Paris. Très rapidement, le chemin de fer couvre presque tout le pays.
En 1848, il y a en France 3000 km de voies ferrées.
En 1891, il y en a 36 000 km.

Cette construction du chemin de fer entraîne toute l’économie
. Il faut fabriquer des rails, des wagons, des locomotives. La sidérurgie et la métallurgie connaissent une progression spectaculaire. De grosses fortunes industrielles naissent.
Les Français (fortunés) voyagent davantage. C’est le début du tourisme sur la Côte d’Azur par exemple.


© LIQUID LIBRARY/
Jupiterimages
À partir de 1880, le bateau à vapeur remplace le voilier sur la mer. Des lignes régulières entre les continents sont créées. Elles permettent des échanges de marchandises plus rapides.

L’information aussi circule mieux grâce au télégraphe (1850) et au téléphone (1890). Enfin, le train permet d’acheminer plus vite le courrier.
3. La condition ouvrière
Le développement industriel s’accompagne dans toute l’Europe d’une grande misère ouvrière.

Beaucoup de petits artisans et de paysans vont travailler en ville. Ensemble, ils constituent ce qu’on appelle le prolétariat (ouvriers pauvres). Ils vivent dans des quartiers misérables à la périphérie des villes. Les maisons sont petites, insalubres, souvent simples caves ou greniers.

Les salaires sont très bas. Les ouvriers sont payés à la pièce, c’est à dire suivant ce qu’ils produisent dans la journée.Les journées de travail durent jusqu’à 14 heures. Il faut attendre 1901 pour que la loi fixe la journée de travail à 10 heures. Le repos du dimanche n’est généralisé qu’à la fin du XIXe siècle. Il n’y a pas de congé annuel.
© BRAND X PICTURES/
Jupiterimages

Les accidents du travail sont très fréquents. Il n’existe pas d’indemnités. Les ouvriers travaillent tant qu’ils le peuvent car il n’y a pas de retraite. Enfin, l’accès aux soins est impossible pour cette population pauvre car l’assurance maladie n’existe pas. Les familles ouvrières ne peuvent pas se nourrir convenablement.

Des lois sociales se mettent en place très lentement pendant la IIIe République. Citons celle de 1841 qui interdit le travail des enfants de moins de 8 ans. Peu à peu, les ouvriers s’organisent pour se défendre surtout à partir de 1884 lorsque la loi permet la création de syndicats.
Je retiens
Au XIXe siècle, on construit de nombreuses usines équipées de machines qui marchent à la vapeur. Elles s’installent à côté des bassins miniers car pour les faire fonctionner, on a besoin de beaucoup de charbon.

La France se couvre de voies ferrées à partir de 1828.
La vie économique française est profondément modifiée.

Tous les Français ne profitent pas des nouvelles richesses. La majeure partie, le prolétariat, vit dans des conditions déplorables. Les conditions de travail s’améliorent très lentement tout au long de la IIIe République.

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents