Fiche de cours

La confidentialité de la localisation

Lycée   >   Seconde   >   SNT   >   La confidentialité de la localisation

  • Fiche de cours
  • Quiz et exercices
  • Vidéos et podcasts
Objectifs
  • Être sensibilisé aux dangers de partage systématique de la donnée de géolocalisation.
  • Savoir régler les paramètres de localisation d’un smartphone et des applications utilisées.
Points clés
  • La géolocalisation est une donnée personnelle.
  • Chaque usager est acteur et décide ou non de partager sa localisation.
  • Les données de localisation peuvent participer au profilage de l’usager.
  • La CNIL veille au respect de la vie privée en imposant une information obligatoire aux usagers de la part des diffuseurs d’applications.

Les objets connectés ont aujourd’hui envahi notre quotidien. On estime leur nombre à plus de 30 milliards en 2025 (en incluant les smartphones). La plupart d’entre eux sont munis de récepteurs GPS. La donnée de votre localisation intéresse de plus en plus de monde !

1. Un pistage généralisé ?
a. Le geotracking

Le terme geotracking est la contraction de Geographic mapping et Tracking, ce qui signifie « positionnement et suivi géographique ».

Le geotracking permet de situer géographiquement sur le globe tout appareil dédié et ses mouvements, notamment grâce au GPS.

Lors de l’installation des multiples applications sur le smartphone ou la tablette par exemple, ces dernières vous demandent d’autoriser la localisation. Si certaines sont « légitimes » comme l’application de cartographie, d’autres le sont moins et partagent ces informations à d’autres applications partenaires.

b. Les données concernées

La géolocalisation se trouve au centre de toutes les convoitises et permet une déduction facile de tout un tas de données vous concernant, comme :

  • le lieu de travail ;
  • les lieux des différents achats ;
  • le lieu de résidence ;
  • les itinéraires empruntés ;
  • les lieux de loisirs ;
  • etc.
Exemple
On étudie la trace laissée par un utilisateur qui a laissé active la géolocalisation sur son smartphone (figure suivante), et que l’application Google utilise.

Exemple de trace laissée par un usager

On peut aisément en déduire que cet individu :

  • fréquente l’établissement scolaire La Chartreuse Paradis ;
  • est allé mangé à Quick ;
  • a fait quelques emplettes à Centrakor.

Si l’on veut avoir un aperçu de l’impact de l’activation permanente de l’outil de géolocalisation sur son smartphone Androïd, on peut se rendre sur le site « Google Location » à l’adresse suivante :
https://maps.google.com/locationhistory/b/0

c. Utilisation de nos données par autrui et questions à se poser

Des entreprises spécialisées recoupent toutes ces données avec d’autres pour les proposer (ou les vendre) à des annonceurs pour faire par exemple de la publicité ciblée puisqu’ils connaissent les habitudes des usagers.
Nous sommes souvent étonnés de ce profilage à notre insu !
On peut se poser des questions sur ces pratiques :

  • « Je ne souhaite pas informer quiconque (et potentiellement les cambrioleurs) que je ne suis pas chez moi maintenant. »
  • « Je souhaite tenir secret les lieux que je fréquente, qu’il s’agisse d’une école, d’un hôpital, d’un lieu de culte ou encore le lieu où je fais mes courses. »
  • « Je n’ai jamais donné mon accord pour que mon application météo favorite communique des données sur mes habitudes. »
  • « Je n’ai pas été informé sur l’utilisation de mes données personnelles et je ne sais même pas comment m’y opposer. »
d. Les actions de la CNIL

Il faut savoir que la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) veille sur ces pratiques et impose certaines règles aux entreprises qui fournissent les applications, notamment les informations qu’elles doivent donner aux usagers.

  • Les applications doivent fournir une information claire et le consentement de l’usager est obligatoire avant de collecter ses données et de les utiliser à des fins publicitaires.
  • Les annonceurs doivent fournir à l’usager une information sur la provenance des données utilisées ainsi que l’exercice de ses droits (accès, opposition, etc.).
2. Le paramétrage du partage de position sur son smartphone

Tout appareil connecté permet de choisir les applications qui ont accès aux données de localisation et de partage de cette donnée. Il faut donc être vigilant sur l’usage de ces appareils et être un acteur responsable pour protéger sa vie privée.

  • « Si je vois qu’une application me demande ma position, je dois savoir pourquoi : je sais que je peux accepter ou refuser. ».
  • « Je vais régulièrement voir dans les réglages de mon smartphone pour vérifier si tout est ok ».

Il n’existe pas de procédure générale qui permette d’activer ou de désactiver les services de localisation étant donné la diversité des appareils connectés. Il faut cependant lire attentivement le mode d’emploi adapté à son appareil et consulter les réglages de chaque application, notamment ceux de la gestion des permissions.

Exemple de permissions pour les applications Snapchat et Instagram

Évalue ce cours !

 

Découvrez le soutien scolaire en ligne avec myMaxicours

Le service propose une plateforme de contenus interactifs, ludiques et variés pour les élèves du CP à la Terminale. Nous proposons des univers adaptés aux tranches d'âge afin de favoriser la concentration, encourager et motiver quel que soit le niveau. Nous souhaitons que chacun se sente bien pour apprendre et progresser en toute sérénité ! 

Fiches de cours les plus recherchées

SNT

Capteurs et actionneurs

SNT

Les interfaces homme-machine

SNT

La conception d'une IHM

SNT

Les paramètres d'une image numérique

SNT

Les métadonnées d'une image numérique

SNT

Le traitement d'une image numérique

SNT

Le rôle des algorithmes dans les appareils photo numériques

SNT

Le capteur, les photosites et le passage aux pixels

SNT

Les protocoles de transfert du web

SNT

Les impacts énergétique et environnemental du numérique