Identifier et vérifier la fonction d'un mot (ou d'un groupe de mots) - Maxicours

Identifier et vérifier la fonction d'un mot (ou d'un groupe de mots)

Objectifs
  • Connaitre et appliquer les techniques d'identification des fonctions de mots.
Points clés
  • Les mots (et les groupes de mots) ont des fonctions dans la phrase. Dans le groupe nominal, les mots ont également des fonctions.
  • Pour identifier la fonction d'un mot (ou d'un groupe de mots), on peut agir sur les mots dans la phrase grâce à plusieurs techniques.
  • Il faut toujours tester au moins 2 techniques pour être sûr d'avoir correctement identifié une fonction.

Il existe 7 techniques qui permettent d'identifier ou de vérifier la fonction d'un mot ou d'un groupe de mots.

  • la substitution (ou le remplacement) ;
  • la suppression ;
  • la transformation (le déplacement, l'encadrement) ;
  • l'observation du sens des mots ;
  • l'observation de la classe grammaticale des mots ;
  • l'observation de la position des mots ;
  • l'observation des accords entre les mots.


Il faut utiliser au moins 2 techniques pour vérifier que l'on a bien identifié la fonction d'un mot ou d'un groupe de mots.

1. La substitution (ou le remplacement)
La substitution (remplacement) veut dire que l'on peut remplacer un mot (ou un groupe de mots) par un autre mot (ou groupe de mots) sans que la phrase ne devienne incorrecte.


Cette technique permet d'identifier les fonctions de groupe nominal sujet, de verbe conjugué et de complément du nom. Elle est également très efficace pour identifier la nature (classe grammaticale) d'un mot.

a. Identifier un groupe nominal sujet

Un groupe nominal sujet peut toujours être remplacé par un pronom personnel de conjugaison (« il », « elle », « ils » ou « elles ») en fonction du genre et du nombre du groupe.

Exemples :
– Depuis deux jours, les voiliers sont pris dans une tempête.
→ Depuis deux jours, ils sont pris dans une tempête. (3e personne du pluriel, au masculin)
– Cette nuit, la voile d'un bateau a été arrachée.
→ Cette nuit, elle a été arrachée. (3e personne du singulier, au féminin)
b. Identifier le verbe conjugué

Le verbe conjugué d'une phrase peut toujours être remplacé :

  • par le même verbe à un autre temps (transformation au passé, au présent ou au futur) ;
    Exemple :
    On a arraché la voile d'un bateau.
    → En ce moment, on arrache la voile d'un bateau.
    → Demain, on arrachera la voile d'un bateau.
  • par un autre verbe connu (le verbe « faire » permet très souvent de réussir la substitution d'un verbe d'action ; le verbe « être » permet de réussir la substitution d'un verbe d'état).
    Exemples :
    Chaque jeudi, je prends un cours de guitare. → Chaque jeudi, je fais un cours de guitare.
    Cette voiture semble en panne. → Cette voiture est en panne.
c. Identifier un complément du nom

Un complément du nom (groupe avec préposition, ou proposition subordonnée relative) peut toujours être remplacé par un adjectif épithète.

Exemples :
Ces vêtements de sport sont à moi. → Ces vêtements noirs sont à moi.
Je ne veux pas porter ces vêtements que tu me proposes. → Je ne veux pas porter ces vêtements noirs.
2. La suppression
La suppression consiste à supprimer le mot (ou le groupe de mots) de la phrase.

On regarde si la phrase reste correcte, si elle veut toujours dire quelque chose.

On distingue :

  • les fonctions de mots qui peuvent être supprimées ;
  • les fonctions de mots qui ne peuvent pas être supprimées.
a. Les fonctions qui ne peuvent pas être supprimées
La technique de la suppression permet d'identifier les fonctions obligatoires : si le mot (ou le groupe de mots) ne peut pas être supprimé de la phrase, c'est qu'il fait partie de ces fonctions.


Les fonctions obligatoires dans une phrase
Les fonctions qui ne peuvent pas être supprimées de la phrase sont :

  • le sujet ;
  • le verbe conjugué ;
  • le complément du verbe (COD ou COI) ;
  • l'attribut du sujet.
Exemples :
– Les élèves visitent un village médiéval.
→ On ne peut supprimer ni le sujet « les élèves », ni le verbe « visitent », ni le complément du verbe « un village médiéval ».
– Les élèves sont intéressés.
→ On ne peut pas supprimer l'attribut du sujet « intéressés ».


Les fonctions obligatoires dans le groupe nominal
Les fonctions qui ne peuvent pas être supprimées du groupe nominal sont :

  • le déterminant ;
  • le nom.
Exemple :
les châteaux médiévaux
→ Dans ce groupe nominal, on ne peut supprimer ni le déterminant « les », ni le nom « châteaux ».
b. Les fonctions qui peuvent être supprimées
La technique de la suppression permet aussi d'identifier les fonctions non-obligatoires : si le mot (ou le groupe de mots) peut être supprimé de la phrase, c'est qu'il fait partie de ces fonctions.


Les fonctions non-obligatoires dans la phrase
Seul le complément de phrase (ou complément circonstanciel) peut être supprimé.

Exemple :
Cette année, les élèves iront visiter un village médiéval.
→ Les élèves iront visiter un village médiéval.


Les fonctions non-obligatoires dans le groupe nominal
Les fonctions qui peuvent être supprimées du groupe nominal sont :

  • l'adjectif épithète ;
  • le complément du nom (groupe avec préposition ou proposition subordonnée relative).
Exemples :
– les châteaux médiévaux → les châteaux
– les châteaux du Moyen Âge → les châteaux
– les châteaux qui ont été construits au Moyen Âge → les châteaux
3. La transformation
Transformer une phrase signifie que l'on change l'ordre des mots (déplacement) ou que l'on ajoute des mots (encadrement).

 

Le déplacement veut dire que l'on essaie de changer la position du mot (ou du groupe de mots) et que l'on regarde si la phrase reste correcte, si elle veut toujours dire quelque chose.


On distingue :

  • les fonctions de mots qui peuvent être déplacées ;
  • les fonctions de mots qui ne peuvent pas être déplacées.

L'encadrement est seulement utilisé pour identifier le sujet de la phrase.

Exemple :
Les saumons remontent la rivière.
Ce sont les saumons qui remontent la rivière.
a. Les fonctions qui ne peuvent pas être déplacées

Dans la phrase, certaines fonctions de mots ne peuvent pas être déplacées :

  • le sujet ;
  • le verbe conjugué ;
  • le complément du verbe (COD ou COI) ;
  • l'attribut du sujet.


La technique de la transformation permet d'identifier ces fonctions.

Exemples :
– Les élèves visitent un village médiéval.
→ On ne peut ni déplacer le sujet « les élèves », ni le verbe conjugué « visitent », ni le complément du verbe « un village médiéval ».
– Les élèves sont intéressés.
→ On ne peut pas déplacer l'attribut du sujet « intéressés ».
b. Les fonctions qui peuvent être déplacées

Dans la phrase, seul le complément de phrase (ou complément circonstanciel) peut être déplacé, souvent au début ou à la fin de la phrase.

Exemple :
Cette année, les élèves iront visiter un village médiéval.
→ Les élèves iront visiter un village médiéval cette année.
c. L'encadrement du sujet
L'encadrement est une technique qui montre que le sujet est le seul mot (ou groupe de mots) qui peut être encadré par l'expression « c'est ... qui » sans changer la phrase.

Cette technique permet d'identifier le groupe sujet entier.

Exemple :
La course de voiliers autour du monde a commencé le 30 novembre.
C'est la course de voiliers autour du monde qui a commencé le 30 novembre.
Le groupe nominal sujet complet est donc : « la course de voiliers autour du monde ».
4. Le sens des mots dans la phrase

Observer le sens des mots permet d'identifier certaines fonctions en posant des questions :

  • Qui fait quoi ? 
    Cette question permet d'identifier :
    • le sujet (qui ?) ;
    • le verbe d'action (ce que fait le sujet) ;
    • le complément du verbe (après avoir trouvé le sujet et le verbe) ;
  • Qui est comment ?
    Cette question permet d'identifier :
    • le sujet (qui ?) ;
    • le verbe d'état (« être », « paraitre », « sembler », etc.) ;
    • l'attribut du sujet (comment ?).


Les questions sur les circonstances de la phrase (Où ? Quand ? Comment ? Dans quel but ?) permettent d'identifier les compléments de phrase.

Rechercher les mots (ou les groupes de mots) qui apportent une précision sur un nom permet souvent d'identifier un adjectif épithète ou un complément du nom.

Exemples :
– un manteau rouge → « rouge » apporte une précision sur la couleur du manteau.
– un manteau qui est posé sur le fauteuil → « qui est posé sur le fauteuil » apporte une précision sur l'endroit où se trouve le manteau.

 


Remarque importante
Il est toujours nécessaire d'utiliser une autre technique (substitution, suppression, etc.) en plus de l'observation du sens des mots, pour ne pas se tromper.
5. La classe grammaticale des mots

Selon leur classe grammaticale, les mots peuvent avoir certaines fonctions précises.

  • Un groupe nominal peut être :
    • sujet ;
      Exemple : Le chat dort.
    • complément du verbe ;
      Exemple : Je regarde le chat.
    • complément de phrase.
      Exemple : La semaine dernière, je suis allée à Londres.
  • Un adjectif peut être :
    • épithète ;
      Exemple : un nouvel appareil
    • attribut du sujet.
      Exemple : Cet appareil est neuf.
  • Un adverbe peut être :
    • complément du verbe ;
      Exemple : Il appelle souvent.
    • complément de phrase.
      Exemple : Je pars maintenant.
  • Un pronom peut être :
    • sujet ;
      Exemple : Il regarde les bateaux.
    • complément du verbe.
      Exemple : Noah les regarde.
  • Un groupe avec préposition peut être :
    • complément du nom ;
      Exemple : le cartable de l'élève
    • complément du verbe ;
      Exemple : Je téléphone à mon frère.
    • complément de phrase.
      Exemple : Dès le début du spectacle, le bruit était très fort.
6. La position des mots dans la phrase

Dans des phrases simples, les mots occupent souvent des positions qui peuvent aider à identifier leur fonction :

  • le sujet est souvent placé avant le verbe conjugué (sauf dans les phrases interrogatives avec inversion sujet-verbe) ;
  • l'adjectif épithète est placé juste avant ou juste après le nom ;
  • l'adjectif attribut du sujet est placé après un verbe d'état ;
  • un groupe nominal complément du verbe est souvent placé après le verbe ;
  • un pronom complément du verbe est toujours placé avant le verbe ;
  • un complément de phrase est souvent en début ou en fin de phrase.



Remarque importante
Ces positions ne sont pas toujours respectées.
Plus la phrase est longue ou compliquée, plus les positions risquent de changer.
Il est donc toujours nécessaire de vérifier avec une autre technique (substitution, suppression, etc.).
7. Les accords entre les mots

Observer l'accord d'un mot (ou d'un groupe de mots) avec un autre peut aider à identifier sa fonction :

  • le verbe conjugué est toujours accordé avec le sujet ;
  • l'adjectif épithète est toujours accordé avec le nom qu'il complète ;
  • l'adjectif attribut du sujet est toujours accordé avec le sujet ;
  • un pronom est toujours accordé en genre et en nombre avec le nom qu'il remplace.

Vous avez déjà mis une note à ce cours.

Découvrez les autres cours offerts par Maxicours !

Découvrez Maxicours

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

quote blanc icon

Découvrez Maxicours

Exerce toi en t’abonnant

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17 h à 20 h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Un compte Parent