Expressionnisme 2 : der Blaue Reiter - Cours d'Histoire de l'art Terminale L avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Expressionnisme 2 : der Blaue Reiter

Objectif
évoquer Der Blaue Reiter, du nom d'une publication de 1912, et le groupe d'artistes qui l'a conçu ; groupe considéré, au sein de l'expressionnisme allemand, comme le pendant munichois de la communauté d'artistes Die Brücke.
Der Blaue Reiter est avant tout né de la rencontre des peintres Wassily Kandinsky et Franz Marc fin 1910 dans le cadre de la N.K.V.M. (Nouvelle Association d'Artistes de Munich).
La N.K.V.M, fondée par Kandinsky en 1909, a pour but d'accueillir des artistes de toutes disciplines, allemands mais aussi russes exilés, à l'instar de Kandinsky, et Alexej Von Jawlensky.
Deux expositions auront lieu, la première en 1911 réunissant des oeuvres de Kandinsky, Marc, Macke, Münter, Schönberg, Henri Rousseau et Delaunay ; la seconde, en septembre 1912, donnant à voir des oeuvres de Picasso, Braque, Derain, Van Dongen et Rouault.

Cependant, une controverse naît au sein de la N.K.V.M. entre partisans et détracteurs d'une telle diversité d'expressions. Face aux « traditionalistes », Kandinsky, Marc et Jawlensky défendent la libre expérimentation artistique, en particulier le recours à l'abstraction.

Kandinsky
et Marc commencent alors à travailler, dès juin 1911, sur une publication censée diffuser oeuvres et idées nouvelles. Cette publication est nommée Der Blaue Reiter (« Le cavalier Bleu »).

De la volonté même de Kandinsky, le Blaue Reiter ne sera ni un groupe ni une association, car il n'inclut, officiellement, que ses deux rédacteurs. Cependant, de nombreux artistes et écrivains seront invité à y collaborer, dont Jawlensky, August Macke, Paul Klee, entre autres.
1. Vers un art spirituel
Pour définir les ambitions du groupe se réclamant du Blaue Reiter, il peut être utile de le comparer à son pendant d'Allemagne du Nord, Die Brücke.

Die Brücke et Der Blaue Reiter partagent une même aspiration, héritée des romantiques et des symbolistes, à se libérer des illusions et à accéder, par le biais d'un art authentique, à un monde nouveau ; ils divergent cependant quant aux moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir.

Ainsi, quand la Brücke ne revendique que la libre jouissance de la vie, sans contrainte et donc sans programme artistique arrêté, le Blaue Reiter propose au contraire un programme basé sur tout un ensemble de spéculations métaphysiques.

Plutôt que le retour à la nature, Der Blaue Reiter insiste bien davantage sur la possibilité de reproduire l'intériorité mystique de l'homme, de sa relation au cosmos. L'influence des artistes d'origine russe comme Jawlensky et Kandinsky est en cela décisive.
L'abstraction apparaît alors, pour Kandinsky, comme le moyen ultime d'exprimer ce monde intérieur. Il a produit en 1910 sa première oeuvre abstraite, intitulée Première Aquarelle abstraite, et en propose une autre, Composition V, pour la troisième exposition de la N.K.V.M. à l'automne 1911.

Où trouver cette oeuvre :
www.ac-dijon.fr/pedago/music/bac/bac_33.htm

Le refus opposé à la toile incite Kandinsky à quitter la N.K.V.M. Il est suivi par Gabriele Münter et Franz Marc, puis plus tard par Jawlensky.

Cependant, tous les artistes qui participeront au Blaue Reiter n'expérimenteront par le passage à l'abstraction. Car il n'y a pas de style propre au Blaue Reiter, mais des individualités esthétiques très fortes ; cela constitue, là encore, une différence avec la Brücke, dont les artistes, bien qu'ils n'aient suivi aucun programme, sont arrivés à une telle communauté de style qu'il est au premier coup d'oeil difficile d'attribuer telle oeuvre à tel artiste.

Franz Marc ne franchira le pas de l'abstraction qu'à la fin d'une vie brève (il mourra près de Verdun en 1916) ; Jawlensky, Paul Klee, August Macke exprimeront aussi des réticences à se départir de la référence au monde visible. Mais à défaut d'un style commun, ces artistes partagent une même sensibilité, exprimée dans l'ouvrage Der Blaue Reiter.

2. Der Blaue Reiter : publication et expositions
a. Publication
Le Blaue Reiter paraît en 1912, la même année que Du spirituel dans l'art, l'ouvrage essentiel de Kandinsky. Les deux ouvrages énoncent les mêmes idées quand à la révolution esthétique à venir.

Une multitude de textes et d'illustrations compose le Blaue Reiter.
Des confrontations d'images inattendues sont tentées : dessins d'enfants, oeuvres antiques classiques, arts d'Afrique et d'Océanie, d'Extrême-Orient et du Moyen âge allemand, peintures de Matisse et de Picasso, art d'Egypte et art populaire russe, à côté des oeuvres des expressionnistes.
Accompagné de textes portant sur la science, la peinture, la musique et les correspondances qui les relient les unes aux autres, ce foisonnement doit préparer le terrain aux idées nouvelles : « la forme est l'expression extérieure d'un contenu intérieur » (Kandinsky).

Le célèbre compositeur Arnold Schönberg, dont les compositions sont considérées par Marc comme le pendant musical des abstractions de Kandinsky, apportera sa contribution au Blaue Reiter comme peintre et auteur.
Cette insistance sur les corrélation existant entre tonalité musicale et tonalité des couleurs est en soi caractéristique de la pensée du Blaue Reiter.

Sur la toile, la forme, par l'agencement réfléchi des couleurs, choisies pour leur valeur et leur tonalité, est expressive ; mais la touche, très maîtrisée, ne l'est pas.
C'est là encore une différence fondamentale d'avec les expressionnistes de Die Brücke, qui s'attachent plutôt à faire éclater la forme par l'expressivité de la touche et des couleurs, choisies seulement pour leur violence.

Ces divergences expliquent les réticences de Kandinsky à donner trop de place aux expressionnistes du Nord dans son ouvrage. Ce dernier se sent davantage d'affinités avec les abstractions du Français Delaunay, ou même avec le fauvisme réfléchi de Matisse, car il retrouve chez eux son propre souci d'orchestration des couleurs.

b. Exposition
Les deux expositions du Blaue Reiter, en 1911 et 1912, confirment les directions prises.

• La première a lieu le 18 novembre 1911 à la galerie Thannhauser de Munich ; elle prend la forme d'une manifestation face à celle de la N.K.V.M. qui a lieu au même moment.
Y sont réunies des oeuvres de Kandinsky, Marc, Macke, Münter, Schönberg, Henri Rousseau, Delaunay, etc. L'exposition tournera dans toute l'Allemagne, diffusant les idées nouvelles.

• La seconde exposition, intitulée « Noir et Blanc » (censées être consacrée à la gravure, elle accepte aussi des dessins et des aquarelles), accueille des oeuvres des artistes du Blaue Reiter (dont Klee) et de la Brücke, mais aussi, entre autres, de Braque, Delaunay, Derain, Picasso et de peintres de l'avant-garde russe : Gontcharova, Larionov et Malevitch.

C'est donc un panorama extrêmement large qui est ainsi offert au public. Les artistes ayant participé au Blaue Reiter sont alors réunis par une même foi en l'avenir et en ce qu'il promet : d'importants changements d'ordres esthétique et spirituel - les deux sont irrémédiablement liés à leur yeux -.

L'essentiel

Le Blaue Reiter, dont le noyau officiel n'est constitué que des peintres Wassily Kandinsky et Franz Marc, accueillera dans la réalité de nombreux artistes et écrivains de tous les horizons, tous issus des avant-gardes européennes.

Renvoyant à une publication de 1912 qui expose les idées chères à Kandinsky et Marc, le nom Blaue Reiter permet donc de définir l'autre groupe important de l'expressionnisme allemand, basé à Munich et pendant méridional des expressionnistes du Nord que sont les peintres de Die Brücke. Entre les deux groupes, il y a autant d'affinités que de divergences.

Leurs oeuvres sont formellement très différentes, et le Blaue Reiter a des préoccupations d'ordre métaphysique que n'a pas la Brücke. Cependant, tous partagent la même aspiration au changement, tant dans l'art que dans la société, changement auquel peuvent mener les artistes.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents