La Banque centrale - Maxicours

La Banque centrale

La Banque centrale a un rôle essentiel à jouer dans l’activité monétaire et économique. Depuis 2008 et la crise économique son influence a grandit. Pour quelles raisons ? 
1. Historique
La Banque centrale a été créée dans le but de créer la monnaie de banque centrale c’est-à-dire la monnaie « physique ». Dans nos sociétés elle prend la forme de la monnaie fiduciaire et divisionnaire (les billets et les pièces). Seule la banque centrale peut émettre ce type de monnaie.

Créée en 1800, la Banque de France obtient le privilège du monopole de l’émission des billets en 1803. Son rôle est alors d’assurer une stabilité financière (donner confiance dans la monnaie nationale) et d’être une réserve pour le financement des caisses de l’État.
Elle reste une banque privée jusqu’en 1945, date à laquelle elle sera nationalisée. La Banque de France est déclarée indépendante en 1994 comme de nombreuses banques centrales européennes. Cela veut dire qu’elle ne reçoit plus de consignes venant de l’État, elle mène sa propre politique monétaire dans l’intérêt de la Nation. Elle réagit donc à des impératifs économiques et non pas politiques.

L’ensemble des banques centrales européennes sont aujourd’hui liées à la Banque centrale européenne (BCE) créée en 1998 dans le cadre de la mise en place de la monnaie unique : l’euro. Toutes les banques centrales nationales forment le système européen des banques centrales (SEBC) y compris celles des pays n’ayant pas encore adopté l’euro. Comme les banques centrales nationales, la BCE est indépendante.

Doc. 1. Locaux de la Banque centrale européenne
2. La Banque centrale joue un rôle dans la création monétaire et la vie économique nationale
La Banque centrale dispose d’abord du monopole d’émission de la monnaie fiduciaire. Pour les pays ayant adopté l’euro c’est la BCE qui détermine la quantité de monnaie à mettre en circulation en fonction de la politique monétaire à tenir mais aussi du nécessaire remplacement de la monnaie usagée ou détruite.
La Banque centrale peut aussi créer de la monnaie fiduciaire en changeant des devises ou en rachetant des titres aux banques de second rang. En effet, en achetant des devises ou des titres elle met en circulation des euros supplémentaires ce qui fait augmenter la masse monétaire.

La banque centrale joue donc le rôle de « prêteur en dernier ressort », elle intervient sur le marché monétaire pour vendre ou acheter des titres contre de la monnaie fiduciaire. Elle permet donc aux banques de second rang de se refinancer si elles manquent de monnaie centrale. Les taux d’intérêts de la banque centrale sont appelés taux directeurs car ils déterminent les taux ensuite pratiqués par les banques de second rang à leurs clients.

La Banque centrale regroupe les réserves de monnaie fiduciaire que doivent détenir les banques de second rang pour faire face aux retraits de leurs clients et aux règlements des chèques entre banques (ce sont les réserves obligatoires dont le taux est fixé par la Banque centrale). Elle peut aussi détenir des comptes à vue notamment pour les ménages qui ne trouvent pas de banques pour leurs dépôts suite à des incidents de paiement répétés. LaBbanque centrale tient d’ailleurs un fichier de ces incidents de paiement qui peuvent conduire certains clients à être interdits bancaires.
3. La Banque centrale régule l'activité monétaire et économique
La Banque centrale doit mener sa propre politique monétaire pour gérer l’activité économique nationale. Dans le cadre de la zone euro, cette fonction est dévolue à la BCE qui impulse la politique monétaire auprès des banques centrales nationales.
La BCE a été créée avec la mission principale de limiter l’inflation dans la zone euro. En effet, une forte inflation a tendance à dégrader le pouvoir d’achat de la monnaie européenne. De plus, cette inflation détourne les investisseurs étrangers et a donc pour corollaire une baisse des placements dans l’UE. Cela entraine donc une baisse de la demande d’euros et une chute de la valeur de la monnaie sur le marché des devises (c'est-à-dire une dépréciation de l’euro).

La BCE doit donc, pour maintenir la valeur de l’euro et limiter l’inflation, élever ses taux d’intérêts directeurs. En effet, des taux plus élevés dissuadent les banques de se refinancer auprès de la Banque centrale et donc de proposer des taux d’intérêts bas à leurs clients. Ainsi la demande de crédit baisse et la quantité de monnaie en circulation aussi. Cela a donc pour effet de limiter la consommation et l’investissement (et donc les tensions inflationnistes) et de maintenir une valeur forte à la monnaie européenne.
La banque centrale peut donc ainsi limiter le recours au crédit en élevant ses taux directeurs sur le marché mais aussi en augmentant le taux de réserves obligatoires. Elle peut en outre vendre des titres sur le marché monétaire pour retirer des euros en circulation et priver l’économie de financement.

Face à la crise économique qui a débuté en 2008, la BCE a du changer momentanément de politique pour assumer son rôle de préteur en dernier ressort. En effet, face aux pertes subies par les banques, elle a dû racheter une grande partie des titres douteux qu’elles possédaient pour éviter une forte chute du financement des activités économiques. Cela permet ainsi de limiter l’impact sur l’économie réelle et éviter surtout la faillite des institutions bancaires qui serait désastreuse pour la confiance dans le système monétaire et économique. La baisse généralisée des taux d’intérêts permet de soutenir la consommation et l’investissement par le recours moins coûteux au crédit.
L'essentiel
Le rôle essentiel de la Banque centrale est d’émettre la monnaie fiduciaire. Cela se fait désormais dans le cadre du système européen de banques centrales sous l’égide de la banque centrale européenne pour la France. La banque centrale a pour mission principale de lutter contre l’inflation dans le cadre de l’euro. Pour se faire, elle doit limiter la quantité de monnaie en circulation. Elle peut notamment renchérir le coût du refinancement pour les banques en augmentant ses taux d’intérêts directeurs ce qui limitera le recours au crédit bancaire. 
Synthèse visuelle

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.