Dom Juan : l’auteur et son œuvre - Cours de Français avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Dom Juan : l’auteur et son œuvre

Dom Juan de Molière
L’auteur et son œuvre

1. Biographie de Molière
Jean-Baptiste Poquelin naît dans une riche famille bourgeoise en 1622. Après des études de droit et de philosophie, il décide de se consacrer au théâtre.

Il crée, vers les années 1640, avec Madeleine Béjart, l’Illustre-Théâtre, troupe qui sillonne les routes de France. Mais celui qui a pris le nom de Molière, de directeur de troupe et metteur en scène devient auteur dramatique. Il écrit ses premières pièces dès 1653 et rencontre son premier succès en 1659 avec Les Précieuses Ridicules.

Durant une dizaine d’années, Molière ne cesse d’écrire. Il enchaîne L’École des Femmes en 1662, Tartuffe en 1664, Dom Juan en 1665, etc.
A partir de ce moment-là, il est protégé par le roi Louis XIV et il multiplie alors les comédies ballets (Le Bourgeois Gentilhomme, 1670), les farces (Les Fourberies de Scapin, 1671) ou les comédies de caractère (L’Avare en 1668, Les Femmes Savantes en 1672).

Molière meurt en 1673 sur scène lors de la représentation du Malade imaginaire.

2. Molière et Dom Juan
a. Le précédent de Tartuffe
Molière est dès le début de sa carrière un auteur à la mode mais le ton satirique de ses comédies dérange et il se fait immédiatement des ennemis. Si L’École des Femmes qui stigmatise l’ignorance dans laquelle on laisse des femmes est jugée scandaleuse, c’est sa comédie Tartuffe qui entraîne les foudres de la censure. En effet dans Tartuffe, Molière s’attaque aux dévots et à l’hypocrisie de certains religieux. Au moment même où l’Église se fait intransigeante vis-à-vis de toute pensée déviante et face aux orthodoxies comme le Jansénisme (qui prône la rigueur et qui apparaît comme une menace), cette attaque paraît intolérable : le parti des dévots fait interdire la pièce. L’interdiction ne sera levée que cinq ans plus tard et la pièce aura alors un grand succès !
b. Le scandale de Dom Juan
C’est en pleine crise de Tartuffe que Molière écrit et fait jouer Dom Juan ou le Festin de pierre. Reprenant les mêmes thèmes (la religion, l’hypocrisie, l’athéisme), Molière suscite la même colère : la pièce est jouée mais le dramaturge est obligé d’épurer le texte (les éditions modernes marquent en général les passages censurés à ce moment-là : par exemple dans la scène 1, acte I ou la scène 6, acte V). Molière laisse ainsi triompher sa pièce quinze jours puis la retire de la scène : elle ne sera plus jamais jouée de son vivant.
c. L’origine du personnage de Dom Juan
Molière n’est pas l’inventeur du personnage de Dom Juan. C’est dans une comédie de l’espagnol Tirso de Molina, intitulée Le Trompeur (ou l’Abuseur) de Séville et l’Invité de pierre et jouée en 1630 que le personnage, un débauché sans scrupules, apparaît pour le première fois. L’intrigue et le personnage sont repris en Italie et en France. Molière s’en inspire même s’il est établi qu’il n’a pas eu connaissance directe du texte de Molina.
3. Résumé de Dom Juan
Dom Juan ou le Festin de Pierre est une comédie qui met en scène un séducteur libertin qui sera châtié par le Ciel.
Acte I
Dom Juan a quitté Done Elvire, une jeune femme qu’il a enlevée du couvent puis épousée car il a en tête une autre jeune femme. Sganarelle son valet, lui fait des reproches et l’avertit du châtiment qui le menace (scènes 1 et 2). Dom Juan, adepte de l’inconstance, fait la sourde oreille à ces remontrances ainsi qu’aux plaintes de Done Elvire qui le prévient de la colère du Ciel (scène 3).
Acte II
Dom Juan a décidé de séduire une jeune fiancée : mais la balade en barque durant laquelle il devait enlever la jeune fille tourne au naufrage et Dom Juan est sauvé par Pierrot, un paysan, et recueilli par Mathurine. Pierrot raconte la scène à Charlotte, sa fiancée qui se montre très intriguée par le naufragé (scène 1)…
Dom Juan apparaît alors et séduit sous le nez de Pierrot indigné Charlotte, à laquelle il promet le mariage (scènes 2 et 3). Mais Mathurine, aussi séduite par le héros, arrive : Dom Juan est alors obligé de rassurer chacune de son amour dans un jeu subtil d’apartés (scène 4). Le dialogue amoureux est interrompu par La Ramée qui annonce à Dom Juan qu’il doit fuir : il est poursuivi par douze hommes à cheval (scène 5).
Acte III
Dom Juan et Sganarelle discutent de médecine et de religion : pour Dom Juan, la médecine n’est que « pure grimace » et la seule chose qu’il croit est que « quatre et quatre font huit » (scène 1). Sur leur route, les deux personnages rencontrent un pauvre : Dom Juan promet de lui donner un louis si celui-ci accepte de blasphémer. Le pauvre refuse ; le grand seigneur, plein de mépris, lui lance tout de même la pièce (scène 2) ! Dom Juan va au secours d’un homme attaqué par des voleurs : Dom Carlos, c’est le nom de celui-ci, révèle être à la recherche d’un homme se nommant Dom Juan qui a terni l’honneur de leur sœur. Dom Juan affirme connaître cet homme et promet de le retrouver. Mais survient Dom Alonse, le frère de Dom Carlos, qui reconnaît Dom Juan et souhaite le tuer sur le champ. Dom Juan réussit à différer la vengeance et promet de réparer bientôt l’injure (scènes 3 et 4). Il rejoint alors Sganarelle et sur le chemin aperçoit le tombeau d’un Commandeur qu’il a tué en duel. Il entre dans le mausolée et par défi invite à souper la Statue du Commandeur qui par un signe de tête acquiesce (scène 5).
Acte IV
Plusieurs visites viennent retarder le souper de Dom Juan (scènes 1 et 2). Monsieur Dimanche, un fournisseur, vient réclamer son dû : mais Dom Juan par une virtuosité langagière sans pareille arrive à le payer de mots (scène 3). Alors que Monsieur Dimanche repart sans un sou, arrive Dom Louis, le père de Dom Juan : il fait la morale à son fils qu’il juge indigne mais Dom Juan reste sourd à ses remontrances (scène 4)…
Done Elvire annonce qu’elle retourne au couvent et que Dom Juan doit changer sa conduite s’il veut échapper aux foudres du Ciel (scène 6). Alors que l’on se met à table (scène 7), la Statue du Commandeur arrive et invite Dom Juan à souper le lendemain (scène 8).
Acte V
Dom Louis vient féliciter son fils de sa brutale et salvatrice conversion : Dom Juan joue l’hypocrite et affirme vouloir désormais suivre les commandements de Dieu (scène 1), à la grande surprise puis au grand désespoir de Sganarelle qui met à nouveau en garde son maître contre le courroux du Ciel (scène 2). Dom Carlos vient alors réclamer réparation de l’injure faite à Done Elvire : Dom Juan affirme qu’il part en retraite et que Dieu ne lui permettrait pas de se battre (scène 3). Sganarelle réaffirme à son maître que le Ciel ne pourra en supporter plus (scène 4). Apparaît alors un Spectre qui demande à Dom Juan de se repentir : celui-ci refuse et l’apparition s’envole. Surgit alors la Statue qui prend la main de Dom Juan qui est englouti par le feu alors que Sganarelle réclame ses gages (scènes 5 et 6).

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en histoire des arts grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents