Les organismes unicellulaires - Maxicours

Les organismes unicellulaires

Objectifs
  • Comprendre l’organisation du vivant, la cellule.
  • Connaitre les caractéristiques des procaryotes.
  • Connaitre les caractéristiques des eucaryotes.
  • Établir un lien entre organisation cellulaire et métabolisme.
Points clés
  • Les organismes unicellulaires sont formés d’une seule cellule.
  • Il existe deux types d'organismes unicellulaires :
    • Les procaryotes (absence de noyau) regroupent uniquement les bactéries.
    • Les eucaryotes (présence d’un noyau) comprennent les champignons, les animaux et les végétaux.
Pour bien comprendre
  • Les cellules possèdent une paroi et du matériel génétique.
  • Pour fonctionner, les cellules ont des besoins nutritifs.
  • Il existe des organismes qui possèdent une seule cellule et d'autres qui en ont plusieurs.
1. Les organismes unicellulaires procaryotes

Les organismes unicellulaires procaryotes sont représentés uniquement par le groupe des bactéries. Ils sont caractérisés par leur très petite taille (de 1 à 10 µm).


Bactéries Bacilli

Il en existe une grande diversité. Ils possèdent cependant tous la même organisation : une membrane plasmique entoure un cytoplasme dans lequel baigne le matériel génétique sous la forme d’un chromosome unique circulaire constitué d’une double hélice d’ADN qui n’est pas inclus dans un noyau. Les bactéries sont toutes entourées d’une paroi protectrice plus ou moins épaisse et de composition variée qui va déterminer leur forme.


Organisation commune à toutes les bactéries

On distingue :

  • Les archaebactéries capables de vivre dans des conditions de milieux extrêmes (très chaud ou très froid, très salés, anaérobie, etc.).
  • Les eubactéries qui se distinguent par l'épaisseur de leur paroi. Un test de coloration dit coloration de Gram permet de différencier ces bactéries. Les bactéries à paroi épaisse se colorent en violet et sont dites GRAM+ tandis que les bactéries à paroi fine se colore en rose et sont dites GRAM-.
  • Les cyanobactéries qui possèdent dans leur cytoplasme des structures membranaires ou thylacoïdes, lieu des réactions de la photosynthèse.

Les organismes unicellulaires représentent donc le niveau d’organisation le plus basique du vivant. Leur membrane semi-perméable laisse diffuser les gaz et les solvants comme l’eau ainsi que quelques solutés nécessaires à la production de matière et d’énergie. Excepté pour les cyanobactéries, l’ensemble des réactions a lieu dans le cytoplasme. Elles sont peu coûteuses en énergie.

2. Les êtres unicellulaires eucaryotes

À la différence des cellules procaryotes, les cellules eucaryotes possèdent un cytoplasme compartimenté entouré d’une membrane plasmique semi-perméable. Chaque compartiment appelé organite assure une fonction bien précise dans la cellule :

  • Le noyau renferme l’information génétique sous la forme de chromosomes constitués d’ADN. Il contient le patrimoine génétique de la cellule.
  • Les mitochondries assurent la respiration.
  • Les chloroplastes assurent la photosynthèse. Cet organite caractérise les algues unicellulaires (euglènes, Chlamydomonas sp., etc.).

Ultrastructure d'une cellule eucaryote d'euglène (algue unicellulaire)

On distingue les levures (champignons), les protozoaires (cellule animale) et les algues unicellulaires (cellule chlorophyllienne). Un grand nombre de ces organismes sont entourés d’une paroi protectrice caractéristique.


Des levures (champignons) et des euglènes (algues)

Les êtres unicellulaires eucaryotes sont capables de se nourrir par ingestion des substances nutritives et dans le cas des algues vertes de réaliser la photosynthèse. De plus, le fait qu’ils possèdent des mitochondries leur permet de produire de grandes quantités d’énergie, indispensable pour assurer les besoins de la cellule. Parmi ces fonctions, on peut citer en exemple la mobilité qui implique le mouvement des cils ou des flagelles.

Parmi les protistes, certains se comportent comme des parasites d’organismes pluricellulaires et peuvent s’avérer pathogènes.

Exemple : Plasmodium falciparum responsable du paludisme ou Trypanosomae brucei responsable de la maladie du sommeil.

D’autres vivent en symbiose avec leur hôte. C’est le cas de certains flagellés (munie d’un flagelle permettant leur déplacement) qui vivent dans le tube digestif des animaux xylophages et permettent la digestion de la cellulose (constituant principal de la paroi végétale).

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Des profs en ligne

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent