Les adjectifs de la 2e classe - Cours de Latin 4eme avec Maxicours - Collège

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Les adjectifs de la 2e classe

Objectif :
Apprendre à identifier les adjectifs de la deuxième classe et maîtriser leur accord avec les noms qu'ils qualifient.
Il en va bien évidemment des adjectifs de la 2e classe comme des adjectifs de la 1re : ils s'accordent en genre, en nombre et en cas avec le nom qu'ils qualifient.

Eux aussi vont « emprunter » la déclinaison des noms : ceux de la 1re classe suivent la 1re et la 2e, les adjectifs de la 2e classe suivent la 3e déclinaison des noms.
1. Comment se présente un adjectif de la 2e classe ?
Le principe de déclinaison est le même que pour les adjectifs de la 1re classe : les adjectifs ont trois formes, une qui sert pour l'accord avec un nom féminin, une pour un nom masculin et une troisième pour un nom neutre. Les trois formes étaient toujours distinctes dans la 1ère classe (–us ou –er,a, –um), alors que de nombreux adjectifs de la 2e classe n'ont au nominatif singulier que deux formes distinctes, voire une seule forme, commune aux trois genres.

Voilà les trois présentations que l'on rencontre :
• Certains adjectifs ont trois formes distinctes pour les trois genres, et ces trois formes apparaissent alors successivement (masculin, féminin puis neutre) dans les lexiques : acer, acris, acre (« vif ») ;
• D'autres, et c'est le cas d'une majorité, n'ont que deux formes distinctes. L'adjectif se présente alors ainsi : fortis, e (« courageux »), où fortis est la forme du nominatif singulier au masculin et au féminin et -e est mis pour forte, forme du nominatif neutre singulier. La déclinaison du masculin et celle du féminin sont alors semblables ;
• D'autres, enfin, possèdent une seule forme de nominatif, commune aux trois genres. Dans ce cas, l'adjectif se présente ainsi : vetus, -eris (« vieux »), où vetus est le nominatif singulier commun aux trois genres, et -eris est, comme pour le nom, le génitif qui fournit en outre le radical. La déclinaison du masculin et celle du féminin sont à nouveau semblables.
2. La déclinaison des adjectifs
La déclinaison des adjectifs de la 2e classe est donc calquée sur celle des noms de la 3e déclinaison, si bien que, comme pour cette dernière, il faudra distinguer les adjectifs à radical en consonne et les adjectifs à radical en –i.
a. Les adjectifs à radical en consonne
Ces adjectifs sont à rapprocher des noms de la 3e déclinaison du type rex, regis pour le masculin et le féminin, nomen, -inis pour le neutre, dont ils suivent exactement la déclinaison.

Remarque :

À partir du génitif, au singulier comme au pluriel, la déclinaison du masculin / féminin et celle du neutre sont identiques.

 
 
Masculin - Féminin   Neutre
 Singulier  Pluriel  Singulier  Pluriel
 Nominatif  vetus  veteres  vetus  vetera
 Vocatif  vetus  veteres  vetus  vetera
 Accusatif  veterem  veteres  vetus  vetera
 Génitif  veteris  veterum  veteris  veterum
 Datif  veteri  veteribus  veteri  veteribus
 Ablatif  vetere  veteribus  vetere  veteribus

Les adjectifs suivant ce modèle sont suffisamment peu nombreux pour pouvoir être cités : dives, divitis (« riche »), pauper, pauperis (« pauvre »), princeps, principis (« premier »), particeps, participis (« qui participe à »), superstes, superstitis (« survivant »), compos, compotis (« maître de »). Les comparatifs suivent ce modèle de déclinaison.
b. Les adjectifs à radical en -i
Au singulier, on retrouve la déclinaison de civis (masculin et féminin) à la différence de l'ablatif singulier en –i (il est en e pour civis) et, pour le neutre, de mare.

  Masculin - Féminin   Neutre
  Singulier Pluriel Singulier Pluriel
Nominatif fortis fortes forte fortia
Vocatif fortis fortes forte fortia
Accusatif fortem fortes forte fortia
Génitif fortis fortium fortis fortium
Datif forti fortibus forti fortibus
Ablatif forti fortibus forti fortibus

Au pluriel, on retrouve en tout point la déclinaison de civis et de mare, qui se caractérise par la présence de –i aux nominatif, vocatif et accusatif neutres, ainsi qu'au génitif des trois genres.

La plupart des adjectifs de cette catégorie ont au singulier un nominatif masculin et féminin en is, et un nominatif neutre en e, mais certains adjectifs possèdent trois formes distinctes au nominatif (acer, acris, acre) ; dans ce cas, les trois formes distinctes valent pour le nominatif et le vocatif singulier, et, pour la suite de la déclinaison, les formes du masculin et du féminin sont à nouveau semblables :

   Masculin  Féminin  Neutre
Nominatif  acer acris acre
Vocatif  acer acris acre
Accusatif  acrem acrem acre
Génitif  acris acris acris
Datif  acris acris acris
Ablatif acris acris acris

Les autres adjectifs suivant le modèle de fortis sont :

• les adjectifs en –is ;
• les adjectifs en –ax, –ex, –ix, –ox (par exemple ferox, –ocis qui signifie « farouche ») ;
• les adjectifs en ns, –ntis (par exemple prudens, entis qui signifie « prévoyant ») ;
• les participes présents qui se présentent comme ces derniers : amans, –antis ; monens, –entis...

Attention !

Ces deux dernières catégories (terminaisons en ns, ntis) vont, dans certaines circonstances, remplacer la terminaison en i de l'ablatif singulier masculin / féminin en terminaison en –e (comme le fait le type vetus, –eris). Cette transformation a lieu :
• quand l'adjectif désigne une personne (ou un être animé) ;
• quand un participe présent est employé comme verbe dans un ablatif absolu.

Exemple
:
Prandent
e eo quondam, canis extrarius e trivio manum humanam intulit... (Suétone, Vie de Vespasien, 5).
→ Un jour que celui-ci (Vespasien) déjeunait, un chien étranger à la maison apporta d'un carrefour une main humaine.

Le verbe prandeo, es, ere (« déjeuner ») est ici au participe présent et dans un ablatif absolu, il se termine donc en e.

Exemple
:
sequenti die
→ le jour suivant.

Sequens, –ntis est le participe présent issu du verbe sequor, sequi (« suivre ») ; il se rapporte ici au mot « jour », qui ne désigne pas un être animé. Il grade par conséquent la terminaison en i.
3. L'accord de l'adjectif avec plusieurs noms
Il arrive fréquemment qu'un adjectif qualifie plusieurs noms. Dans ce cas, il faut distinguer l'adjectif en fonction d'épithète ou d'apposition d'une part, et l'adjectif en fonction d'attribut, d'autre part.
a. L'adjectif épithète ou apposé
Quand l'adjectif est épithète ou apposé, il s'accorde en genre, nombre et cas avec le nom le plus proche.

Exemple
:
Romulus, vir magno ingenio sollertiaque (...) Romam condidit. (Cicéron, De republica, II.5)
→ Romulus, homme d'une grande intelligence et d'une grande habileté (...) a fondé Rome.

L'adjectif magnus, a, um (« grand ») s'accorde avec son voisin ingenio (d'ingenium, ii, n.) à l'ablatif (de qualité) neutre singulier, alors qu'il qualifie également sollertia, mot féminin.

Remarque :
En français, cet accord de proximité a subsisté jusqu'au 17e siècle mais, aujourd'hui, on est amené soit à accorder l'adjectif au pluriel (avec le masculin l'emportant sur les autres genres), soit à procéder, comme dans la traduction ci-dessus, à une répétition.
b. L'adjectif attribut
Quand l'adjectif est attribut, il s'accorde avec l'ensemble, c'est-à-dire au pluriel.

• Si les noms sont tous du même genre, l'adjectif se met au genre de ces mots.
• Si les noms ne sont pas tous du même genre, l'adjectif se met au masculin pour des noms désignant des personnes, et au neutre pour des noms désignant des choses.

Exemple
:
Pater et mater sunt pulchri.
→ Le père et la mère sont beaux.

L'adjectif pulcher, a, um s'accorde avec l'ensemble du groupe nominal, donc au pluriel, et au masculin car il s'agit de noms de personnes de genres différents.

Exemple
:
Domus et hortus sunt pulchra.
→ La maison et le jardin sont beaux.

L'adjectif pulcher, a, um s'accorde avec l'ensemble du groupe nominal, donc au pluriel, et au neutre car il s'agit de noms de choses de genres différents (domus est du féminin et hortus de neutre).
L'essentiel
Les adjectifs s'accordent en genre, nombre et cas avec le nom qu'ils qualifient. Ceux de la deuxième classe suivent la troisième déclinaison des noms, avec la même distinction entre radicaux en –i et radicaux à consonne.

Le tableau suivant résume les différences entre ces deux types :

  Radicaux à consonne Radicaux en –i
Ablatif singulier e i*
Nominatif, vocatif, accusatif
Neutre pluriel
a ia
Génitif pluriel um ium

* En –e pour les adjectifs se rapportant à une personne et le participe présent dans un ablatif absolu.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en mathématiques grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents