Diversification non génétique - Cours de SVT Terminale S avec Maxicours - Lycée

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Diversification non génétique

Objectif(s)
Comment la diversification des êtres vivants peut-elle être générée sans l’intervention du génome ?
La diversification des êtres vivants résulte pour une majorité de l’expression des allèles, qui varie d’un individu à l’autre au sein d’une même espèce, et des brassages génétiques qui surviennent lors de la méiose et de la fécondation.
D’autres mécanismes peuvent conduire à une diversification des êtres vivants : des associations entre plusieurs êtres vivants ou symbioses et la transmission culturelle des comportements (ou apprentissage).
1. La symbiose : une association durable
Un très grand nombre de végétaux possèdent un système racinaire associé à des champignons : c'est la mycorhize. Dans cette association, la plante bénéficie de l’eau et des éléments minéraux efficacement absorbés par le champignon tandis que ce dernier utilise les molécules organiques synthétisées par la plante grâce à la photosynthèse.

Si on observe la croissance d’un végétal comme le basilic, on constate qu’elle est plus rapide en présence de champignons à mycorhizes. Les racines contiennent de nombreux filaments mycéliens ce qui augmente leur surface d’absorption dans le sous-sol.



D’autres associations réalisées au niveau du système racinaire existent. Elles impliquent cette fois des bactéries du genre rhizobium. Ces bactéries sont contenues dans des nodosités (renflements) le long des racines de certaines espèces comme le soja ou la luzerne. Elles favorisent l’utilisation de l’azote atmosphérique par la plante. En contrepartie, les bactéries utilisent le saccharose produit par la plante comme source d’énergie.

La symbiose n’est pas réservée au monde végétal seul ; elle opère également entre des espèces animales et des algues. C’est le cas de certains cnidaires, des animaux formant les coraux. La présence d’une algue unicellulaire, la zooxanthelle, leur donne leur couleur jaune-brun.

La symbiose est donc l’association de deux êtres vivants. Cette association est plus ou moins pérenne et est bénéfique à chacun des organismes. Elle leur permet d’acquérir de nouveaux caractères sans modification de leur génome.

2. L'apprentissage : transmission des comportements
En plus de caractères morphologiques, anatomiques, cellulaires et moléculaires, les espèces, surtout les vertébrés, sont caractérisées par des comportements qui peuvent être transmis de génération en génération grâce à l’apprentissage.

Au moment de la reproduction, le chant des oiseaux constitue un signal auditif important qui favorise la reconnaissance et le rapprochement des partenaires.
Expérience :
Un Diamant mandarin adulte est capturé et mis en présence d’un jeune oiseau durant son élevage. On compare les enregistrements du chant de ces deux oiseaux, pris à différents moments de leur vie, à celui d’un oiseau élevé seul.
Observation :
On constate que le jeune oiseau élevé en présence d’un adulte présente un chant structuré proche de celui de l’adulte, alors que l’oiseau élevé seul présente un chant déstructuré.
Conclusion :
L’apprentissage du chant s’est fait par imitation de l’adulte.


L’apprentissage est très important chez les primates.
On utilise un dispositif permettant à un chimpanzé de se nourrir en actionnant une baguette en bois. Plusieurs groupes de chimpanzés sont étudiés :
Groupe 1 : les chimpanzés observent un singe ayant appris le maniement du dispositif (singe « expert ») pendant 7 jours ; 12 des 16 singes testés sont capables de se nourrir efficacement grâce à ce dispositif durant la période d’expérimentation. Au bout de deux mois, 8 singes sont encore capables de se nourrir en utilisant le dispositif.
Groupe 2 : les chimpanzés n’ont pas eu l’occasion d’observer un singe « expert ». Aucun n’est capable d’utiliser le dispositif.
L’acquisition de nouveaux caractères, dans ce cas, s'est faite par l'observation d’individus plus âgés et plus expérimentés. En outre, il n'est pas à exclure que certaines espèces apprennent de nouveaux comportements en observant ceux d'autres espèces.
L'essentiel
La diversification du vivant ne repose pas uniquement sur l’acquisition de nouveaux caractères issus de l’expression des gènes. Certains peuvent être acquis au cours de la vie sans que le génome ne soit modifié. Dans ce cas, ils ne sont pas génétiquement transmissibles à la descendance.

Deux grands mécanismes permettent d’acquérir des caractères nouveaux sans modification du génome :
La symbiose qui consiste en l’association durable et mutuellement bénéfique de deux espèces différentes.
• L’apprentissage
qui consiste en l’observation et l’imitation d'individus expérimentés par les plus jeunes.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Aidez votre enfant à réussir en espagnol grâce à Maxicours

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents