Il n'y a pas de petites querelles, Amadou Hampâté Bâ - Maxicours

Il n'y a pas de petites querelles, Amadou Hampâté Bâ

Objectif
Découvrir l’univers traditionnel du conte africain, un moyen de transmission entre les générations
1. L'auteur (1900-1991)
• Sa vie
Amadou Hampâté Bâ est né en 1900 au Mali ; il est devenu un des plus célèbres conteurs africains contemporains, défenseur de la beauté et de l’art africains.

Enfant, il fréquente l’école coranique avant d’être réquisitionné d’office pour l’école française.
Adolescent, on lui apprend des connaissances secrètes, traditionnelles.
Adulte, il occupe plusieurs postes dans l’administration coloniale, puis effectue des missions ethnologiques (étude des ethnies ou peuples), concernant les traditions orales d’Afrique de l’Ouest.
Dès 1960, ses travaux encyclopédiques lui donnent l’accès à un siège de huit années à l’Unesco.
À la fin de sa vie, il poursuit ses recherches et rassemble de nombreux contes d’Afrique.
En 1977, il édite Petit Bodiel ainsi que nombre de contes, qui seront édités encore, après sa mort comme Il n’y a pas de petites querelles : nouveaux contes de la savane, en 1999.

• Sa mission

Amadou Hampâté Bâ a lutté toute sa vie pour la reconnaissance d’une culture africaine niée par la colonisation française, combat reconnu au sein de l’Unesco, en faveur de la réhabilitation des traditions orales africaines au sujet desquelles il écrit sa célèbre phrase : « En Afrique, quand un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle. »
2. Il n'y a pas de petites querelles...
a. Composition du recueil
Le livre est un recueil de 13 contes qui se distinguent selon divers critères :

Le conte réaliste dépeint les tares des hommes. Seul le langage des animaux s’apparente au merveilleux, le reste est parabole (métaphore) de la réalité africaine.
Exemple :
L’Homme et le crocodile présente une leçon sur l’ingratitude d’un homme aidé par un lièvre pour la capture d’un crocodile, un homme ingrat qui veut la mort du lièvre pour guérir son enfant. « Chaque fois que l’on entend une discussion ou une querelle, c’est qu’un bienfait a été payé en mal. (…) C’est que l’auteur du bienfait ne s’est pas mis suffisamment en garde. »

► Le conte merveilleux exploite la veine fantastique dans un récit initiatique (récit d’apprentissage).
Exemple :
La fille au masque de bois est déguisée en personnage repoussant par un arbre magique pour observer les imperfections humaines. Elle suit l’apprentissage d’un jeune homme, Hammadi, qui change de comportement, refusant désormais la loi de l’apparence pour rechercher la sincérité.

► Le conte des origines (conte étiologique) intègre dans une trame narrative l’explication d’un phénomène.
Exemple : L’origine de la chauve-souris s’explique par un compromis amoureux entre un renard vorace et un oiseau rescapé. Le récit débouche sur une leçon morale : « Mais pour qui réfléchit, il apparaîtra résumé tout entier par trois mots : espoir, compassion, amour. À ces trois vertus on doit ici d’abord le salut d’une vie, ensuite la victoire remportée sur une nature sauvage, enfin l’union de deux êtres différents pour en créer un troisième. »

► Le conte-fable
qui se consacre à la corruption politique et aux tares sociales, aux réflexions spirituelles sur la religion.
Exemple :
Le Marabout trop gourmand met en évidence que la sagesse religieuse qui oublie les besoins du corps est une erreur ; la sagesse éclaire à condition que le corps soit préservé…

Les contes puisent dans la réalité, les légendes merveilleuses et l’humour de scènes décalées.
b. Le récit initiatique
Les animaux représentent les hommes. Ainsi, le conte présente une réflexion sur le comportement des hommes, leurs vices et défauts. Il invite à l’humilité et la sagesse.
« Tout conte est plus ou moins initiatique, parce qu'il a toujours quelque chose à nous apprendre sur nous-mêmes. », écrit Amadou Ampâté Bâ.

Le récit agit comme une pédagogie orale qui enseigne par les images et les symboles. Ainsi, le héros doit surmonter des épreuves, une initiation pour avoir droit au bonheur. Il reçoit une punition et une leçon du cœur : les apparences sont trompeuses et l’attrait du superficiel est un test de l’âme de celui qui part en quête. L’essentiel est ailleurs…
L'essentiel
« Un conte, c'est le message d'hier transmis à demain à travers aujourd'hui ».
Les contes sont les paroles vivantes qui viennent de nos ancêtres par l’intermédiaire du chant, des images et des symboles, plus marquant que des explications rationnelles. Le conte est, donc, un moyen de transmission par excellence.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.