Les Fables, La Fontaine - Maxicours

Les Fables, La Fontaine

Objectifs
• Relier les fables de La Fontaine à un héritage littéraire ;
• En découvrir les caractéristiques et l’univers.
1. L'auteur, l'imitateur
a. L'héritage littéraire
Fabula signifie « histoire » ou « récit ».
Les premières fables datent de 2000 ans avant J.-C. Ce sont de courts récits illustrant une idée.

Le premier auteur connu est Esope, né en Grèce vers 620 avant J.-C., qui propose de petites histoires en prose (sans vers) parlant des hommes à travers les animaux et invitant à une réflexion morale.
Phèdre, né en Thrace vers 15 ans avant J.-C., reprend les fables d’Esope pour les mettre en vers.
Marie de France, née au 12e siècle s’inspire des fables d’Esope dans l’Ysopet.
b. L'auteur (1621-1695)
Jean de La Fontaine est né en 1621 dans un milieu bourgeois, au siècle de Louis XIV.
Tenté par l’Église, il quitte les ordres rapidement pour se consacrer au droit, et surtout à la lecture. Il mène une vie de bohème, entre protection des plus grands, fréquentation des salons littéraires et écriture de pièces de théâtre, de poèmes et de fables.

Le premier recueil des Fables, qui contient 126 fables, parait en 1668. Il est dédié à Monseigneur Le Dauphin, jeune fils du roi. Il entre à l’Académie française après la seconde publication de ses Fables en 1684.
2. Les Fables : l'univers
a. Le récit dynamique
Le récit est rapide, raconté au passé par un narrateur qui intervient au présent pour rendre la narration plus vivante (présent de narration) ou pour s’adresser directement au lecteur qui participe à l’aventure, appelé à réagir.

D’emblée un élément perturbateur bouleverse la situation. La progression est rythmée jusqu’à la situation finale pour divertir comme une petite comédie.

Les personnages sont caractérisés efficacement en quelques désignations précises et s’expriment directement. Les dialogues apportent une dimension théâtrale au récit.
Exemple : 
Dans la fable La laitière et le pot au lait, un personnage humain est mis en scène. Il s'agit d'une petite paysanne, Perrette, qui veut vendre son lait et rêve de tout ce qu'elle fera avec l'argent gagné. Malheureusement, distraite par son rêve de richesse, elle renverse son pot au lait. En quelques vers, la situation bascule : Perrette est tournée en ridicule et risque d'être battue pour sa maladresse.
b. La comédie humaine
« Une ample comédie à cent actes divers, et dont la scène est l'univers. »

Le fabuliste peint la société humaine et ses rouages : l’argent, l’amour, le pouvoir, la puissance, la mort, le travail, la liberté, la justice…

Les personnages sont des animaux personnifiés qui imitent les hommes à travers leurs qualités et défauts. Il dénonce le ridicule de l’homme puissant tyrannisant le plus faible, la femme infidèle, le courtisan imitant le maitre…
Exemple :
Dans la fable Le loup et l'Agneau, les deux personnages qui s'affrontent ont une force inégale : l'agneau est plutôt soumis, faible et respectueux, tandis que le loup se montre agressif et autoritaire.
Pourtant, l'agneau n'hésite pas à contredire les accusations du loup avec des arguments soigneusement choisis. Malheureusement, le loup se soucie peu de l'explication de l'agneau et le mange malgré tout. La fable montre qu'il est parfois inutile d'argumenter lorsque la personne à laquelle on s'oppose est plus forte physiquement.
c. La morale
« Je me sers d’animaux pour instruire les hommes », écrit La Fontaine au Dauphin, en dédicace de son recueil. L’auteur démontre une vérité et énonce des conseils de vie.
Exemple :
Dans Le Héron, le personnage principal a faim et refuse toute la nourriture qui se présente à lui, car il pense mériter mieux. Il est vaniteux et prétentieux, mais finit par se contenter d'un limaçon pour se nourrir. La morale de cette fable dénonce le comportement de ceux qui prennent le risque de tout perdre à force d'être trop difficiles et exigents. La morale invite à se satisfaire de ce que l'on a.
d. La forme
La Fontaine s’appuie sur les ressources d’un texte poétique : les rimes, les effets sonores, les rythmes.
Exemple :
Dans Le Héron, La Fontaine fait tout pour ridiculer le héron. Ainsi, il utilise la répétition du son [l] pour mimer la démarche de l'animal. De même, il répète l'adjectif « long » à de nombreuses reprises pour insister sur le côté « majestueux » de l'oiseau. Les phrases exclamatives utilisées dans la fable montrent son indignation et mettent en valeur le caractère vaniteux de l'animal. 
L'essentiel
Les Fables de La Fontaine ont toujours connu un immense succès, ce dont témoignent les enfants récitant encore les textes ou plusieurs metteurs en scène jouant les scènes, nombre d’auteurs (Queneau, Charpentreau) et illustrateurs du 20e siècle qui mettent en valeur la critique sociale et morale.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou autres traceurs pour améliorer et personnaliser votre navigation sur le site, réaliser des statistiques et mesures d'audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d'intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux et médias sociaux.