Les transformations du paysage audiovisuel français, l'évolution de la politique culturelle et les nouvelles formes de la culture populaire - Maxicours

Les transformations du paysage audiovisuel français, l'évolution de la politique culturelle et les nouvelles formes de la culture populaire

Objectif

 Savoir en quoi la politique culturelle française a marqué un tournant dans les années 1970 et 1980.

Points clés
  • Dans les années 1970 et 1980, le domaine culturel français est profondément transformé.
  • Après la victoire de François Mitterrand en 1981, la culture redevient une priorité de l'État.
  • L’État allège son contrôle sur les médias puis met fin à son monopole, provoquant une multiplication des médias et l’apparition de chaînes privées.
  • De nouvelles formes de culture se développent sous l’influence d’une mondialisation accélérée.
1. La politique culturelle de Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981)

Valéry Giscard d’Estaing, Président de la République de 1974 à 1981, mène une politique culturelle plutôt conservatrice. Une politique qui contraste avec celle de son prédécesseur, George Pompidou, qui fut un fervent défenseur de l’art contemporain.

La politique culturelle n’est pas la priorité du Président. Le budget alloué à la culture diminue. Le ministère des Affaires culturelles, créé par de Gaulle, est même remplacé par un secrétariat d’État qui se concentre surtout sur la défense du patrimoine français.

Valéry Giscard d’Estaing lance cependant des projets prestigieux, comme la transformation de la gare d’Orsay en musée et la construction de la Cité des sciences de la Villette.

On assiste également à un début de libéralisation des médias, c’est-à-dire un allègement du contrôle de l’État sur les médias. L’ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française) créé sous de Gaulle est supprimé en 1974 et remplacé par trois chaînes de télévision publiques concurrentes (TF1, Antenne 2 et FR3) ainsi que quatre stations de radio du Groupe Radio France (France Inter, France Culture, France Musique et FIP).

2. La politique culturelle de François Mitterrand (1981-1989)
a. La culture : une priorité de François Mitterrand

La culture redevient une priorité de l’État après la victoire de François Mitterrand en 1981. Le secrétariat d’État redevient un ministère aux ambitions et aux moyens considérablement élargis.

L’objectif est de renouer avec une tradition de gauche remontant au Front populaire et de rendre la culture plus accessible au plus grand nombre.

Jack Lang, ministre de la culture de 1981 à 1986, puis de 1988 à 1992, institue la fête de la musique (1981) et les Journées du patrimoine (1984).

Jack Lang, le 11

En 1981, une loi sur le prix unique du livre est promulguée. Cette loi vise à protéger les libraires et les éditeurs menacés par l'ouverture de grandes surfaces en instaurant un système de prix unique. Elle impose en effet aux éditeurs de fixer un prix de vente au public pour chaque ouvrage ; prix que devront pratiquer tous les détaillants. En outre, l'objectif de ce texte est d'encourager le pluralisme dans la création et l'édition.

Parallèlement, l’État soutient des projets de prestige comme la construction de la Pyramide du Louvre (1988), l'ouverture au public du Grand Louvre (1993) et la construction de l’Opéra Bastille (1989). 

Chantier du « Grand Louvre » à Paris : la pyramide du Louvre est en cours de construction, sur la Cour Napoléon, 1987 ǀ © Giovanni Coruzzi / Brideman Images

Le projet de transformation de la gare d'Orsay en musée, lancé sous le mandat de Valéry Giscard d’Estaing, aboutit en 1986.

b. La fin du monopole d'État sur les médias

Le monopole d’État sur les médias est aboli pendant le 1er mandat de François Mitterrand. Dans les années 1980, on assiste à une explosion des « radios libres », et les chaînes privées de télévision, financées par la publicité, se multiplient.

Le marché est juteux : plus de 90 % des ménages sont déjà équipés d’une télévision et le temps passé devant la télévision ne cesse d’augmenter avec l’essor des émissions de sport et de divertissement.

En 1984, Canal+, une chaîne privée et payante, est créée. Puis, dans le contexte de la cohabitation avec la droite et de la libéralisation de l’économie, La Cinq et TV6 (M6) sont créées en 1986. TF1 est privatisée en 1987 et passe sous le contrôle du groupe industriel Bouygues.

3. Les nouvelles formes de la culture populaire
a. L'émergence d'une culture de masse

La télévision contribue à l’émergence d’une culture de masse et à l’accélération d’un phénomène d’américanisation. Les chaînes françaises diffusent notamment des séries télévisées américaines (Dallas, La petite maison dans la prairie, Magnum, etc.) et de clips des stars américaines de la pop music (Michael Jackson, Prince).

La culture de masse s’inscrit aussi dans le contexte plus large de l’accélération de la mondialisation : une culture mondiale émerge.

La culture tend à devenir une industrie aux produits standardisés. Malgré tout, la télévision permet une certaine diversité et favorise l’accès à la connaissance : des documentaires et émissions culturelles sont désormais diffusées.

Exemple
L’émission littéraire Apostrophes, créée et présentée par Bernard Pivot, est diffusée sur Antenne 2 de 1975 à 1990.
Bernard Pivot et son invité Valery Giscard d'Estaing, sur le plateau de l'émission Apostrophe, 1979 ǀ © Louis Monier / Bridgeman Images
b. « Culture jeune »

L’industrie culturelle cible de plus en plus les jeunes, qui représentent un marché juteux. Dans les années 1980, une « culture jeune ». Cette décennie voit apparaître en France la culture Hip Hop, née des ghettos noirs américains.

Le rapport à la musique est bouleversé par les nouvelles technologies : le Walkman de Sony, 1er baladeur audio à cassette, fait son apparition en 1979, puis c’est au tour des premiers lecteurs CD, à partir de 1984. La musique devient un objet visuel avec l’essor des clips diffusés à la télévision dans des émissions comme le top 50.

La génération d'enfants et adolescents qui grandit dans les années 1980 est bercée par les mangas japonais (Goldorak, Albator, Olive et Tom, Candy, Dragon Ball…), diffusés par Antenne 2, TF1 et La Cinq.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent